Comparaison nombre de missions en temps normal <-> grève du 24 septembre 2019

Bonjour!

Cet article aura pour objet de comparer les proportions données par la RATP-SNCF sur le RER B en termes de nombre de missions pour la journée de mouvement social du 24 septembre 2019

Vous savez le fameux « Un train sur 2 aux Heures Creuses » ou « Au moins 66% des trains assurés »,

Pour cela nous prenons les horaires officiels publiés fin du
mois d’Août 2019, les horaires théoriques de la RATP et de la SNCF sur leurs
parties respectives pour la grève du 24 septembre 2019

Ce qui nous donne ce premier tableau

Nom du document Sens Responsabilité
 
Nature
 
Date
fiche-horaire_rer_ligne-b-aller.1567585150.pdf CGD – Mitry-Claye ->
Robinson Saint -Rémi
RATP-SNCF Nominal 01/09/2019
fiche-horaire_rer_ligne-b-retour.1567585150.pdf Robinson Saint -Rémi ->
CGD – Mitry-Claye
RATP-SNCF Nominal 01/09/2019
Affiche-horaire-mardi-24-septembre-grève-Voie-2-avec-les-trains-supplémentaires-matin-et-soir.pdf Robinson Saint -Rémi ->
Gare du Nord
RATP Grève 24/09/2019
V2dirStremyVoie-1-avec-les-trains-supplémentaires-matin-et-soir.pdf Gare du Nord -> Robinson
Saint -Rémi
RATP Grève 24/09/2019
affiche-horaires-grève-24-sept-Dir.-Gare-du-Nord.pdf CGD – Mitry-Claye ->
Gare du Nord
SNCF Grève 24/09/2019
affiche-horaires-grève-24-sept-Dir.-Aeroport-Charles-de-Gaulle_Mitry-Claye.pdf Gare du Nord -> CGD –
Mitry-Claye
SNCF Grève 24/09/2019

Pour la partie RATP, vous remarquerez les noms à rallonge
qui sont utilisés

Je n’ai rien rajouté, ces noms sont obtenus lorsqu’on
télécharge ces documents

Les documents étaient disponibles sur le Blog Officiel du
RER B

On peut donc, à partir des PDF officiels publiés par la
RATP-SNCF, établir ce 2ème tableau, du nombre de missions par
rapport aux Heures de Pointes et Heures de Pointes

Les heures de pointes étant les créneaux 7h00-
10h00 et 17h00-20h00

Dans le sens Roissy Charles de Gaulle- Mitry Claye vers
Robinson Saint Rémi les chevreuse : nous avons 273 missions qui se
répartissent comme ceci (du lundi au vendredi)

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage Remarques
05h00 – 07h00 31 11,4% Heure Creuse
07h00 – 10h00 51 18,7% Heure de Pointe
10h00 – 17h00 90 33% Heure Creuse
17h00 – 20h00 57 20,9% Heure de Pointe
20h00 – 01h00 44 16,1% Heure Creuse

Donc : 39,6% des missions concernant les Heures de
Pointes

Et 60,4% des missions concernent les Heures Creuses

Dans le sens Robinson – Saint Rémi les
chevreuse vers Roissy Charles de Gaulle – Mitry Claye : nous avons
274 missions qui se répartissent comme ceci (du lundi au vendredi)

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage Remarques
05h00 – 07h00 27 9,9% Heure Creuse
07h00 – 10h00 55 20,1% Heure de Pointe
10h00 – 17h00 89 32,5% Heure Creuse
17h00 – 20h00 62 22,6% Heure de Pointe
20h00 – 01h00 41 15,0% Heure Creuse

Donc : 42,7% des missions concernant les Heures de
Pointes

Et 57,3% des missions concernent les Heures Creuses

Lors de la grève du 24 septembre 2019, suite à la rupture de
connexion à Gare du Nord, chaque partie possède sa propre grille de circulation

Pour la RATP, par rapport à la grève
du 24 septembre 2019 :

