Bilan Décembre 2018

Bonjour

Ce mois de décembre 2018 est certes meilleur par rapport à celui de novembre 2018

C’est mieux, nous sommes en dessous de la moyenne annuelle (à 68,5%)

60% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe 

12 jours ouvrés KO sur 20

16 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en décembre 2017, nous étions à 65

Rappel :

Décembre 2017 : 20 joursouvrés : 65% de jours à problèmes

Janvier 2018 : 22 joursouvrés : 59% de jours à problèmes

Février 2018 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2018 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Avril 2018 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à problèmes

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours  à problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours  à problèmes

12 jours à problèmes sur 20, 4
jours avec plusieurs incidents cumulés

La semaine du 3 décembre avec 5 incidents, la semaine du 10 décembre avec 6 incidents, la semaine du 17 décembre avec 4 incidents,la semaine (de 4 jours) du 24 décembre avec aucun incident majeur (!) et le début de semaine du 31 décembre avec 1 incident

 Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 16incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de décembre
2018 :

  • 2 pannes de matériel
  • 6 pannes de signalisation
  • 4 mouvements sociaux (soit 2 jours de grève, tous les 2 un vendredi)
  • 1 mesure de sécurité
  • 2 incidents sur la voie
  • 1 bagage abandonné

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

Un nombre de pannes de signalisation (6), qui est élevé, depuis début novembre 2018 Lorsqu’on regarde la répartition de ces pannes depuis début 2016, par gare, voilà ce que nous observons :

Cela fait beaucoup de pannes dans le secteur de la gare du Nord : mise en place de la supervision à Saint Denis ?

Le deuxième fait marquant : les mouvement sociaux en ce mois de décembre

Deux journées en ce mois de décembre, 2 vendredis, pour préparer Noël dans de bonnes conditions

 Et cela restera le premier motif de perturbation en 2018

Remarquez, on n’a pas à se plaindre, sur certains RER (C, D), ces mouvements sociaux se sont produits entre Noël et le Jour de l’An…

Le 3ème fait marquant, c’est le grand total incidents de 2018 qui est à 346 incidents. La barre symbolique des 365 incidents n’a pas été atteinte

Il y a aussi des frémissements côté projet Charles de Gaulles Express : IDF Mobilités a émis une réserve sur ce projet, du moment que cela ne pénalise pas le trafic du RER B (la bonne blague)

Mais cela n’est pas gagné pour autant, le préfet va mener des concertations locales avec des acteurs ciblés, nous expliquer qu’on a rien compris une fois de plus

Restons donc vigilants

D’où, à fin décembre pour 2018 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa première place avec 50% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 88-6-6%

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,pour les tranches horaires (56-44%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

4 types d’incidents leaders  :  « Pannes de signalisation  » (6), « Mouvements sociaux « (4) et « Pannes de matériels« (2) et « Incident sur la voie » (2) sont le quarté gagnant des incidents du mois de décembre 2018

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin décembre 2018 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois, continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le lundi, jeudi et le vendredi sont les gagnants du « Pourav’s jour » avec 25,0%, puis le mercredi, avec 18,8%,et le mardi ferme la marche avec 6,3%

Et la répartition des 346 (tada!!) perturbations par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin décembre 2018 donne :

Le nombre de perturbations par semaine pour 2018 (point orange carré), comparé à 2017 (point bleu) en début de semaine 53 :

Je vous souhaite une bonne année 2019!

Bon courage pour le mois de Janvier 2019,
continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

Et si vous avez un compte Twitter, ne manquez pas de suivre le hashtag #TeamRERB, il se passe des choses et des échanges intéressants

Cordialement

La propreté

Hey, ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit de nouveau sujet.

 

Hé bah lundi, j’ai repris le RER, et j’ai été surpris.

 

Vers 19h00 je suis monté à Massy Palaiseau en direction de Gare du Nord. Le RER dans lequel je suis monté était propre, vitres impeccables. J’ai croisé pas mal de RER .. qui étaient tous dans le même état. J’ai été surpris, car en fin de journée, après une hordes de voyageurs… je m’attendais à trouver des traces de terre sur le sol, quelques canettes abandonnées.. Et bien NON.

En rentrant dans Paris, j’ai également été surpris par l’état des quais.. IMPECCABLES.. ou presque.. moins de 3 détritus sur toute la longueur du quai, quelque soit le quai jusqu’à Gare du Nord.

Je doute que cet état soit du à une amélioration significative du civisme des gens, mais plutôt à une augmentation du budget ménage dans les trains et les quais.

 

La régulation par contre, c’est toujours aussi … discutable.

Navigo dématerialisé : comment aider les voleurs de téléphones

Votre téléphone est précieux…

Voilà ce qu’on peut lire un peu partout dans les transports, afin de sensibiliser les gens, en les invitant à ne les sortir qu’en cas de nécessité (au lieu de s’enfermer dans sa bulle, et de totalement ignorer ce qui se passe autour : favorisant les tentations des voleurs).

