Comparatif des alertes SNCF vs RATP

Bonjour

Le Blog d’En Face, blog alternatif triphasé (Informer-Consigner-Amuser), vous propose un comparatif des alertes envoyées par la SNCF versus celles de la RATP

Soyons honnêtes (nous, du moins), la RATP, depuis quelques râleries émises sur le Blog de Céline, semble faire quelques progrès depuis la fin Février par rapport à son collègue de la SNCF. Les utilisateurs insistent sur l’importance d’avoir un maximum de détails lors d’un incident pour envisager rapidement des alternatives de voyage, quand elles sont possibles

Voir par exemple à cette adresse, le 10 février 2015.

L’alerte n’est pas vraiment précise : dans quelle gare a eu lieu le malaise ? La perturbation est dans les 2 sens ?

Pb10022015b

Par expérience vous savez que c’est effectivement la théorie du Chaos : vous savez, le battement d’aile du papillon au Mexique, responsable du dernier ouragan aux Philippines… Enfin, à quelques approximations près et pour faire court et schématique!

Le 17/02/2015 : un peu mieux, l’alerte :

Pb17022015Le BEF a investigué : le 25/02/2015, à votre gauche l’alerte de la RATP, à votre droite celle de la SNCF

AlerteTransilienSNCF2502 SC20150225-070914

Plusieurs commentaires :

1 La RATP indique, à 7h09, un problème électrique, quelque part sur la ligne RER B, sûrement entre Aéroport Charles de Gaulle 2 – Mitry Claye et Robinson Saint Rémi les Chevreuse. Encore un coup de cette saleté de papillon…

2 La SNCF, à 7h05, plus tôt donc, indique :

  • Le motif de la panne et sa localisation (La Croix de Berny)
  • Le caractère plus précis et plus grave de l’incident : le trafic est carrément interrompu, là où la RATP parle d’un ralentissement, bel euphémisme de sa part!
  • Les 2 gares impactées par l’interruption et le sens de cette interruption

3 Quand on sait que le commandement de cette ligne est désormais unifié à Denfert-Rochereau, ce qui nous fait doucement rigoler c’est que la SNCF en sache plus et plus tôt que la RATP sur un incident qui dépend administrativement de la dite RATP…

Allez, un autre petit exemple, le 27/02/2015 : à gauche, la RATP, à droite la SNCF :

SC20150227-070501PbTransilien27022015

Nous pouvons noter un effort réel de la part de la RATP, espérons que cela dure.

Un regret : ce n’est pas normal que des utilisateurs remontent ce manque d’informations et que la RATP réalise des adaptations. Nous voyons aussi que le sens du service (et public en plus) n’est pas encore un réflexe à la RATP

Nous ne manquerons pas de vous tenir informé si le niveau d’alerte de la RATP se dégrade, ou s’améliore

PS : un grand merci à Chant Claire du groupe Résistance RER B et à Myriam Soulas du groupe RER B la ligne de Merde ! pour les alertes de la SNCF

Bilan 2014 du RER B et bonne année 2015

Cotillons 2014
Et voilà, l’année 2014 se termine, et avec elle l’heure du bilan.

D’abord le bilan de décembre, qui fut bien pourri, comme la tradition l’exige de toute évidence : 14 jours à problèmes sur 22 jours ouvrés, soit 64% de jours à problèmes. En terme de nombre de problèmes, on est donc dans les très bon crus 2014, avec 61% des problèmes imputables aux transporteurs.

Admirons maintenant les statistiques de l’année 2014 :

2014

53% de jours à problèmes, soit 133 jours merdiques sur 252 jours ouvrés. Plus d’un jour sur deux !

Au menu des problèmes, et par ordre d’importance :

  • 25 Mouvements social soit une part de 14%. Bravo !
  • 21 Colis suspect, 12%
  • 20 Pannes de Matériel soit 12%
  • 19 Malaises voyageur, 11%
  • 15 Incidents techniques, 9%
  • 14 Divers incidents, 8%
  • 13 Pas d’annonce, 8%
  • 11 Pannes de signalisation, 6%
  • 7 Pannes électrique, 4%
  • 6 Incidents Voyageur, 4%
  • 6 Incidents Grave Voyageur, 4%
  • 3 Pannes de caténaire, 2%
  • 3 Dégagements de fumée, 2%
  • 3 Mesures de sécurité, 2%
  • 2 Signaux d’alarme, 1%
  • 2 Voyageurs sur la voie, 1%
  • 1 Acte de malveillance, 1%
  • 1 Forte chaleurs, 1%
  • 1 Obstacle sur les voies, 1%

La répartition des causes sur l’ensemble de l’année donne : 65% pour les transporteurs contre 35% imputables aux voyageurs. Le détail par mois est donné dans le graphique ci-dessous :

Repartition201412

Cadeau Bonus : pour ceux qui voudraient vérifier l’ensemble des statistiques, voici le fichier excel 2014 : RATP_Stat_2014V21

En conclusion : plus d’un jour sur 2 avec au moins un problème, c’est vraiment lamentable pour un pays développé. La première cause revient aux mouvements sociaux. Vive la France !