Dans le sens Robinson Saint Rémi les Chevreuse vers Gare du
Nord

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage par rapport au Nominal Remarques
05h00 – 07h00 13 48,1% Heure Creuse
07h00 – 10h00 35 63,6% Heure de Pointe
10h00 – 17h00 42 47,2% Heure Creuse
17h00 – 20h00 31 50% Heure de Pointe
20h00 – 01h00 17 41,5% Heure Creuse

Donc, aux Heures Creuses 72/157 = 45,9%

Et aux Heures de Pointes 66/117 = 56,4%

Dans le sens Gare du Nord vers Robinson-Saint Rémi les
Chevreuse

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage par rapport au Nominal Remarques
05h00 – 07h00 7 22,6 % Heure Creuse
07h00 – 10h00 38 74,5 % Heure de Pointe
10h00 – 17h00 39 43,3 %
 
Heure Creuse
17h00 – 20h00 34 59,6 % Heure de Pointe
20h00 – 01h00 22 50 % Heure Creuse

Donc, aux Heures Creuses 68/165= 41,2%

Et aux Heures de Pointes 72/108 = 66,7%

Donc, les 2 sens confondus :

Aux Heures Creuses 140/322 = 43,5%

Aux Heures de Pointe  138/225= 61,3%

Pour la SNCF, par rapport à la grève
du 24 septembre 2019 :

Dans le sens Gare du Nord 
vers Roissy Charles de Gaulle – Mitry – Claye

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage par rapport au Nominal Remarques
05h00 – 07h00 13 48,1 % Heure Creuse
07h00 – 10h00 18 32,7 % Heure de Pointe
10h00 – 17h00 42 47,2 % Heure Creuse
17h00 – 20h00 18 29 % Heure de Pointe
20h00 – 01h00 28 68,3 % Heure Creuse

Donc, aux Heures Creuses 83/127 =  52,9%

Et aux Heures de Pointes 36/117= 30,8%

Dans le sens Roissy Charles de Gaulle – Mitry – Claye vers
Gare du Nord

Créneau horaire Nombre de missions Pourcentage par rapport au Nominal Remarques
05h00 – 07h00 14 45,2 % Heure Creuse
07h00 – 10h00 18 35,3 % Heure de Pointe
10h00 – 17h00 42 46,7 % Heure Creuse
17h00 – 20h00 18 31,6 % Heure de Pointe
20h00 – 01h00 24 54,5% Heure Creuse

Donc, aux Heures Creuses 80/165 = 48,5%

Et aux Heures de Pointes 36/108 = 33,3%

Donc, les 2 sens confondus :

Aux Heures Creuses 163/322 = 50,6%

Aux Heures de Pointe  72/225= 32,0%

Synthèse : comparaison avec les
communications officielles

Nous avons ceci :

-> Pour la SNCF : 1 train sur 3 en Heures de Pointes (33,3%) : nous avons 32%

On ne va pas chipoter

Toujours pour la SNCF, aux Heures Creuses : 1 train sur
2, 50%, nous avons 50,6%

-> Pour la RATP : alors là, c’est le bonnet d’âne en termes de communication

« Trafic légèrement perturbé (au moins 2 trains sur
3) »

Premièrement : pas de distinction Heures Creuses et
Heures de Pointe…

Deuxièmement : d’après leur phrase, on s’attend à avoir
du 66,6% à minima, en Heures de Pointes comme en Heures Creuses

Nous avons ceci, dans les 2 sens :

Aux Heures Creuses 140/322 = 43,5%

Aux Heures de Pointe  138/225= 61,3%

La formulation est fausse, nous
n’avons pas les 66,6%

Si on fouille un peu pour essayer de sauver l’honneur de la
RATP (on se demande pourquoi d’ailleurs), 
dans le sens Gare du Nord vers Robinson-Saint Rémi les Chevreuse, nous
avons

Aux Heures Creuses 41,2% : pas bon

Aux Heures de Pointes 66,7% : à la limite, correct

Dans le sens Robinson Saint Rémi les Chevreuse vers Gare du
Nord, nous avons

Aux Heures Creuses 45,9% : pas bon

Aux Heures de Pointes 56,4% : toujours pas bon

Donc, la formulation est fausse, il
s’agit plutôt de « Au plus 2 trains sur 3 »

A croire que la RATP s’est appuyé sur
un créneau bien particulier pour avoir ses 66,6%

Voilà

Ne vous inquiétez pas, on aura l’occasion de refaire ce
genre d’exercice en décembre…

Cordialement

Vous avez fait un malaise dans le RER B ? Faisons des statistiques

Bonjour!