Et voilà qu’à la Mairie de Paris, on décide de faire marche arrière.

Maintenant, pour prendre le RER, il FAUDRA SORTIR son téléphone au tourniquet.

 

Si je suis voleur, je me casse même plus le derrière à passer le tourniquet pour me taper un sprint dans un RER. Il suffit d’attendre comme un imbécile au tourniquet la distribution gratuite des smartphones qui vont arriver par milliers..

 

 

Je suis trèèèèèèèèèèèès septique face à ce genre de chose. (Comme la fosse du même nom… c’est une idée qui pue.)

 

Et je ne vous parle pas de « et merde, j’ai pas rechargé mon téléphone.. je le ferai au taf.. « .. arrivé devant le tourniquet.. « OUPS.. « 

Bilan août 2018

Bonjour!

Ce mois de août 2018 est mieux que celui de juillet 2018, période estivale oblige, comme chaque année Quoique…

55 % de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe

12 jours ouvrés KO sur 22

14 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en août 2017, nous étions à 36 %

Rappel :

Août 2017 : 22 jours ouvrés : 36% de jours à problèmes

Septembre 2017 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Octobre 2017 : 22 jours ouvrés : 82% de jours à problèmes

Novembre 2017 : 21 jours ouvrés : 76% de jours à problèmes

Décembre 2017 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à problèmes

Janvier 2018 : 22 jours ouvrés : 59% de jours à problèmes

Février 2018 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2018 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Avril 2018 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à problèmes

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à problèmes

 12 jours à problèmes sur 22, 1 jour avec plusieurs incidents cumulés

La semaine du 1 août (3 jours)  avec 5 incidents, la semaine du 6 août avec 4 incidents, la semaine de 4 jours du 13 août avec 1 incident, la semaine du 20 août avec 2 incidents, et la semaine du 27 août avec 2 incidents

Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 14 incidents

Nous avons au final connu en ce mois de août 2018 :

  • 4 pannes de matériel
  • 1 panne électrique
  • 3 pannes de signalisation
  • 6 malaises voyageurs

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

Un bilan assez simple, comme chaque période estivale

Quoique… Si nous regardons les perturbations au mois d’août depuis 2007, 2018 bat un record : pas de trêve sur le front des perturbations

 

Un nombre élevé (6) de malaises voyageurs, avec, en début du mois, 4 pour les 2 et 3 août Rien d’étonnant, cela correspond à la période de la canicule

Le premier fait marquant : la suite des relevés de température au début du mois d’août, avec une température ressentie de 44,7°C le lundi 6 août en soirée

Le 2ème fait marquant est le passage en mode horaire « plein été » : encore moins de trains, des intervalles d’attente allongés, mais une fréquentation soutenue Les associations ont rencontrés IDF Mobilités le 24 août, qui renâcle à demander plus de trains car cela coûtera plus de sous… Elle doit étudier la fréquentation, et doit donner une réponse à la fin de l’année…

D’où, à fin août pour 2018 :

Il faut noter que, depuis 2011 à ce jour, les pannes matérielles sont la principale cause de perturbation, devant les mouvements sociaux

Ce mois-ci, c’est la zone « Nord » qui retrouve sa première place avec 64% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF versus Voyageur à 57- 43%

Nous pourrions gloser moult fois sur le fait d’attribuer les malaises aux voyageurs, quand on voit les conditions de transport en ces temps de canicule

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir, pour les tranches horaires (64-36%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

3 types d’incidents leaders  :  « Malaise voyageurs » (6), « Pannes de matériel » (4) et « Panne de signalisation » (3), sont le tiercé gagnant des incidents du mois de août 2018

Sur ces 6 malaises voyageurs, 4 se sont produits le soir

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin août 2018 :

 

Le charme de ce graphe, de mois en mois, continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours vers la droite

Ce mois-ci, le lundi et le vendredi sont les gagnants du « Pourav’s jour » avec 30,8% puis le jeudi à 23,1%, et les mardi et mercredi ferment la marche avec 7,7%

Et la répartition des 251 (!) perturbations par gare :

Autre remarque : le score de 2016 avec 268 perturbations devrait être battu prochainement

 

Notre rosace de jours OK KO à fin août 2018 donne :

 

Un peu de vert ces 2 dernières semaines

Le nombre de perturbations par semaine pour 2018 (rond orange carré), comparé à 2017 (point) à la fin de la semaine 35 :

Bon courage pour le mois de Septembre 2018, les mouvements sociaux semblent repointer le bout de leur nez !

Cordialement

 

 

Relevés de températures dans le RER B semaines 26 à 30 (phase 2)

Bonsoir!

