Comment enrhumer les usagers en une leçon.

Héhé, alors là, ce matin, on ne va pas se plaindre. Pour communiquer, ça a communiqué.

 

Mais.. mais..

 

Arrivé à Laplace ce matin vers 10h04 dans un train venant de Robinson, on se retrouve sur la voie Z. Le conducteur ouvre les portes, et prend le micro :

« Le premier train à partir est sur l’autre quai ».

Tout le monde descend.. on entend arriver le.. TGV RER..  …. FOUFOUFOUFOUFOUFuuu… ouuuh là. Ok, c’est un direct.

 

TGV-SNCF

Ok, c’était pas le premier avril, mais tout de même, la blague était de mauvais goût. Avec les risques d’accidents qui vont avec.

On revient dans le RER, le conducteur (visiblement n’était pas informé de cette blague), s’est excusé pour la mauvaise information.

Pourquoi la Régulation s’est-elle amusé à raconter des conneries au conducteur ? ça n’était pas suffisant un accident grave de voyageur la semaine dernière ?

Voilà, ce matin, j’ai chopé un rhume, soufflé par un TGV RER…

Oui, on vous demande de MIEUX communiquer. MIEUX implique que les informations fournies aux usagers soient JUSTES !

Scoop, un incident grave de voyageur, et mon RER est à l’heure !

Alors, là je sens que je vais en agacer plus d’un.. Mais c’est un fait.

Moins de 3 minutes de retard au départ (Fontenay Aux Roses), et presque à  l’heure à l’arrivée (gentilly)… près de 2 h après l’incident grave de voyageur. Alors que le trafic était censé être gravement perturbé, avec une reprise à 11h.

Alors, je dis BRAVO.

Oui, c’est en entre-pointe. Mais ça fait 8 ans que je prend le RER, et je n’ai jamais vu ça.

Y a encore du taf pour arriver à fluidifier le trafic en heure de pointe et l’information voyageur, mais continuez comme ça, on tient le bon bout 😉

 

Conséquences d’une grèves pour les usagers du RER B

societe-RER-B-

Je me souviens encore, octobre 2007, j’habitais Gif sur Yvette.. et pendant 15 jours : pas de RER, pas de guichet. Rien. A part la voiture, je n’ai pas eut d’autre choix pour aller bosser. J’avais proposé du covoiturage pour des gens qui habitaient sur mon trajet. ça a bien marché, et bien servi. La voiture était pleine à chaque fois. Certains auraient perdu beaucoup, sans ça.

Le premier jour, nous avons mis 3h pour aller à Gentilly. Le 2ème jour, 1h30.. et comme ça tous les jours suivants.

En 15 jours,  j’ai défoncé le plein que je « buvais » en 2 mois en temps normal.

Perte financière, et beaucoup de temps perdu étaient notre quotidien quand il y avait des grèves.

Aujourd’hui, depuis la mise en place du service minimum, le RER B roule. Malgré la grève. Même si ça ne nous contente pas, le trajet est plus long (mission omnibus), la perte financière est réduite.

Qu’on ne vienne pas me dire que je soutiens les grèves. J’indique juste que ces grèves ont moins d’impact sur le quotidien des usagers.

Par contre, Céline l’a indiqué sur le BoC, en cas d’incident, là c’est la cata. Moins de conducteurs, moins de rames en circulations. En temps normal, on a des rames dépôt stationnées à certains terminus afin de réinjecter des trains à l’heure pour limiter l’impact d’un incident. Là, bah, y a pas de marge de manœuvre. Tout est utilisé pour faire rouler.

Alors de grâce ! Pas d’incident s’il vous plait.

La vie des afficheurs à Châtelet

Comme j’avais déjà fait un article sur les afficheurs disposé n’importe où sur le quai de Arcueil Cachan, on m’a soufflé à l’oreille que à Chatelet, ils étaient lisible, mais l’info était incomplète.

Je me suis déplacé.

 

20150306_125633[1]
Bon ? et alors ? c’est quoi le problème ? il marche très bien ce panneau … non ?

OK, j’insiste..

20150306_125702[1]

Ha ouais.. tout d’un coup, ça marche moins bien..

Là, le BOC nous rappelle que c’est à cause du lien RATP/SNCF .. et que la RATP n’a pas l’info d’où se trouvent les train coté SNCF .. haaa c’est magnifique. Et le commandement unique, il fait comment ? Je reste dubitatif quand à la réponse.

Surtout quand le train en question est déjà dans le tunnel à destination de Châtelet. Il est en zone RATP, et l’information est d’ailleurs connue des afficheurs à coté. Il arrive dans 1 minutes !! sachant qu’il fait plus de 2 minutes pour franchir le tunnel commun, et que le RER D est déjà sur le quai à Châtelet.

20150306_125712[1]

Qu’on me dise que c’est chiant et compliqué de reprendre les infos d’un système et de les porter sur d’autre, je veux bien l’entendre. Mais il me semble que l’information est DÉJÀ sur le système de la RATP là.. non ? Sinon comment ça s’affiche sur la TV à coté ?

Un problème qui dure depuis des années, et qui couplé au changements de destinations toutes les minutes en heure de pointe.. Il y a de quoi devenir chèvre.

Il est vrai qu’il y a du changement, en 2007 quand j’ai commencé à travailler en région parisienne. Les messages sonores et visuels étaient très simple :
à la moindre merde, on est zone RATP : « suite à un incident coté SNCF, le trafic est ralenti sur toute la ligne », on est en zone SNCF, « suite à un incident coté RATP, le trafic est ralenti sur toute la ligne ».. qui croire.. le papillon qui a battu des ailes à Pékin ?

Oui, ça a bien évolué, mais il reste encore des efforts à faire pour permettre à la ligne de tourner dans de meilleures conditions.

Vu du client, le qui l’exploite n’est vraiment pas notre problème. La réponse « c’est pas moi, c’est l’autre », n’apporte rien dans la confiance qu’on peut avoir dans son transport quoditient »

La régulation de la ligne aurait-elle une idée du nombre de voyageurs dans les rames ?

Je reviens sur l’incident de ce matin qui m’a été reporté vers 7h du matin, et qui a été déclaré terminé (trafic rétabli) par mon application RATP vers 9h45.

Arrivé à gentilly à 10h10 : le quai direction sud : NOIR de monde, je n’ai jamais vu ça. L’écran indiquait « retardé, retardé, retardé ». Je n’ai pas la même définition que la RATP de ce qu’est un trafic rétabli.

 

20150304_10113720150304_101158

Quelques heures plus tôt : vers 8h, c’est au tour de ma femme de prendre le RER. Le train part à l’heure de Robinson, arrive à Bourg La Reine et repart dans la foulée (un scoop, généralement ça dure plusieurs minutes, jusqu’à 10 minutes en service « normal » = jour réputé sans problèmes). Arrivé à LaPlace, ça ne rigole plus.

Le train s’arrête sur la voie Z, le chauffeur annonce que le premier train à partir est sur le quai « d’en face », tout le monde se rue dehors.. Le train arrivant sur la voie était plein jusqu’au plafond. Le train suivant, pareil. Finalement le train est reparti après avoir été « retenu en gare » pendant 10 minutes.

Une question se pose ? la régulation de la ligne a-t-elle une idée du remplissage des rames.. demander à des gens de quitter un rame pleine pour en rejoindre une autre pleine, dans la vraie vie, sortie des tableaux Excels, ça ne marche pas.

La blague du jour : pour respecter la régularité, le train est parti avec un code mission QADO99 (Terminus La Plaine) et a changé de mission en cours de route : IDIL ou EDIL (terminus CdG)