Un article en forme d’appel à vous manifester

Vous avez fait un malaise dans le RER B ? Alors dites-nous : à quelle date, vers quelle heure, et si ce malaise était dû à un problème de santé (pas de détails) de votre côté ou dû aux conditions de transport

Rien de plus : Heures de pointe ou heures creuses, en
semaine ou les week-ends, peu importe

Cordialement

IDF Mobilités : nouvelle campagne de publicité

Bonjour!

Sur Tweeter est apparue récemment une campagne
d’auto-promotion de IDF Mobilités, avec un clip de 28 secondes

Fortement inspirée d’un dessin animé des années 1970 qui
s’appelait « La Linea », un petit bonhomme qui interagissait avec le
dessinateur, un dessin animé franchement hilarant et déjanté

La comparaison s’arrête là, car cette campagne est à pleurer

IDF Mobilités rappelle ses responsabilités avec des chiffres
déjà oubliés

Pour ma part, je souhaiterai souligner ses défaillances, le
non-respect de ses obligations de service public, pour le RER B

Citons-en rapidement quelques-uns :

  • Sa propension à prendre pour argent comptant ce
    que lui raconte la RATP et la SNCF
  • Son absence de sens critique
  • Sa surdité face aux remontées des associations
    de voyageurs et des usagers : les trains courts certains soirs de semaine
    à partir de 22h00, et qui donnent lieu à des surpeuplements

Cela dure depuis des années

  • Son obstination à conserver la vision années
    1950 des horaires d’été, alors que les travaux et les fréquentations
    touristiques sont toujours plus importants
  • Son absence de publication de la formule secrète
    de la ponctualité, silence partagé par la DLU-RATP-SNCF
  • Son absence de publication sur les incidents de
    cette ligne

Alors voilà, on va assurer ce service public, en partie, de
manière gratuite

Premier schéma : le nombre de perturbations majeures au
03 septembre 2019, entre 2007 et cette date, aux Heures de Pointes et Jours
Ouvrés

Autre série de 3 tableaux : on m’a récemment demandé
sur Tweeter si j’étais en mesure de chiffrer les coûts des perturbations

Chiffrer les coûts : non, je n’en suis pas capable

Mais estimer les nombres d’heures (de minutes et de
secondes), par type d’incidents, oui, on peut le faire, à partir des données du
site Courbis.fr, des alertes officielles de la RATP remontées vers les
voyageurs, plus les alertes sous Twitter

Suivant 3 axes :

  1. La durée de la perturbation elle-même
  2. La durée post-incident : « L’incident est
    terminé mais le trafic reste perturbé »
  3. La durée totale de la perturbation : un
    « entre-deux » de service normal

Et ce depuis 2007

  • Premier tableau : La durée de la
    perturbation elle-même, déclinée par type (en heures:minutes:secondes)

  • Deuxième tableau : La durée post-incident,
    déclinée par type (en heures:minutes:secondes)

  • Troisième tableau : La durée totale de la
    perturbation , déclinée par type (en heures:minutes:secondes)

On peut récapituler cela sur un graphe avec ces 3 courbes

Entre 2007 et 2019 (au 03/09/2019), 10 489 heures de
perturbations (mouvements de grève inclus), soit 524 jours ouvrés (si on compte
un jour à 20 heures), ce qui est le cas de l’exploitation commerciale du RER B,
soit 2,38 années sur presque 13 années étudiées

