Incident électrique du 30 août 2021 : traitement de l’information selon les CM des RER B et D

Bonjour !

Le 30 août 2021 a été, de 9h40 jusqu’à la fin de service, une journée éprouvante, à la fois pour les usagers du RER B et pour celles et ceux du RER D

Pour le RER B, cela a commencé à 09h40, avec une panne électrique entre Gare du Nord et Châtelet les Halles, qui a impacté la circulation sur le RER D, elle-même perturbée par un bagage abandonné

Pour cet incident RER B – RER D, seul le CM du RER D a de nouveau publié un article remarquable : un grand merci à FNAUT Ile de France qui m’a indiqué cet article, au passage

Pour le RER B, de la part de Guillaume, ne cherchez pas, au 02 septembre 2021, il n’y a rien du tout sur cet incident

Un article du 31 août 2021 qui parle de la montée en puissance du plan de transport du RER B, passant de 16 à 20 trains par heure en pointe, à partir du 09 septembre : https://www.rerb-leblog.fr/le-point-au-31-aout-montee-en-puissance-du-plan-de-transport-du-rer-b/

Pour le RER D, dès le lendemain, le 31 août 2021 : https://maligned.transilien.com/2021/08/31/30-aout-un-lundi-difficile-sur-le-rer-d/

Une nouvelle fois, l’article de Lucy présente une chronologie précise et rigoureuse des problèmes successifs qui se sont déroulés : un extrait du début de son article :

Ce qui est encore remarquable, c’est que la chronologie prend en compte à la fois le RER B ET le RER D

Il y a aussi une partie qui détaille les aspects techniques de l’incident : bagage oublié, personnes sur les voies et incident caténaire

Vu la durée de l’incident électrique et le fit que cela se prolongera jusqu’à la fin de service, j’ai posé la question, auprès des CM du RER B sous Twitter le 30 août 2021, pour savoir si l’origine de l’incident n’était pas en lien avec un problème de caténaire : perturbation jusqu’à fin de service : aucune réponse, même après relances

La réponse a été apportée par l’article de Lucy : il s’agissait bien d’un problème de caténaire

Ensuite, l’article nous apporte une précision importante : côté communication entre la SNCF et la RATP, ce n’est pas au top !

Enfin, nous avons une explication concernant la présence de personnes sur les voies à Gare du Nord et dans son tunnel : le squat d’un local technique ! Il est à espérer que ces squatteurs n’aient pas, pour certains d’entre eux, de mauvaises intentions

Voilà : toutes ces informations côté RER D

Côté RER B : c’est simple, sur cet indicent du 30 août 2021 : rien du tout, le néant, pas de réponses, même après…

Pas de réponses à des questions précises de la part des usagers, pas d’excuses, et franchement, je ne comprends pas cette chape de plomb, cette censure ridicule, qui au final décrédibilise la DLU du RER B

Et le problème n’est pas côté Community Manager sur Tweeter et sur le Blog officiel du RER B, non, il est bien une volonté politique de ne pas répondre aux questions embarrassantes des usagers

Les CM du RER B ne publient et répondent sur certains sujets qu’après avoir obtenu l’aval de leur hiérarchie

En attendant le prochain incident RER B RER D et le traitement des informations

Cordialement

9 commentaires sur “Incident électrique du 30 août 2021 : traitement de l’information selon les CM des RER B et D

