bagage abandonné : la bonne blague

La RATP adore le terme « colis suspect », pour désigner un bagage oublié, ce terme m’insupporte, mais j’ai tenté de comprendre ce qui se trame derrière tout ça.

Ce qui m’insupporte encore plus, c’est toute la mascarade à grand renfort de rambos pour gérer un banal sac oublié. (Avec tout le respect pour les personnes qui effectuent le travail, c’est loin d’être amusant pour eux.)

logo-vigipirate

Oui, c’est agaçant, on ferme le secteur, on envoie les hélicos le tout à grand renfort de musique militaire (on se croirait presque dans un film américain ?)

 

Et pourtant, c’est un bon moyen d’exposer aux yeux de tous : On est là, on prend soin de vous, et on vous le montre. Le tout à grand renfort de muscles.

Plan_Vigipirate_en_gare_de_Strasbourg_19_août_2013_05

Bon, donc, il faut se faire à l’idée : tout ce manque de discrétion fait vraiment partie du plan de communication.

Alors ? on fait comment pour limiter ce genre d’interventions ?

 

Très simple : on oublie d’oublier ses affaires ? c’est simple ? Ou pas !

Quelques règles de bases pour ne pas se retrouver malgré soi, l’origine d’un retard sur la ligne.

  • Rester en contact permanent avec ses affaires : Le fait de conserver avec soi ses affaires, de garder la lanière se son sac dans la main, permet
    •  De se souvenir qu’on a un objet (et donc de ne pas l’oublier)
    •  De déceler toute tentative de vol de bagage.
  • Pour celà, on oublie les portes bagages à l’autre bout de la rame.
  • Ne pas compter sur sa mémoire pour se dire « ha ouais, j’ai un sac, faut pas que je l’oublie », dans la panique, ou un bain de foule, le cerveau fonctionne beaucoup moins bien.

Hé oui,  et n’allez pas imaginer que ça sort du chapeau. Ces conseils m’ont été fourni par la Police (surtout sur la partie vol de bagages).

Et justement, car j’ai déjà oublié 2 fois mes affaires, je préfère vous donner les trucs qu’il ne faut pas reproduire pour limiter les risques.

Le premier, c’était mon appareil photo reflex.. (un mois de salaire avec tout le merdier dedans, heureusement le restaurateur l’a vu et me l’a mis de coté), le 2ème c’était mon sac que j’embarque au taf tous les jours (là c’est la serveuse qui m’a rappelé à l’ordre). Les 2 fois, j’avais perdu contact avec le sac, et j’ai compté sur ma mémoire pour me le rappeler. Oups.. après un bon repas, et le stress de l’addition, il n’y a plus personne au dernier étage 😀

 

6 commentaires sur “bagage abandonné : la bonne blague

    1. héhé, il faut bien trouver un prétexte pour écrire des articles.

      Et il faut quand même voir que c’est un des incidents coté usagers.. qui est fréquent, et qui engendre pas mal de retard sur la ligne. Alors qu’en respectant quelques règles simples, on limite pas mal les risques.

  1. Sur les 16 derniers mois, c’est le numéro un des incidents, mon Capitaine!

    Cela fait partie d’un article qui sera bientôt publié!

  2. Et une bonne prune… 200, 300 euros…

    Taper au portefeuille, il n’y a que ça de vrai…
    Tout de suite, la distraction sera moindre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>