Autre graphe que IDF mobilités se garde bien de
publier : sur la partie supérieure, les responsabilités par type d’incident
(les voyageurs ne sont pas avantagés), et ce qui est observé depuis 2007

Au niveau de la partie inférieure, les scores pour 2019 (207
perturbations majeures)

Comme vous pouvez le voir, la RATP-SNCF est majoritairement
responsable des perturbations, malgré les communications officielles axées sur
les comportements voyageurs

Enfin, un autre graphe instructif : le nombre de Jours
Ouvrés OK (35,5%) et KO (64,5%) en se plaçant fin de cette semaine 36 en 2019

Voilà ce que vous aurez très peu de chances de voir
communiqués par IDF Mobilités

Non, elle préfère projeter ses projecteurs sur des points de
détails sans grand intérêts, de la communication institutionnelle
« bourrage de crânes »

Cordialement

Bilan août 2019

Bonsoir

Ce mois d’août 2019 est pire que le mois de
juillet 2019

95% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

20 jours ouvrés KO sur 21

52 perturbations, ce n’est pas un record

En Juin 2018 : 70 perturbations, 85% de jours KO

En Mai 2017 : 39 perturbations, 95% de jours KO

Un petit rappel : Si on compare aux
statistiques du Blog d’En Face en août 2018, nous étions à 55% 

Rappel :

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Avril 2019 : 21 jours ouvrés :
67% de jours
à problèmes

Mai 2019 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Juin 2019 : 19 jours ouvrés : 53% de jours à
problèmes

Juillet 2019 : 23 jours
ouvrés : 74%
de jours à problèmes

Août 2019 : 21 jours ouvrés : 95% de jours à
problèmes

20 jours à problèmes sur 21, 19 jours avec plusieurs
incidents cumulés

La fin de semaine du 1 août avec 5 incidents,
la semaine du 5 août avec 13 incidents, la semaine (de 4 jours) du 12 août avec
13 incidents, la semaine du 19 août avec 13 incidents et la semaine du 26 août avec
8 incidents

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 52
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de août
2019 :

  • 35 perturbations
    pour travaux
  • 6 pannes de matériel
  • 5 malaises
    voyageurs
  • 2 fois « Personnes
    sur les voies »
  • 1 problème
    technique
  • 1 dégagement de
    fumée
  • 2 bagages
    abandonnés

Je rappelle que seuls sont retenus les incidents
majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès des
voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous Twitter

Je ne prends pas en compte les incidents
mineurs qui durent quelques minutes, bien qu’ils peuplent allègrement les
communications des CM sur Twitter

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

C’est bien entendu les travaux, entamés fin
juillet, qui ont continué, à Bagneux, et entre Orsay-Ville et Saint Rémi les
chevreuse

Je vous passe les 2 bus de la navette
Orsay-Ville Saint Rémi les chevreuse qui ont essayé de passer sous des ponts,
mais au final, ce sont les ponts qui ont gagné

En aucun cas, je ne critique la nécessité
(tardive) de ces travaux, mais c’est le manque de considération de la RATP,
avec ses 2 trains par heure, dans les 2 sens, aux Heures de Pointes, entre
Orsay et Massy, sa volonté farouche de ne pas remettre en cause ce rythme,
quitte à effectuer sa démonstration sur un article faux, au départ, sur le Blog
Officiel

Puis de maintenir sa démonstration, après
corrections, en rajoutant un délai sur le stationnement à Orsay-Ville pour
justifier sa théorie

Bref, l’agilité et la transparence ne sont
pas de mise à la RATP

De même, des travaux ont eu lieu sur la
partie Nord la semaine du 19 août, ou aurait dû avoir lieu, pour le RER B, mais
ils ont été annulés Ils ont donné la priorité à la rénovation des voies pour le
CDGExpress

Par contre, le rythme faible de 8 trains
par heure dans les 2 sens a lui été maintenu ! Donc, une situation assez
tendue pour nos amis nordistes

Nous noterons aussi l’absence des 2 CM
certaines semaines

Loin de moi l’idée qu’Alexandra et Joy
n’aient pas le droit de prendre des vacances

Non, c’est bien l’absence de continuité de
service au niveau de la DLU qui est à critiquer, sur la 2ème ligne
d’europe en termes de fréquentation

Ce mois-ci, pendant les travaux, les pannes
de matériel continuent

Un nombre élevé de 6, donc (!)