  1. Le lundi c’est maudit… Depuis quelques années que je lis ce blog, j’ose enfin prendre mon clavier – à défaut de plume – et féliciter les tenanciers du lieu.
    Après un été calamiteux, mais avec l’espoir que les travaux et les bus de remplacement (quand il y en avait, j’ai du me taper un Baconnets-Massy Pal à pieds un soir d’affluence) puissent améliorer les choses, la rentrée est pire que la sortie. Ce lundi 6, plus d’une heure d’attente à Châtelet en direction du sud (18h15 – 19h36). Certes quelques trains ont circulé, mais pris d’assaut, bondés… Motif annoncé : bagage abandonné à Gare du Nord. Je précise bien annoncé, car depuis des années, qui fait vraiment attention aux fausses excuses, prétextes bidons, dérobades de la ligne B ?
    Fut un temps où la RATP était un service public de transport de passagers. Mais depuis une douzaine d’années, la situation est totalement dégradée et les passagers importent peu. Pour cette institution , je finis par avoir le sentiment que sa raison d’être est de faire circuler des trains (un peu comme quelqu’un pratiquant le modélisme ferroviaire). Les rames circulent, mais on se fiche qu’elles soient occupées ou non, qu’elles respectent d’illusoires horaires, et surtout que les voyageurs puissent bénéficier de conditions décentes de transport – du bétail serait sûrement mieux traité. Comment respecter les consignes de distanciation quand le RER est déjà bondé à Châtelet ? Tout le monde n’a ni la chance ni les moyens d’habiter près de son lieu de travail. Le mépris affiché par la ligne B à l’égard des usagers (ou voyageurs ? passagers ? clients ? cargaison ?) risque de mal se terminer.
    Ouf, ça fait du bien de lâcher un peu sa bile. Et nul besoin de réponse de la part de l’institution : je la mépriserai avec le même plaisir que la RATP méprise ses usagers usés.

    1. Bonsoir ManuB

      Merci pour votre compliment!

      Je ne suis pas certain qu’il y ait des fausses excuses, ou des excuses bidons
      Mais ils ont un peu tendance à “oublier” certaines sources d’incidents pour en retenir les effets, et présenter cela comme une cause d’incident
      Bref, une évidente mauvaise foi

      Bon courage pour cette rentrée!

    2. Bonjour, Moi de mon coté le RER de 16h57 est arrivé à 17h07, pour arriver à 17h40 à St rémy, 20 minutes de retard, génial… D’ailleurs c’est quoi vos problèmes avec les afficheurs RATP ? Perso je compte pas 9 minutes de 16h52 à 17h07… Les nouveaux afficheurs mis en place au sud est un “cache misère”, car avant, l’afficheur donnait l’heure de passage du train, donc si il changeait l’horaire ca se voyait, alors que maintenant tu rallonges juste les minutes et le bétail n’y verra que du feu !

  2. Vous trouvez pas étrange qu’on nous vante des nouveaux horaires myrifiques avec une desserte améliorée et de ne pas nous les communiquer ?
    On parle des gares qui voient leur fréquence doublée ( Palaiseau,le guichet, croix de Berny… ), des trains qui deviennent omnibus a partir de bourg la reine… ( Donc allongement du parcours …)
    Quid des gares qui ne bénéficient pas de ce traitement de faveur ?

    1. Je ne suis même pas surpris de la suppression progressive des directs.

      La gestion des directs est un casse tête pour la régulation, pas étonnant qu’ils soient tentés de les retirer.

      Il y a quelques années, je discutais avec un pote qui bosse à la RATP, il m’avait annoncé “attendez vous à avoir de la merde dans les prochaines années, on passe de — ponctualité — à — régularité –”

      Dit autrement, on se contre fout des horaires tant qu’il y a des trains qui circulent régulièrement.

      Le retrait des directs, s’accompagne d’une rallonge du temps de trajet.. et là encore, ils s’en foutent, la ligne gagne en performance brute : on transporte plus de personnes à l’heure en réduisant la vitesse.