Vous aviez eu le droit à un premier article qui vous donnait les premiers résultats de notre étude statistique des températures observées dans les rames du RER B, aux heures de pointes, les jours ouvrés

Des relevés les matins et les soirs, en prenant soin de noter le nom de la mission, le nom de la voiture pour certains, la station dans laquelle la température a été relevé, l’heure (à la seconde près pour certains), l’hygrométrie (toujours pour certains), le fait d’indiquer si les fenêtres étaient ouvertes ou fermées, le type de rame (MI79 rénovées ou MI84)

Nous : c’est un travail d’équipe avec les 7 twittas/twittos suivants : Aurélie (@Zenlillyx), Gwen(@ClemGwen), Nialie(@Nialiex), Grégory(@gregfqt), Razhades (@razhades)

Ze Gordon Freeman (@Silmaryl) est venu apporter son soutien pour les calculs de températures ressenties et votre serviteur Jean (@Jeannot911)

Rendons toujours hommage à @Razhades qui a lancé le premier l’idée de communiquer les températures qu’il observait dans le RER B, et ce il y a 2 ans

Les instruments de mesures ? Pour Aurélie, Gwen et moi-même, un thermomètre-hygromètre de la marque Otio (6,99 euros, sur Amazon),

Pour Nialie et Razhades, un thermomètre à alcool : mais ceux-ci vont investir dans un thermomètre-hygromètre

Pour Gregory : je n’en sais toujours rien, il est en vacances

Les parcours observés : sens Banlieue Sud vers Paris les matins, sens Paris-Banlieue-Sud les soirs

Cela manque de données sur la partie Nord, à mon sens, et nous sommes prêts à accueillir des relevés des branches Mitry-Claye et Roissy-Charles de Gaulle

Les stations relevées ? je ne vais pas toutes vous les citer dans le texte, un tableau va suffire

Nous allons distinguer les matins et les soirs Vu le faible nombre de mesures le midi, nous n’en tiendrons pas compte dans la distinction matin/soir

Nous avons donc en détail ceci :

 

 

Les températures de référence, fournies par Météo France : nous avons pris la température à 8h00 et 17h00, située dans le premier arrondissement de Paris

C’est un choix On pourrait prendre les températures de Météo France de chaque station à 8h00 et 17h00! Mais l’écart ne devrait pas être si important que ce qui est observé à Paris

Par rapport aux visions gares ou dates, nous avons fait la moyenne des températures observées et des températures Météo France

Vu que nous avons aussi l’hygrométrie pour certaines mesures, nous allons estimer les températures ressenties

Des abaques existent, des calculateurs en ligne existent aussi sur internet

Nous obtenons ce premier graphe pour les matins

Pour les soirs (même échelle)

On ne regroupera pas les matins et soirs sur le même graphe pour cause d’illisibilité !

Nous pouvons noter que les matins, les températures sont déjà plus élevées que les températures de Météo France : à quai, certaines personnes ont observé des températures plus élevées aussi que Météo France

Celles de météo France sont sous abri, à l’abri du vent et du soleil…

Si nous distinguons MI79 rénovées et MI84 pur jus vintage des années 1985, pour les matins, nous observons ce graphe :

Et pour les soirs :

Il faut noter que nous avons une majorité de rames rénovées dans nos mesures, et dans les trajets où se sont effectués ces mesures Un trajet peut faire l’objet de plusieurs mesures

Dans quelles proportions ?

Donc : 474 sur 617 mesures pour les MI79 rénovées soit 76,8 %

Et 143/617 soit 23,2% pour les « miasmiques » MI84

MAJ 31/07/2018

Et les proportions de missions ? 102/136 soit 75% de MI79 rénovées

Et 34/136 soit 25% de MI84

Cela fait beaucoup de missions avec des MI84 non rénovées, non ? Pour ma part, je ne cours pas vers les sections MI79 rénovées, avec aucune garantie de rafraîchissement

Et les gares, dans tout cela ? On y vient !

Les matins, dans le sens Banlieue vers Paris (lisez la courbe de la gauche vers la droite), pour les semaines 26 à 30 :

Et les soirs, dans le sens Paris vers Banlieue (lisez la courbe de la droite vers la gauche), semaines 26 à 30 :

Autre vision et ce sera terminé pour le moment : les maximas de température, dont celles ressenties

Les matins, semaines 26 à 30 :

Les soirs, semaines 26 à 30 :

2 soirs de suite avec un maxima à 43,8°C, bel exploit

Il faut signaler que la publication des courbes le jeudi 26 juillet au matin a suscité l’intérêt de Carole Blanchard qui a rédigé un article sur BFM Internet, les courbes ont été diffusées le vendredi pendant certains flash météo sur BFM TV, à lire ici

Effectivement, cette température ressentie avec un maximum de 43,8°C a suscité pas mal d’émotion

Mais la situation sur le RER D est pire, en termes de températures relevées

Attention ! Il s’agit bien de températures ressenties, qui dépendent du degré d’humidité !

Voilà ! Dernière rappel : une directive européenne sur le transport des animaux vivants interdit de les déplacer au-delà de 30°C

Quand on vous dit que sur le RER B, nous sommes du bétail

En fait non, on est toujours moins bien considéré que du bétail

Cordialement