Le top 3 des incidents pour cette année
2019 est donc : les travaux (58), les malaises voyageurs (36) et les
pannes matérielles (34)

Les perturbations « Travaux » sont
donc bien arrivées au grand galop, comme indiqué fin juillet 2019

D’où, à fin août pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone «Sud» se taille la part
du lion, avec 75% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille d’or
du Rup’Cat’ des perturbations, ce qui n’est pas courant

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 81-17-2%, ce mois-ci

Ce mois-ci, le matin et le soir sont à
égalité pour les tranches horaires (50-50%) en termes de moment où les
perturbations se sont produites

3 types d’incidents leaders, ce mois-ci : « Travaux »
(35) « Panne de matériel » (6), « Malaises voyageurs » (5) sont
le tiercé gagnant des incidents du mois de août 2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin août 2019 :

Bon, j’en ai un peu ras le bol de répéter
la même chose dans ce paragraphe

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le lundi est ex-aequo avec le
vendredi et sont les gagnants du « Pourav’s jour » avec 24,4%, suivi
du mardi avec 19,5%, puis le jeudi à 17,1% et le mercredi ferme la marche à 14,6%

Et la répartition des 201 perturbations par gare :

Vous remarquerez que la gare d’Orsay-Ville
a pris du galon

Notre rosace de jours OK KO à fin août 2019
donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas sur
toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un coup…

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en fin de semaine 35 :
 

Il faudra vous habituer à des semaines grand chelem en été car l’an prochain, il y aura aussi des travaux avec coupure du trafic (à Orsay-Ville notamment)

Bon courage pour le mois de septembre 2019

Ah oui, le 23 septembre : mouvement de
grève, pour les retraites…

Continuez à témoigner, à râler, à dire des
choses positives quand il le faut, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

Cordialement

2019 Saison 2 : relevés de températures dans le RER B semaines 28 à 32

Bonjour !

On continue la saison 2 des relevés de température, de la
semaine 28 à 32 pour 2019

Pour la 2ème année consécutive, nous avons repris
le taureau par les cornes sur Twitter et menons depuis le 21 juin 2019 une
étude statistique des températures observées dans les rames

Pour contrer les déclarations de IDF Mobilités qui
claironnent sur le fait que la climatisation sera 100% présente dans les RER
d’ici 10 ans (si tout se passe bien), en attendant, on relève

Des relevés les matins et les soirs, en prenant soin de
noter le nom de la mission, le nom de la voiture pour certains, la station dans
laquelle la température a été relevé, l’heure (à la seconde près pour
certains), l’hygrométrie (toujours pour certains), le fait d’indiquer si les
fenêtres étaient ouvertes ou fermées, le type de rame (MI79 rénovée ou MI84 pur
jus)

Pour cette période semaines 28 à 32, la mobilisation s’est
un peu amenuisée

Il faut dire que c’est chiant (si, si, pas d’autres termes)
à réaliser, ces relevés

Donc les 2 twittas/twittos suivants ont été assez
malades pour continuer les relevés : L Cécile (@CetaceLaBaleine) et votre
serviteur Jean (@Jeannot911)

Rendons une nouvelle fois hommage à @Razhades (oui, c’est
mon côté lèche…) qui a lancé le premier l’idée de communiquer les températures
qu’il observait dans le RER B, et ce il y a 3 ans, il me semble

Les instruments de mesures ? Un thermomètre-hygromètre

Les parcours ? Pour L Cécile : sens Port Royal
vers Mitry Claye le matin, ce qui constitue une nouveauté fort appréciée et
appréciable, car la branche Nord est relevée cette année !

