Des trains aux normes, mais pas aux dimensions, selon le Canard Enchaîné

TERMonde Vous souvenez vous de l’exploit de Roseta que je vous avais narré sur ce blog ? Cette sonde spatiale envoyée à 6 milliards de kilomètres, capable de s’endormir 957 jours, puis de se réveiller aux confins de notre galaxie pour reprendre du service, le tout en nous tenant informé bien sûr ? Merveilleuses compétences humaines, quand on s’en donne les moyens.

Si on redescend sur terre, et en particulier en France, pays des Lumières, c’est nettement moins brillant. Ainsi, le Canard Enchaîné du jour (mercredi 21 mai) repris par Le Monde, nous apprend que la SNCF avec l’aide compétente de RFF (Réseau Ferré de France) a engagé 15 milliards d’euro pour remplacer 2000 rames de trains régionaux (TER). Sauf que le cahier des charges a été construit sur des normes récentes, notamment concernant l’écart entre les quais et les trains. Et que beaucoup de gares anciennes du territoire français ne sont pas tout à fait aux normes. Les nouveaux trains, plus large de 20 cm ne passent donc pas dans un grand nombre de ces gares, et les rails des deux voies sont parfois trop proches pour que les nouveaux trains puissent se croiser sans générer un drame ferroviaire.

Résultat : 80 millions d’euro supplémentaires vont donc devoir être débloqué pour “raboter les quais” et éventuellement déplacer les rails pour permettre le croisement des trains. Une paille, tant qu’on a de l’argent…

Merveilleuse compétence française…On aimerait connaître le pedigree des responsables des dossiers : corps X- Mines ? X-Ponts et Chaussées ? Il faut dire que nos belles écoles d’ingénieurs sont aujourd’hui plus enclines à développer leurs filières “Management” et “Finance” que l’ingénierie et la technique qui faisaient pourtant leur raison d’être. La SNCF, est-ce aussi l’une de ces nombreuses entreprises qui comportent 9 directeurs, directeurs de projets, et chefs de projet pour un seul gars qui bosse concrètement en mettant les mains dans le cambouis ?

envelope