Perturbations majeures du RER B les Jours Ouvrés (2007-2021) aux différents créneaux horaires (1/3)

Bonjour !

Suite logique de notre première série d’articles, nous considérons les perturbations majeures suivant les périodes horaires, de début 1007 à fin 2021

Un rappel :

Heures Creuses : 4h45 à 7h00, 9h30 à 17h00, 19h30 à 1h30 du matin, le jour suivant

Heures de Pointes : 7h00 à 9h30 17h00 à 19h30

Vous allez voir souvent apparaitre dans la suite des articles, l’expression « Heures de Pointes Etendues » Ces heures seront axées sur les perturbations qui auront commencés sur un horaire en Heures Creuses, mais qui se poursuivent en Heures de Pointes, et qui peuvent aussi déborder sur une autre Heure Creuse

Ce sont donc les durées de ces perturbations majeures qui pilotent cette notion

Sur certains graphes, les perturbations majeures en Heures de Pointes seront-elles aussi prises en compte, il y aura donc cumul de ces 2 types de données : cela sera précisé

La source de nos données : il s’agit du site courbis.fr, que je tiens, une fois de plus à saluer !

Ce site remonte les alertes qui apparaissent sur les écrans en gare, alertes gérées par la RATP

Nous sommes donc soumis au bon vouloir de la RATP, mais entre aucune donnée et des données officielles, même incomplètes, je choisis la 2ème solution

Pour la période début 2007 à début novembre 2013, courbis.fr est notre source unique de données

Pour la période début novembre 2013 au 14 avril 2022, les notifications Twitter du CM du compte @RERB sont, elles-aussi, prises en compte, de manière supplémentaire par rapport au site courbis.fr

Certaines notifications côté Transilien.fr peuvent elles aussi être prises en compte, pour confirmation des problèmes majeurs Le problème est qu’il n’y a pas historisation de ces données pour le site et que les alertes disparaissent, lorsqu’elles n’ont plus lieu d’être

Nous prendrons en compte 2 phases concernant chaque perturbation :

  • La durée de la perturbation en elle-même
  • La durée de la phase Post Perturbation : l’incident est terminé mais la situation reste perturbée

Nous pourrons donc déterminer une « Durée totale de la perturbation », qui cumulera ces 2 phases

Pour les responsabilités des perturbations majeures, pour le RER B, nous aurons donc ce tableau

Ce classement n’est pas spécialement sympathique avec les voyageurs, puisse que certains incidents leurs sont attribués à 100%…

Lors de la campagne de révision des données, j’ai fait disparaitre la classification « Pas d’annonce » en « Incident d’exploitation », et rajouté des horaires de fin d’incident, là où j’ai pu, en partant sur une extrapolation

Pour la période 01 janvier 2007 au 31 décembre 2021, nous avons donc ce total de 6075 perturbations majeures prises en compte, les Jours Ouvrés (lundi à vendredi) :

Sur cette période début 2007 à fin 2021, le classement, tout créneaux horaires confondus, est le suivant :

Le premier motif Voyageur est en 4ème position

B) Si maintenant nous regardons le classement aux Heures Creuses : le premier motif voyageur est en 3ème position

Le classement est donc très sensiblement différent de celui du « Tout créneaux Horaires »

C) Le classement aux Heures de Pointes : l’incident s’est produit et est terminé aux Heures de Pointes, pas de débordements

Le premier motif voyageur est en 2ème position

D) Le classement aux Heures de Pointes « Etendues » : l’incident commence ou se termine en Heure Creuse, après avoir duré pendant l’Heure de Pointe

Le premier motif voyageur est en 4ème position

Nous traiterons les périodes 2007-2015 puis 2016-2021 dans les 2 prochains articles

Cordialement

Classement des perturbations majeures du RER B les Jours Ouvrés 2007-2011 aux différents créneaux horaires (3/3)

Bonjour !

Troisième et dernier article prenant en compte la campagne de saisie/vérification des perturbations majeures lancée depuis fin 2021, afin de rajouter, sur les Jours Ouvrés (du lundi au vendredi), les perturbations qui se sont produites aux Heures Creuses

Petit rappel indispensable :

Heures Creuses : 4h45 à 7h00, 9h30 à 17h00, 19h30 à 1h30 du matin, le jour suivant

Heures de Pointes : 7h00 à 9h30 17h00 à 19h30

Pour la période 01 janvier 2007 au 14 avril 2022, nous avons donc ce total de 6359 perturbations majeures prises en compte :

Encore un autre petit rappel : vous allez voir souvent apparaitre dans la suite des articles, l’expression « Heures de Pointes Etendues » Ces heures seront axées sur les perturbations qui auront commencés sur un horaire en Heures Creuses, mais qui se poursuivent en Heures de Pointes, et qui peuvent aussi déborder sur une Heure Creuse

Ce sont donc les durées de ces perturbations majeures qui pilotent cette notion

Les perturbations majeures en Heures de Pointes seront-elles aussi prises en compte, il y aura donc cumul de ces 2 types de données

La source de nos données : il s’agit du site courbis.fr, que je tiens, une fois de plus à saluer! Sans ce site : pas de recul sur 15 années de perturbations concernant les RER !

Ce site courbis.fr remonte les alertes qui apparaissent sur les écrans en gare, alertes gérées par la RATP

Nous sommes donc soumis au bon vouloir de la RATP, mais entre aucune donnée et des données officielles, même incomplètes, je choisis la 2ème solution

Pour la période début 2007 à début novembre 2013, il s’agit de notre source unique de données

Pour la période début novembre 2013 au 14 avril 2022, les notifications Twitter du CM du compte @RERB sont, elles-aussi, prises en compte, de manière supplémentaire par rapport au site courbis.fr

Certaines notifications côté Transilien.fr peuvent elles aussi être prises en compte, pour confirmation des problèmes majeurs Le problème est qu’il n’y a pas historisation de ces données pour le site et que les alertes disparaissent, lorsqu’elles n’ont plus lieu d’être

Nous prendrons en compte 2 phases concernant chaque perturbation :

  • La durée de la perturbation en elle-même
  • La durée de la phase Post Perturbation : l’incident est terminé mais la situation reste perturbée

Nous pourrons donc déterminer une « Durée totale de la perturbation », qui cumulera ces 2 phases

Pour les responsabilités des perturbations majeures, nous aurons donc ce tableau

Ce classement n’est pas spécialement sympathique avec les voyageurs, puisse que certains incidents leurs sont attribués à 100%…

Lors de la campagne de révision des données, j’ai fait disparaitre la classification « Pas d’annonce » en « Incident d’exploitation », et rajouté des horaires de fin d’incident, là où j’ai pu, en partant sur une extrapolation

Nous avons donc, depuis début 2007, au 14 avril 2022, cette répartition au niveau des responsabilités des perturbations majeures, quelque soit le créneau horaire, les Jours Ouvrés

Nous constatons qu’il n’y a qu’une seule année, 2015, où la responsabilité de la RATP-SNCF, tout Créneaux Horaires confondus, les Jours Ouvrés, est battue en brèche par les Voyageurs et les Facteurs Externes

Si maintenant nous regardons les responsabilités au niveau des « Heures de Pointes Etendues » et des Heures de Pointes (la perturbation globale a eu lieu strictement sur la période Heures de Pointes), nous avons ceci

Donc, nous constatons que, là aussi, la responsabilité RATP-SNCF est majoritaire (sauf en 2015, à une faible majorité)

Et que cela est en contradiction avec la communication officielle IDF Mobilités-RATP-SNCF, majoritairement à charge contre les usagers

D’ailleurs, nous pouvons nous étonner de l’absence de communication de leurs parts sur les incidents majeures qui se produisent sur le RER B… Et ce, depuis des années

En détails, année par année, sur la période 2007 à 2011 :

Si nous regardons, pour 2011, nous avons ces répartitions :

Pour 2011 :

Pour 2010 :

Pour 2009

Pour 2008

Pour 2007

Soit Voilà, on s’arrête là, de toutes façons, on ne peut pas aller plus loin, si on souhaite l’année 2006, qui est fragmentaire côté Courbis

Pour la suite, je vais voir comment nous pouvons traiter cela, avec des graphes, peut-être ?

Cordialement

Bilan avril 2022

Bonjour!

Ce mois de avril 2022 est équivalent au mois de mars 2022

Et il en sera ainsi jusqu’à fin août 2022, suite à la fermeture totale de la gare de Port-Royal pour 6 mois

100 % de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe 

20 jours ouvrés KO sur 20

67 perturbations majeures     

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en avril 2021, nous étions à 62%

Rappel :

Avril 2021 : 21 jours ouvrés : 62% de jours à problèmes

Mai 2021 : 19 jours ouvrés : 53% de jours à problèmes

Juin 2021 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Juillet 2021 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Août 2021 : 22 jours ouvrés : 95% de jours à problèmes

Septembre 2021 : 22 jours ouvrés : 73% de jours à problèmes

Octobre 2021 : 21 jours ouvrés : 63% de jours à problèmes

Novembre 2021 : 20 jours ouvrés : 90% de jours à problèmes

Décembre 2021 : 23 jours ouvrés : 74% de jours à problèmes

Janvier 2022 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Février 2022 : 20 jours ouvrés : 70% de jours à problèmes

Mars 2022 : 23 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Avril 2022 : 20 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

20 jours à problèmes sur 20, 20 jours avec plusieurs perturbations cumulées

La fin de semaine (de 1 jour) du 01 avril avec 2 perturbations, la semaine du 4 avril avec 18 perturbations, la semaine du 11 avril avec 15 perturbations, la semaine (de 4 jours) du 19 avril avec 12 perturbations et la semaine du 25 avril avec 20 perturbations

Est-ce que cela a encore un sens de prendre en compte la fermeture de la gare de Port-Royale ? Je pense que oui Même si c’est la gare la moins fréquentée de la ligne Paris Intra Muros, il y a des personnes qui travaillent à l’hôpital tout proche et cette fermeture ne les arrange pas

Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés… A savoir du lundi au vendredi, de 7h00 à 09h30 et de 17h00 à 19h30 Ca, c’est la théorie

En pratique, vous allez voir désormais des « Heures de Pointes » et des « Heures de Pointes Etendues », dont je parlais auparavant en termes de Heures de Pointes

Les « Heures de Pointes » sont effectivement calées, pour un incident, sur les horaires ci-dessus La perturbation ne déborde pas, elle se situe totalement sur les horaires 7h00-9h30 et 17h00 19h30

Les « Heures de Pointes Etendues » : la perturbation déborde sur l’Heure de Pointe, soit au début, soit à la fin. L’incident déborde sur ces horaires

Nous verrons les prochaines semaines, par les séries d’articles qui vont être publiés, que les perturbations débordent en majorité

Je rappelle que seuls sont retenus les incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès des voyageurs

Nos sources d’informations : le site Courbis.fr (notifications SIVE en gares, en bas de panneaux), Twitter et les notifications des CM du RER B, et le site Transilien.com dans une moindre mesure

Au total : 67 perturbations 

Oh ! C’est mieux qu’en Mars ! Mouais : en mars, nous avions 23 jours ouvrés En avril nous avons 20 jours ouvrés Donc on enlève les 2 perturbations de Port-Royal et on obtient la même proportion en avril qu’en mars…

Nous avons au final connu en ce mois de avril 2022 :

  • 8 pannes de matériel (!)
  • 1 incident technique
  • 1 incident voyageur
  • 2 signal d’alarme
  • 4 malaises voyageurs
  • 1 obstacle sur les voies
  • 1 mesure de sécurité
  • 4 personne sur les voies (cela fait beaucoup)
  • 4 incidents sur la voie
  • 1 bagage abandonné
  • 40 travaux (fermeture gare Port Royal pour 6 mois)

Ne sont pas pris en compte les incidents mineurs qui durent quelques minutes, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM sur Twitter

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

C’est la fermeture totale, jusqu’à fin août 2022, de la gare de Port-Royal, afin d’accueillir les nouvelles rames du MI20 Donc 40 perturbations (une le matin, une le soir), pour ces travaux qui durent 6 mois

C’est, pour le 2ème mois consécutif, le score important de 8 pannes de matériels, aux Heures de Pointes et « Heures de Pointes Etendues » ce mois-çi Et cela ne devrait pas aller en s’arrangeant

C’est encore les personnes sur les voies (4)… Dont une personne à Arcueil Cachan

Un grand merci au connard qui a perturbé tout le trafic du réseau Nord le 21 avril 2022 Il a vraiment emmerdé toutes les lignes (banlieu, grandes lignes, TGV)

C’est là où on voit l’efficacité des installations anti-intrusion à Gare du Nord, car la personnes s’est introduite à La Plaine Stade de France et s’est dirigée vers Gare du Nord

A égalité, les malaises voyageurs et les incidents sur la voie (4)

Je vous conseille toujours fortement de vous connecter à Twitter, si vous souhaitez avoir des informations rapides sur les perturbations, en suivant les hashtags #RERB, #TeamRERB, et les CM du compte officiel du @RERB, enfin, surtout les twittas-os qui réveillent un peu les CM officiels…

Ce mois-ci, le podium gagnant, à la première place « Travaux » (40), à la 2ème place les « Pannes de Matériels » (8), et à la 3ème place ex-aequo « Personnes sur la voie », « Malaise voyageur » et « Incident sur la voie» (4)

D’où, à fin avril 2022 :

Ne vous inquiétez pas, pour 2022, les travaux devraient être encore les grands gagnants des perturbations 2022

Ce mois-ci, la zone « Centre » conserve la première place, avec 64% des perturbations (comme le mois dernier !), pour la place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 79,1%-17,9%-3%, ce mois-ci

Ce mois-ci, le soir conserve la mise, par rapport au matin, pour les tranches horaires (52%-48%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à avril 2022 :

Donc ce mois-ci, le nombre de jours avec incidents (en bleu) et le nombre de jours à problèmes multiples (en rouge), sont en mode croissant

Rappel : Les 2 courbes de tendances (en bleu, jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus, en rouge)

Ce mois-ci, le vendredi occupe la première place du « Pourav’s day » avec 25,4% Puis le mercredi occupe la 2ème place à 23,9%, la 3ème place est occupée par le mardi avec 22,4%, le jeudi occupe la 4ème place avec 14,9%, et le lundi ferme la marche à 13,4%

Et la répartition des 192 perturbations, par gare :  

Notre « pâté avec 17 branches » de jours OK KO à fin de semaine 17 en 2022 donne :

La semaine 16, avec ses 4 jours KO, correspond à la semaine de Pâques, d’où ce léger mieux artificiel

Il n’y a donc pas eu de semaines sans aucun incident en ce mois de début d’année 2022

Le nombre de perturbations par semaine pour 2022 (point orange carré), comparé à 2021 (point bleu) en cette fin de semaine 17 :
 

Vous aurez noté cette espèce d’excroissance, ce chancre mou, pour les semaines 26 à 34 en 2021 En 2022, nous devrions avoir aussi ce genre de chose

Vous continuez de penser que la majorité des incidents est dûe aux voyageurs?

Eh bien non, pas du tout, à partir des notifications officielles de la RATP-SNCF, aux heures de pointes et jours ouvrés, c’est une fausse impression…

Pour ce début d’année 2022, la tendance est toujours à une responsabilité SNCF-RATP

Et si vous êtes observateur, pour être d’aplomb avec le RER A, les colis suspects sont considérés désormais comme une responsabilité externe, et non plus voyageur

Pour les bagages, ce sont toujours les voyageurs les responsables (il ne faudrait pas exagérer quand même)

Vous aurez remarqué qu’il y a quelques écarts faibles, sur certaines années, au niveau des pourcentages des responsabilités par rapport au mois dernier

J’ai repris toutes les données, celles-ci sont classifiées (et corrigées) plus finement par rapport aux Heures Creuses et Heures de Pointes, ainsi qu’en termes de matinée et de soirée

Afin de prendre en comptes les perturbations aux Heures Creuse les Jours Ouvrés, de début 2007 à fin avril 2022

Le travail de collecte des données a été fait ces dernières semaines avec le RER A

Pour le RER B, la période de début 2011 s’est terminée au 31 mars 2022

Nous pourrons donc comparer les perturbations majeures des RER A et RER B, aux Heures de Pointes, Heures de pointes « étendues » et Heures Creuses

Je sais, je radote : par Heures de Pointes « étendues », nous prendrons en compte le fait qu’un incident déborde sur les Heures de Pointes de début ou de fin, temps au niveau de la durée de l’incident, ou dans sa phase Post Incident, l’incident est fini, mais la situation encore perturbée

Ce mois-çi, vous avez eu le droit à 2 articles La production d’articles devrait augmenter en mai 2022! (Les 4 articles sont prêts)

Allez ! Un nouveau tableau indicateur ! Les temps cumulés totaux, en Heures:Minutes:Secondes par type de perturbations, classés en mode décroissant, par mois, pour 2022

On prend la durée totale de la perturbation (Heure de début-Heure de retour à la normale) Aux Heures de Pointes et Heures de Pointes Etendues, bien entendu On ne mettra peut-être pas l’ensemble des mois, on se limitera à un trimestre glissant

Les personnes sur les voies coûtent chers, quand même Les pannes de matériel aussi

Continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut, des choses négatives aussi, des critiques, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

Le noyau dur de ce Blog persiste, c’est bien c’est sympa : Mr LEM91, Mr Plouf et Le Capitaine Nous avons aussi de nouveaux spectateurs ! Ne soyez pas timides !

Les autres nouveaux contributeurs sont toujours attendus avec impatience pour 2022

Allez, bon courage pour mai 2022!

Cordialement

Classement des perturbations majeures du RER B les Jours Ouvrés 2012-2016 aux différents créneaux horaires (2/3)

Bonsoir !

Deuxième article prenant en compte la campagne de saisie/vérification des perturbations majeures lancée depuis fin 2021, afin de rajouter, sur les Jours Ouvrés (du lundi au vendredi), les perturbations qui se sont produites aux Heures Creuses

Petit rappel indispensable :

Heures Creuses : 4h45 à 7h00, 9h30 à 17h00, 19h30 à 1h30 du matin, le jour suivant

Heures de Pointes : 7h00 à 9h30 17h00 à 19h30

Pour la période 01 janvier 2007 au 14 avril 2022, nous avons donc ce total de 6359 perturbations majeures prises en compte :

Encore un autre petit rappel : vous allez voir souvent apparaitre dans la suite des articles, l’expression « Heures de Pointes Etendues » Ces heures seront axées sur les perturbations qui auront commencés sur un horaire en Heures Creuses, mais qui se poursuivent en Heures de Pointes, et qui peuvent aussi déborder sur une Heure Creuse

Ce sont donc les durées de ces perturbations majeures qui pilotent cette notion

Les perturbations majeures en Heures de Pointes seront-elles aussi prises en compte, il y aura donc cumul de ces 2 types de données

La source de nos données : il s’agit du site courbis.fr, que je tiens, une fois de plus à saluer! Sans ce site : pas de recul sur 15 années de perturbations concernant les RER !

Ce site courbis.fr remonte les alertes qui apparaissent sur les écrans en gare, alertes gérées par la RATP

Nous sommes donc soumis au bon vouloir de la RATP, mais entre aucune donnée et des données officielles, même incomplètes, je choisis la 2ème solution

Pour la période début 2007 à début novembre 2013, il s’agit de notre source unique de données

Pour la période début novembre 2013 au 14 avril 2022, les notifications Twitter du CM du compte @RERB sont, elles-aussi, prises en compte, de manière supplémentaire par rapport au site courbis.fr

Certaines notifications côté Transilien.fr peuvent elles aussi être prises en compte, pour confirmation des problèmes majeurs Le problème est qu’il n’y a pas historisation de ces données pour le site et que les alertes disparaissent, lorsqu’elles n’ont plus lieu d’être

Nous prendrons en compte 2 phases concernant chaque perturbation :

  • La durée de la perturbation en elle-même
  • La durée de la phase Post Perturbation : l’incident est terminé mais la situation reste perturbée

Nous pourrons donc déterminer une « Durée totale de la perturbation », qui cumulera ces 2 phases

Pour les responsabilités des perturbations majeures, nous aurons donc ce tableau

Ce classement n’est pas spécialement sympathique avec les voyageurs, puisse que certains incidents leurs sont attribués à 100%…

Lors de la campagne de révision des données, j’ai fait disparaitre la classification « Pas d’annonce » en « Incident d’exploitation », et rajouté des horaires de fin d’incident, là où j’ai pu, en partant sur une extrapolation

Nous avons donc, depuis début 2007, au 14 avril 2022, cette répartition au niveau des responsabilités des perturbations majeures, quelque soit le créneau horaire, les Jours Ouvrés

Nous constatons qu’il n’y a qu’une seule année, 2015, où la responsabilité de la RATP-SNCF, tout Créneaux Horaires confondus, les Jours Ouvrés, est battue en brèche par les Voyageurs et les Facteurs Externes

Si maintenant nous regardons les responsabilités au niveau des « Heures de Pointes Etendues » et des Heures de Pointes (la perturbation globale a eu lieu strictement sur la période Heures de Pointes), nous avons ceci

Donc, nous constatons que, là aussi, la responsabilité RATP-SNCF est majoritaire (même en 2015, à une très faible majorité)

Et que cela est en contradiction avec la communication officielle IDF Mobilités-RATP-SNCF, majoritairement à charge contre les usagers

D’ailleurs, nous pouvons nous étonner de l’absence de communication de leurs parts sur les incidents majeures qui se produisent sur le RER B… Et ce, depuis des années

En détails, année par année, sur la période 2012 à 2016 :

Si nous regardons, pour 2016, nous avons ces répartitions :

Pour 2016 :

Pour 2015 :

Pour 2014

Pour 2013

Pour 2012

Bien, point trop n’en faut, côté tableaux, il faut savoir se faire désirer !

On s’arrête là, pour le moment, le temps, là aussi, que nous digérions toutes et tous ces informations

Nous traiterons les périodes 2007-2011 dans le 3ème et dernier article

Après, il faut voir ce que nous allons faire…

Cordialement

Classement des perturbations majeures du RER B les Jours Ouvrés 2017-2021 aux différents créneaux horaires (1/3)

Bonjour !

MAJ 16/04/2022 : déclinaison des proportions des responsabilités des perturbations majeures en fonction des créneaux horaires, et non pas en fonction du grand total (modification des tableaux)

Cet article boucle la campagne de saisie/vérification des perturbations majeures lancée depuis fin 2021, afin de rajouter, sur les Jours Ouvrés (du lundi au vendredi), les perturbations qui se sont produites aux Heures Creuses

Rappel :

Heures Creuses : 4h45 à 7h00, 9h30 à 17h00, 19h30 à 1h30 du matin, le jour suivant

Heures de Pointes : 7h00 à 9h30 17h00 à 19h30

Pour la période 01 janvier 2007 au 14 avril 2022, nous avons donc ce total de 6359 perturbations majeures prises en compte :

Vous allez voir souvent apparaitre dans la suite des articles, l’expression « Heures de Pointes Etendues » Ces heures seront axées sur les perturbations qui auront commencés sur un horaire en Heures Creuses, mais qui se poursuivent en Heures de Pointes, et qui peuvent aussi déborder sur une Heure Creuse

Ce sont donc les durées de ces perturbations majeures qui pilotent cette notion

Les perturbations majeures en Heures de Pointes seront-elles aussi prises en compte, il y aura donc cumul de ces 2 types de données

La source de nos données : il s’agit du site courbis.fr, que je tiens, une fois de plus à saluer !

Ce site remonte les alertes qui apparaissent sur les écrans en gare, alertes gérées par la RATP

Nous sommes donc soumis au bon vouloir de la RATP, mais entre aucune donnée et des données officielles, même incomplètes, je choisis la 2ème solution

Pour la période début 2007 à début novembre 2013, il s’agit de notre source unique de données

Pour la période début novembre 2013 au 14 avril 2022, les notifications Twitter du CM du compte @RERB sont, elles-aussi, prises en compte, de manière supplémentaire par rapport au site courbis.fr

Certaines notifications côté Transilien.fr peuvent elles aussi être prises en compte, pour confirmation des problèmes majeurs Le problème est qu’il n’y a pas historisation de ces données pour le site et que les alertes disparaissent, lorsqu’elles n’ont plus lieu d’être

Nous prendrons en compte 2 phases concernant chaque perturbation :

  • La durée de la perturbation en elle-même
  • La durée de la phase Post Perturbation : l’incident est terminé mais la situation reste perturbée

Nous pourrons donc déterminer une « Durée totale de la perturbation », qui cumulera ces 2 phases

Pour les responsabilités des perturbations majeures, nous aurons donc ce tableau

Ce classement n’est pas spécialement sympathique avec les voyageurs, puisse que certains incidents leurs sont attribués à 100%…

Lors de la campagne de révision des données, j’ai fait disparaitre la classification « Pas d’annonce » en « Incident d’exploitation », et rajouté des horaires de fin d’incident, là où j’ai pu, en partant sur une extrapolation

Nous avons donc, depuis début 2007, au 14 avril 2022, cette répartition au niveau des responsabilités des perturbations majeures, quelque soit le créneau horaire, les Jours Ouvrés

Je sais, nous sommes en contradiction avec le titre de notre article !

Nous constatons qu’il n’y a qu’une seule année, 2015, où la responsabilité de la RATP-SNCF, tout Créneaux Horaires confondus, les Jours Ouvrés, est battue en brèche par les Voyageurs et les Facteurs Externes

Si maintenant nous regardons les responsabilités au niveau des « Heures de Pointes Etendues » (HDP-HC) et des Heures de Pointes ( HDP : la perturbation globale a eu lieu strictement sur la période Heures de Pointes), nous avons ceci (cumul des 2 critères) :

Donc, nous constatons que, là aussi, la responsabilité RATP-SNCF est majoritaire (sauf en 2015 , à une faible majorité)

Et que cela est en contradiction avec la communication officielle IDF Mobilités-RATP-SNCF, majoritairement à charge contre les usagers

D’ailleurs, nous pouvons nous étonner de l’absence de communication de leurs parts sur les incidents majeures qui se produisent sur le RER B… Et ce, depuis des années

En détails, année par année, sur la période 2017 à 2021 :

REMARQUE IMPORTANTE! La colonne « HEURES DE POINTES ETENDUES » : HDP-HC, est à ne pas confondre avec « Heures de Pointes » (HDP)

Si nous regardons, pour 2021, nous avons ces répartitions :

Pour 2020

Pour 2019

Pour 2018

Pour 2017

Bon, je vais m’arrêter là pour le moment, le temps que nous digérions toutes et tous ces informations

Nous traiterons les périodes 2012-2016 puis 2007-2011 dans les 2 prochains articles

Cordialement