Pour ma part : sens Banlieue Sud vers Paris les matins,
sens Paris-Banlieue-Sud les soirs

Les gares relevées ? Un tableau! 

Nous allons distinguer les matins et les soirs

Les températures de référence, fournies par Météo
France : nous avons pris la température à 8h00 et 17h00, située dans le
premier arrondissement de Paris

C’est un choix On pourrait prendre les températures de Météo
France de chaque station à 8h00 et 17h00, on pourrait ! Mais l’écart ne
devrait pas être si important que cela

Vu que nous avons aussi l’hygrométrie pour certaines
mesures, nous allons estimer les températures ressenties

Des abaques existent, des calculateurs en ligne existent
aussi sur internet

Nous obtenons ce premier graphe pour les matins

Pour les soirs (même échelle)

Si nous distinguons MI79 rénovées et MI84 pur jus vintage
des années 1985, pour les matins, nous observons ce graphe :

Et pour les soirs :

Il faut noter que nous avons une majorité de rames rénovées dans nos mesures, et dans les trajets où se sont effectués ces mesures

Un trajet peut faire l’objet de plusieurs mesures

Dans quelles proportions ?

MI79 rénovées : 389 
sur 520 mesures pour les MI79 rénovées soit 74,8 %

MI 84 : 131 sur 520 mesures pour les MI84 soit 25,2 %

Et les proportions de missions ? 30/42 soit 71,4% de
MI79 rénovées

Et 12/42 soit 28,6% de MI84

Et les gares, dans tout cela ? On y vient !

Les matins, dans le sens banlieue Sud vers Paris (lisez la
courbe de la gauche vers la droite pour chaque journée), pour les semaines 28 à
32 : (hors mesures L Cecile)

Toujours les matins, dans le sens Paris vers banlieue Nord (lisez la courbe de la gauche vers la droite pour chaque journée), pour les semaines 28 à 32 : ce sont les mesures de L Cecile

Les soirs, dans le sens Paris vers banlieue Sud (lisez la
courbe de la droite vers la gauche pour chaque journée), pour les semaines 28 à
32 : (hors mesures L Cecile)

Toujours les soirs, dans le sens banlieue Nord vers Paris
(lisez la courbe de la droite vers la gauche pour chaque journée), pour les
semaines 28 à 32 : ce sont les mesures de L Cecile

Vous aurez noté le 47,5°C ressenti à Gare du Nord le 24
Juillet 2019…

Vous aurez aussi remarqué l’assiduité de Cécile qui a pris
des mesures gare par gare (quelle patience)

Autre vision : les maximas de température

Les matins, en semaines 28 à 32 :

Les soirs, en semaines 28 à 32 

Voilà !

A-t-il fait plus chaud qu’au moins de juillet en température
ressentie ? Non, on n’a pas atteint le 50,1°C ressenti du 26 juin 2019

Par contre, on a dépassé le maximum ressentie de 36,7°C du
26 juin au matin : 37,8°C le 24 juillet 2019

Pour les températures moyennes, les matins, on a égalé ce
qui a été observé les matins entre les semaines 25 à 28

Les soirs, nous n’avons pas dépassé ce qui avait été observé
entre les semaines 25 à 28

Et les proportions de missions entre MI79 et MI84 par rapport aux mesures? Les voilà!

En 2018 :

Donc 76,3% de MI79, et 23,7% de MI84

En 2019 :

Donc 71,3% de MI79 et 28,7% de MI84

Mêmes si le nombre de missions 2019 est plus faible que le nombre de missions en 2018, il y a quand même un écart significatif, non?

Et en plus, pas vraiment dans le bon sens…

Un petit rappel : une directive européenne sur le transport des animaux vivants interdit de les déplacer au-delà de 30°C

Il semblerait que cette directive ne soit pas appliquée par
la France cette année

Quand on vous dit que sur le RER B, nous sommes du bétail

En fait non, on est moins bien considéré que du bétail

Allez ! Rendez-vous l’an prochain pour la saison 3…

Cordialement