L’élément positif qui n’apparait pas dans ces stats, c’est l’évolution apparente de la gène occasionnée. En effet, d’après le bruit sur les réseaux sociaux (je n’ai pas fait de mesures scientifiques, simple feeling), l’ampleur de l’impact des problèmes semble diminuer au 2ème semestre 2014. On espère que c’est bien en raison des mesures mises en place, notamment cette fameuse tour de contrôle. On espère surtout que ça ira en s’améliorant, et que les transporteurs trouveront aussi le moyen de réduire le nombre de problèmes qui leur est imputable, et que de leur coté, les usagers arrêteront de laisser trainer des sacs partout passant pour colis suspects.

Sur ce, il est temps d’aller se préparer pour la fête alors joyeux réveillon, et une très bonne année 2015 à tous. Et comme on ajoute souvent : “et surtout la santé”.

Insulte et xenophobie d’un employé de la SNCF ?

InsulteÇa c’est fort : pour la première fois, on se fait copieusement insulter sur ce blog au travers d’un commentaire : Ripp, ce 3 décembre 2014 (et sa récidive, où il me traite de “petit kapo marxiste”, mdr). Ces commentaires insultent les franciliens qui se plaignent des supposées 5mn de retard quotidien, avec un amalgame stupéfiant, je cite : “Vous vous plaignez d’être tassés dans les rames mais que faites vous pour protester contre l’arrivée de centaines de milliers de « nouveaux arrivants » chaque année dans notre malheureux pays aux frontières passoires !?”.

Alors forcément, j’ai la tentation de vérifier l’adresse IP utilisée par ce commentateur grossier. Cette adresse IP est enregistrée automatiquement par wordpress et associée au commentaire (et c’est aussi le cas quand vous utilisez google, facebook ou n’importe quel blog ou service en ligne). J’utilise donc par exemple ce site : http://www.utrace.de pour vérifier qui gère cette adresse IP et que vois-je ?

SNCFIP1

Évidemment, là c’est déjà intéressant, puisqu’on se dit : c’est un cheminot qui a écrit le commentaire insultant. Mais “tilt”, ça me rappelle quelque chose : lorsque “Céline”, l’avatar féminin du blog officiel du RER B avait posté un commentaire sur notre blog, j’avais immédiatement été consulté l’adresse IP sur www.utrace.de pour m’assurer que cela émanait bien de la SNCF ou de la RATP et non d’un particulier se faisant passer pour Céline. J’avais alors constaté que son adresse émanait bien de la SNCF, à Lyon :

SNCFIP2

 C’est pas beau ça ? J’ai masqué une partie des adresses IP pour raison de “privacy”, mais globalement, ça donne :

Ripp le grossier : XXX.XX.X08.2
Céline : XXX.XX.X08.3

POST PUBLICATION, Céline a répondu qu’elle et les entreprises représentées ne s’associaient pas à ce genre de propos. Céline s’étonne aussi du rapprochement qui a été fait et je lui présente mes excuses sincères pour ce malentendu : je n’ai jamais pensé bien sur qu’elle était susceptible de tenir ce genre de propos elle-même. Mais qu’un membre de son équipe grille un fusible un soir et s’oublie un peu sur ce blog sous couvert de pseudo mal camouflé, ça ne me paraissait pas irréaliste, vu le rapprochement des adresses IP utilisées. A ce sujet, un autre commentaire nous informe qu’effectivement, la SNCF sort sur Internet par un tuyau commun, ce qui explique ce rapprochement malencontreux.

On retiendra donc que ces commentaires un tantinet violents et xénophobes sont le fait d’une initiative personnelle opérée par un fâcheux, employé de la SCNF, et ce depuis son poste de travail à la SNCF. Fin de l’histoire. Merci pour ces clarifications.

Un pass Navigo à tarif unique

NavigoAprès un an de négociation entre Jean-Paul Huchon et les entreprises, représentées par le président de la Chambre de commerce (CCI) régionale Pierre-Antoine Gailly, le Parisien nous informe que l’exécutif vient de valider le principe d’un tarif unique de 70 euros pour le pass Navigo quelle que soient les zones couvertes par l’usager.

La mesure est financée par une hausse du “versement transport” (VT), une taxe acquittée par les entreprises de plus de 9 salariés. Elle doit encore être adoptée par le parlement. L’objectif est de la mettre en oeuvre en 2015.

On peut se réjouir du point de vue des finances personnelles, mais il faut espérer que ça n’endeuille pas le budget de rénovation du STIF.

Plus de détails sur le Parisien.

envelope

Les innovations étonnantes de la voix officielle du RER B (@RERB)

RERBtwitter   Franchement, la RATP et la SNCF ont intérêt à bien se tenir : Céline, la “community manager” du compte twitter du RER B, avatar féminin de l’équipe en charge de l’information voyageurs et de la communication avec les usagers, pourrait leur faire faux bond en se faisant débaucher par Google, tant ses idées sont novatrices. Deux exemples de ces innovations piochés ce matin sur twitter :

1°/ On annonce un incident technique lorsque celui ci n’a soit disant pas d’impact sur le trafic (trafic normal précisé):

Bien sûr on omet de préciser les incidents quand le trafic n’est pas normal (voir par exemple le 18 novembre sur la page des statistiques de ce blog).

2°/ On n‘annonce pas les incidents, sauf en réponse à une question particulière d’un usager (@mec2paname, le chanceux), cf. en réponse du bazar de ce matin :

@mec2paname a probablement a été flatté par ce traitement de faveur. Les 899 999 autres usagers du RER B n’ont qu’à bien se tenir pour être informés en temps réel des problèmes

Bravo Céline, de mieux en mieux.

envelope