      1. Retour expérience après quelques jours de trajet version nouveaux horaires.
        Le trajet au départ de palaiseau-villebon ( qui n’a pas eu les faveurs des édiles) est devenu quasi omnibus jusqu’a CDG… il y a que deux stations qui sont boudées : Massy verrières et parc de sceaux… tant qu’a faire on devrait s”y arrêter..au point ou on en est…
        Un arrêt non marqué dans une gare est devenu tellement exceptionnel que le conducteur se sent obligé de l’annoncer.
        Outre le fait qu’on voyage dans des vieux wagons / bétaillères du RER A à la propreté douteuse et qu’on se croirait dans un sauna… On se traine sur le parcours.
        Pour le trajet retour, a quelque stations avant gare du nord … le wagon est bondé et rempli de voyageurs dont les valises empêchent d’atteindre les couloirs, quand elles ne sont pas sur les places assises…Bref le bonheur. ( la aussi il y a a redire)
        Plus de quarante minutes pour arriver jusqu’à Denfert, et plus d’une heure pour arriver a Palaiseau villebon ( env. 50 minutes avant).
        On s’est arrêté au moins quatre fois entre les gares, pour cause de trains stationnés dans la station suivante. Rien d’étonnant à cela puisqu’il n’ y plus de directs.

        La refonte des horaires reposait sur le postulat suivant :
        1- on s’arrête dans plus de gare.
        2- cela devrait diminuer l’affluence de voyageur et diminuer le temps d’arrêt en gare.
        3- le temps “perdu” par l’augmentation du nombre d’arrêts est donc rattrapé par la diminution du temps d’arrêt en gare… C’est la que ça coince….
        Force est de constater que la théorie ne rejoint pas la pratique.
        On a augmenté la fréquence des stations entre Bourg La reine et cite U où un train sur deux s’arrêtaient déjà, qui sont a proximité de paris et qui ont des solutions de repli.
        Pour ceux qui sont en amont de Palaiseau et sans autres moyens de transports de rejoindre la capitale, la fréquence est restée a un train toutes les 12/ 15 minutes et un temps de parcours d’autant plus rallongé que les incidents, pannes et autres aléas sont quotidiens… pas un trajet ‘normal”.

        1. Bonjour,
          Au risque de vous décevoir, ce qui est poussé par l’IDF Mobilité, ce n’est pas de réduire les temps de trajets.. mais d’augmenter le débit de la ligne. Au prix d’un ralongement de trajet.

          Les directs permettaient de réduire les temps de trajets. Mais pour faire rouler les trains rapidement, il faut augmenter les distances de sécurité (un train ne s’arrête pas aussi rapidement qu’on imagine.. donc quand un “canton” est encombré par un train en panne, il fait prévenir longtemps en amont. Via un feu rouge, ou une alerte radio;

          Augmenter les distances de sécurité, signifie mettre moins de train sur un tronçon…

          Qui dit moins de trains, dit moins de personnes transportées.. donc moins de débit.

          Forcément, en haut lieux, ça cogite, et ça trouve de “bonnes solutions”… qui consiste à réduire la vitesse pour mettre plus de trains.

          Réduire la vitesse est incompatibles avec les directs.. donc.. hop.. à la poubelle.

          Comme les promoteurs immobiliers adorent se faire des couillasses en platine.. pour vendre des cages de verre à des gens qui se pressent pour s’endetter sur 40 ans.. ils ne se privent pas.
          Cette augmentation de la population autour de Paris.. fait que l’offre de transport DOIT être adaptée.

          Pour augmenter le débit, tu as 3 possibilités :
          * à peu de frais, réduire la vitesse, augmenter les trains
          * à gros frais, agrandir les trains, pour augmenter la capacité de ligne : il faut allonger le temps d’arrêt en gare. Certains quais ne sont pas compatibles avec ce genre de choses. La station “Cité U par exemple, est trop étroite.. et on se retrouverai avec des accidents graves de voyageurs (gens écrasés sur les voies) à répétition..
          * à très très gros frais : doubler la ligne.. ça consisterai à raser toutes les habitations aux abords des voies.. ce qui n’est pas envisageable.

          Ce constat, je l’ai fait il y a 5 ans, et j’ai décidé de partir de la région parisienne.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *