RER B – concertation avec les usagers sur le schéma directeur Sud (Orsay)

RATP Pour les usagers de la partie sud et en particuliers ceux des gares où des aménagements sont prévus (Orsay et Bures-sur-Yvettes), une session de concertation est prévue par la RATP : Les usagers sont invités à consulter le dossier et à donner leur avis, du 9 au 26 septembre. Une réunion d’information est prévue en gare d’Orsay le 16 septembre 2014 à 20h30. Ce dossier détaille les propositions d’actions à court et moyen termes pour fiabiliser l’exploitation du RER B. Ce volet Sud sera consolidé d’ici fin 2015.

C’est l’occasion de s’exprimer…

Pour donner son avis, d’après les instructions du dossier :

– Déposez votre contribution sur Internet : concertationRERBorsay@ratp.fr
– Envoyez votre contribution sur papier libre à l’adresse suivante :
  RATP – CONCERTATION ORSAY 2014
  AUTORISATION 61705
  93179 BAGNOLET CEDEX

envelope

Update : Patatra : Trafic RER B. Vers une plage ensoleillée ?

135_C  MusiqueSur la plage ensoleillée…coquillages et crustacés…Musique

Mis à jour post-publication : cet article a porté malheur : un incident voyageur survenu au moment de la publication…

Ah la la… pour l’instant, c’est pas franchement le beau temps d’été, mais avez vous remarqué le baromètre de la semaine (à droite sur la page du BEF) ? Il est tout vert. Trois jours consécutif sans problèmes. Il n’est pas tout vert…en fait, c’est pourri comme d’habitude

C’est si chouette les vacances, particulièrement quand on travaille encore : places assises dans le RER, trafic plus fluide mais trafic toujours à suspens….Si le soleil pouvait de sucroit nous faire l’honneur d’une apparition, ce serait presque parfait toujours ça de pris…

Pourvu que ça dure… change…

envelope

Euthanasia, parc d’attraction des suicides

Euthanasia

Ce lundi 12 mai, une femme se serait suicidée à Massy Palaiseau en se jetant sous le RER B. Cet acte a entrainé une confusion bien compréhensible dans le trafic des RER B : le train ayant accompli malgré lui la volonté de cette usagère malheureuse fut de fait arrêté et bloqué en début de voie sur le quai en direction de Saint Remy. Le trafic fut donc re-routé au compte-gouttes sur les 2 voies du quai direction Paris, tandis que les pompiers, la police et les services techniques accomplissaient leurs tâches respectives. Cet évènement, dramatique en soi, a été comptabilisé froidement dans nos statistiques sous la rubrique en usage pour ce type de problème, sous ce terme presque pudique « accident grave voyageur » utilisé par les transporteurs RATP et SNCF.

C’est le premier suicide de l’année en heure de pointe. En novembre et décembre 2013, on avait recensé 3 suicides ou tentatives de suicide dénommées « accident grave voyageur » sur le RER B, comptabilisation toujours réalisée en heure de pointe uniquement.

Alors évidemment, on ne plaisante pas avec la souffrance et la mort. Mais néanmoins, je m’interroge toujours sur le choix du RER ou du métro pour mettre fin à ses jours : c’est violent, ça peut rater avec des conséquences dramatiques pour l’état du rescapé, et ça nuit potentiellement à un demi-million de personnes à chaque tentative. Peut-être est-ce un choix délibéré ? Je veux me supprimer, mais en perturbant le maximum de personnes pour me sentir moins seul ? Problème, les personnes visées ne sont plus là pour témoigner de leurs motivations et on n’en saura jamais rien.

Mais en y réfléchissant un petit peu, aidé par la lecture de l’ouvrage de Jean Teulé, le magasin des suicides, ça me donne une idée : accompagner les gens décidés à mettre fin à leurs jours, en leur fournissant toute l’assistance nécessaire, en leur permettant de passer à l’acte de manière ludique et grand spectacle, le tout sans pénaliser à chaque fois un demi-million de personne qui n’ont rien demandé. Voici l’ébauche du business plan :

  1. L’activité : Ouverture d’un parc d’attraction nommé « Euthanasia », pour toutes les personnes en mal de vivre décidées à en découdre avec leur propre vie. Ce parc offrirait les services suivants :
    • Guichet d’accueil avec prise en charge par un service de psychologues pour vous aider à bien cerner vos motivations et à définir votre degré de détermination,
    • Parcours découverte des attractions, avec visualisation live de personnes en train de mettre un terme à leur existence, afin d’affiner de votre degré de détermination et vous orienter vers l’attraction qui vous convient le mieux,
    • Si votre détermination est avérée, orientation vers un bureau d’assistance aux démarches administratives (succession, convention obsèques, épitaphe en ligne etc…),
    • Orientation vers l’attraction choisie et mise en oeuvre.
    • Service de crémation intégrée, ou de recyclage si tel est le choix du visiteur (recyclage à des fins d’alimentation de la planète, cf. soleil vertNote pour plus tard : penser à monter un deal avec les chaînes de fast-food).
  2. Le business model :
    • Facturation des services, avec définition de classes de parcours : VIP, premium, classe moyenne, pauvre, fast-track (cette dernière classe signifiant accès direct et gratuit à l’attraction avec accord de recyclage obligatoire pour la rémunération indirecte).
    • Ouverture d’estrade à chaque attraction, et facturation des places pour les visiteurs souhaitant contempler les attractions et les scénographies associées. Cible: les proches, la famille souhaitant s’associer à la démarche, et plus généralement les curieux, cette dernière catégorie étant susceptible d’être la plus rémunératrice (cf. les bouchons monstrueux sur les autoroutes dus aux conducteurs qui regardent avidement, alors que l’accident spectaculaire et meutrier se trouve sur les voies d’en face, de l’autre coté du parapet).
    • Vente de produits dérivés, vente de franchises, et contrats internationaux associés au recyclage alimentaire.
    • Sponsoring (pour chaque attraction, un sponsor en lien avec le thème de l’attraction).
  3. Pré-requis :
    • Campagnes médiatiques avec des associations ad’hoc créées pour cet usage sur le droit au libre arbitre quant à la vie et à la mort. Utiliser les cas de personnes en grandes souffrances (maladies longues, coma prolongé) afin de créer la polémique.
    • Organisation de manifestations avec les associations pour le droit au libre arbitre sur les questions existentielles
    • Lobbying auprès des autorités (parlementaires et sénatoriales d’abord, puis ministères ensuite), afin de proposer des projets de loi clé en main autorisant l’euthanasie, avec des conditions les plus libérales possibles.
  4. Plan de financement : confidentiel projet.

