On en avait rêvé, Hamon l’a fait, et Que Choisir passe à l’action

parisien

Allez, après presque un an, je sors exceptionnellement de mon silence pour fêter avec vous ce grand évènement, annoncé par le Parisien hier soir : L’association UFC-Que choisir a déposé mercredi trois recours au tribunal administratif de Paris contre la SNCF, la RATP et la région.

On en avait rêvé à la création de ce blog, la loi Hamon l’avait permis, et enfin, victoire, une association passe à l’action. Les suiveurs de ce blog pourront se délecter dans l’article du Parisien, de quelques éléments croustillants qui feront chaud au cœur de Jeannot, je cite : Dans le collimateur de l’association : le calcul inefficace des retards des RER et TER en Ile-de-France, résultat d’un mode de calcul biaisé et l’absence d’indemnisation automatique des voyageurs en cas de retards récurrents -à l’exception des périodes de grèves où l’offre est réduite de 40 à 67%.

Par son verbe, l’association s’en prend aussi bien aux transporteurs qu’à l’hypocrisie des élus, en période pré-électorale, dixit le président de l’UFC-Que-Choisir Alain Bazot qui dénonce « l’hypocrisie et les promesses de gascon  de candidats qui se moquent des usagers! ».  Une baffe pour ces feignasses de barons régionaux, ça fait toujours plaisir, alors il ne faut pas s’en priver.

Bonne lecture à tous, et espérons enfin l’amélioration de nos conditions de transports par un coup de pied bien senti dans la fourmilière endormie. Comme le dit l’adage, on n’est jamais si bien servi que par soi-même (comprendre ici par nos représentants associatifs, en tant qu’usager et non par nos élus).

Mathieu, alias Gilles Cébé

 

Comparatif des alertes SNCF vs RATP

Bonjour

Le Blog d’En Face, blog alternatif triphasé (Informer-Consigner-Amuser), vous propose un comparatif des alertes envoyées par la SNCF versus celles de la RATP

Soyons honnêtes (nous, du moins), la RATP, depuis quelques râleries émises sur le Blog de Céline, semble faire quelques progrès depuis la fin Février par rapport à son collègue de la SNCF. Les utilisateurs insistent sur l’importance d’avoir un maximum de détails lors d’un incident pour envisager rapidement des alternatives de voyage, quand elles sont possibles

Voir par exemple à cette adresse, le 10 février 2015.

L’alerte n’est pas vraiment précise : dans quelle gare a eu lieu le malaise ? La perturbation est dans les 2 sens ?

Pb10022015b

Par expérience vous savez que c’est effectivement la théorie du Chaos : vous savez, le battement d’aile du papillon au Mexique, responsable du dernier ouragan aux Philippines… Enfin, à quelques approximations près et pour faire court et schématique!

Le 17/02/2015 : un peu mieux, l’alerte :

Pb17022015Le BEF a investigué : le 25/02/2015, à votre gauche l’alerte de la RATP, à votre droite celle de la SNCF

AlerteTransilienSNCF2502 SC20150225-070914

Plusieurs commentaires :

1 La RATP indique, à 7h09, un problème électrique, quelque part sur la ligne RER B, sûrement entre Aéroport Charles de Gaulle 2 – Mitry Claye et Robinson Saint Rémi les Chevreuse. Encore un coup de cette saleté de papillon…

2 La SNCF, à 7h05, plus tôt donc, indique :

  • Le motif de la panne et sa localisation (La Croix de Berny)
  • Le caractère plus précis et plus grave de l’incident : le trafic est carrément interrompu, là où la RATP parle d’un ralentissement, bel euphémisme de sa part!
  • Les 2 gares impactées par l’interruption et le sens de cette interruption

3 Quand on sait que le commandement de cette ligne est désormais unifié à Denfert-Rochereau, ce qui nous fait doucement rigoler c’est que la SNCF en sache plus et plus tôt que la RATP sur un incident qui dépend administrativement de la dite RATP…

Allez, un autre petit exemple, le 27/02/2015 : à gauche, la RATP, à droite la SNCF :

SC20150227-070501PbTransilien27022015

Nous pouvons noter un effort réel de la part de la RATP, espérons que cela dure.

Un regret : ce n’est pas normal que des utilisateurs remontent ce manque d’informations et que la RATP réalise des adaptations. Nous voyons aussi que le sens du service (et public en plus) n’est pas encore un réflexe à la RATP

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé si le niveau d’alerte de la RATP se dégrade, ou s’améliore

PS : un grand merci à Chant Claire du groupe Résistance RER B et à Myriam Soulas du groupe RER B la ligne de Merde ! pour les alertes de la SNCF

Toujours trop lent les automates ?

Qui n’a jamais pesté devant un automate RATP, toujours 2 de tension. Jamais assez rapide….

automate

 

Ce matin, à la bourre comme d’hab pour chopper mon train de 9h37. Il est 9h36, je sors d’une grippe, et j’ai totalement zapé qu’on est le début du mois (les 2 derniers jours j’étais en arrêt de travail).