Au niveau des attractions, liste non exhaustive à enrichir (merci d’amender sous la forme de commentaires) :

  • Roller coaster de la mort : à l’instar d’Oziris au parc d’Astérix, un roller coaster vertigineux. Lors d’un looping inversé (jambes vers l’extérieur), ouverture des ceintures de sécurité pour expulsion des usagers (recouvrir le sol d’une grille de pointe acérée, afin de garantir un atterrissage sans faute des usagers). Grille amovible mécaniquement pour élimination des corps après l’attraction. Sponsor pressenti : Parc Astérix
  • Cité de l’angoisse : parcours semés d’ambiances angoissantes, de personnages louches et de coupes gorges sombres. La fin se termine par surprise, avec les possibilités suivantes : la serpe amovible sectionnant la tête lors d’un passage sur un tapis déclencheur, la gorge tranchée par un opérateur en fin de parcours,…Sponsor pressenti : la ville de la Courneuve.
  • Le RER B : reconstitution grandeur nature d’une ligne de RER B (circulaire, tout autour du parc) avec un quai d’où peuvent se jeter les usagers à l’arrivée de la rame. Prévoir un avant de locomotive de RER modifié (par-buffle avec pointes acérées) pour être sûr que l’action soit fatale à l’usager. Sponsors pressentis : STIF, RATP et SNCF

A suivre coté planning….

Prochains articles prévisionnels : thématiques plus légères, avec l’amélioration de la ponctualité sur le RER B d’après le STIF, et la fin du grand suspens : comment les trains sont-ils lavés à l’intérieur, par le blog officiel.

envelope

Ce que font les usagers dans les transports, et un comparatif international de la qualité

CetaitMieuxavantIntéressant, cet article d’Olivier Razemon sur son blog du monde « L’interconnexion n’est plus assurée ». Il décrypte l’étude menée par « Moovit », société israélienne qui développe une application pour vous aider à « voyager plus intelligemment », c’est à dire d’après leur site :

  • itinéraire le plus rapide fonction du trafic temps réel,
  • suivi des bus temps réels sur la carte,
  • itinéraire intelligent,
  • réseau social et tchat.

Par « réseau social et tchat », il faut comprendre « signaler les contrôleurs », et les « ma vie-mon oeuvre » habituels…En résumé, une appli in-con-tour-nable de plus, qui espionne comme les autres vos déplacements, faits et gestes au quotidien, avec votre consentement bien sur, et qui sera racheté bientôt par Google ou Facebook pour quelques milliards de dollars lorsqu’elle aura atteint une masse critique d’utilisateurs.

Bref, d’après cette étude, vous êtes 38% à écouter de la musique durant les transports, 23% à lire, 14% à surfer et lire vos emails, et 1% à téléphoner.

Mais ce qui est le plus intéressant est l’une des conclusions que je me permets de citer. D’après le sondage de Moovit : 27% des voyageurs franciliens, […] considèrent que les transports évoluent « de mieux en mieux », contre 19% qui jugent le transit « de pire en pire », tandis que 54% n’ont constaté « aucun changement » récemment.

On concluera donc par :

  • soit la ligne B est un cas à part dans les transports parisiens (mais avec la ligne D ça commence à faire beaucoup),
  • soit ce blog est tenu par l’un de ces 19% de « scregneugneu » dont l’esprit critique et les poncifs « ça marchait mieux avant » constitue un art de vivre et une nécéssité à part entière.

Dans tous les cas, réjouissons nous, car si « c’était mieux avant », d’après le sondage ça peut être encore bien pire ailleurs. Madrid, Rome ou les villes d’Amérique du sud sont ainsi à éviter. A bon entendeur…

envelope

Le trafic du RER B est toujours au top à 3h10 du matin

IMG_0960  Cette nuit, j’ai à nouveau reçu une alerte RATP me disant qu’à 3h10, le trafic était rétabli. Les noctambules aux sorties endiablées auraient été content de l’apprendre.
J’avais signalé ce point à « Céline » début janvier dernier. « Céline », l’avatar des modérateurs du blog officiel de la RATP m’avait répondu avec un smiley en écrivant en substance : « hi hi hi, c’est une problème dans nos beaux circuits de l’information voyageurs. Nous recherchons une solution avec nos équipes techniques ». Ce n’est pas simple à corriger de toute évidence, n’est-ce pas « Céline » ?

Notez que la RATP met une minute de plus à rétablir le trafic depuis janvier : l’alerte signalait alors un trafic rétabli à 3:09. Je parie sur 3h11 dans deux mois…

Allez « Céline », un petit smiley pour la route :-)