Le tourniquet me fait comprendre que je ne suis pas le bienvenu, “oups, j’ai oublié de charger”.

Je fonce à la borne de rechargement, heureusement, il n’y a personne. Je pose ma carte navigo.. et là j’entends en arrière plan le sifflement des rails qui annonce l’arrivée de mon RER. vite vite, je sélectionne zone 1 à 3, puis payer puis je mets la carte, je rentre le code… Le RER est à quai, les portes s’ouvrent. Le code est bon. Je demande un reçu.

Je récupère la carte, le RER est toujours à quai. Je fonce au tourniquet, je cours sur le quai. BIIIIIP .. Je vise la porte.. et je saute dans le train au moment où CLAC, les portes se ferment. Ouf, je suis dans le RER avec le nez sur une main courante.

Inouï, il y a quelques mois, même histoire. J’étais resté sur le quai.

Moralité : j’ai bien l’impression que l’automate RATP a reçu une mise à jour dynamisante.

Autre moralité : j’aurais du partir plus tôt, et j’aurais eut le temps de charger sur le chemin (guichet de ma banque)

Maintenant, essayez de faire la même chose sur la partie Nord de la ligne, vous allez pleurer. Les automates SNCF sont réputés pour être très très très lent…

Bilan 2014 du RER B et bonne année 2015

Cotillons 2014
Et voilà, l’année 2014 se termine, et avec elle l’heure du bilan.

D’abord le bilan de décembre, qui fut bien pourri, comme la tradition l’exige de toute évidence : 14 jours à problèmes sur 22 jours ouvrés, soit 64% de jours à problèmes. En terme de nombre de problèmes, on est donc dans les très bon crus 2014, avec 61% des problèmes imputables aux transporteurs.

Admirons maintenant les statistiques de l’année 2014 :

2014

53% de jours à problèmes, soit 133 jours merdiques sur 252 jours ouvrés. Plus d’un jour sur deux !

Au menu des problèmes, et par ordre d’importance :

  • 25 Mouvements social soit une part de 14%. Bravo !
  • 21 Colis suspect, 12%
  • 20 Pannes de Matériel soit 12%
  • 19 Malaises voyageur, 11%
  • 15 Incidents techniques, 9%
  • 14 Divers incidents, 8%
  • 13 Pas d’annonce, 8%
  • 11 Pannes de signalisation, 6%
  • 7 Pannes électrique, 4%
  • 6 Incidents Voyageur, 4%
  • 6 Incidents Grave Voyageur, 4%
  • 3 Pannes de caténaire, 2%
  • 3 Dégagements de fumée, 2%
  • 3 Mesures de sécurité, 2%
  • 2 Signaux d’alarme, 1%
  • 2 Voyageurs sur la voie, 1%
  • 1 Acte de malveillance, 1%
  • 1 Forte chaleurs, 1%
  • 1 Obstacle sur les voies, 1%

La répartition des causes sur l’ensemble de l’année donne : 65% pour les transporteurs contre 35% imputables aux voyageurs. Le détail par mois est donné dans le graphique ci-dessous :

Repartition201412

Cadeau Bonus : pour ceux qui voudraient vérifier l’ensemble des statistiques, voici le fichier excel 2014 : RATP_Stat_2014V21

En conclusion : plus d’un jour sur 2 avec au moins un problème, c’est vraiment lamentable pour un pays développé. La première cause revient aux mouvements sociaux. Vive la France !

L’élément positif qui n’apparait pas dans ces stats, c’est l’évolution apparente de la gène occasionnée. En effet, d’après le bruit sur les réseaux sociaux (je n’ai pas fait de mesures scientifiques, simple feeling), l’ampleur de l’impact des problèmes semble diminuer au 2ème semestre 2014. On espère que c’est bien en raison des mesures mises en place, notamment cette fameuse tour de contrôle. On espère surtout que ça ira en s’améliorant, et que les transporteurs trouveront aussi le moyen de réduire le nombre de problèmes qui leur est imputable, et que de leur coté, les usagers arrêteront de laisser trainer des sacs partout passant pour colis suspects.

Sur ce, il est temps d’aller se préparer pour la fête alors joyeux réveillon, et une très bonne année 2015 à tous. Et comme on ajoute souvent : “et surtout la santé”.

Décembre : tradition ET innovation encore et toujours sur le RER B

Hier, RER B dans le 9 3 nous évoquait la tradition de décembre en invoquant les phénomènes répétitifs. A noter qu’en plus du matin, il y a eu une nouvelle panne de matériel le soir.

Mais ce 2 décembre, c’était carrément innovant, si l’on en croit ce tweet :

Une rupture de rame…Inédit d’après Laurent Gallois qui commente ce tweet. A tel point que le blog officiel s’est fendu d’un article éclair sur le sujet, qui explique ce qu’il s’est passé sans aucune explication (enquête en cours). Nous voilà rassuré pour la suite…