Evolution TOP 3 des perturbations 2019 : 2013-> 2019, 2016-> 2019

Bonjour !

Nous allons prendre le TOP 3 des perturbations pour 2019, qui sont, au 15 juin 2019 :

  • Malaises voyageurs
  • Pannes de matériel
  • Pannes de signalisation

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, comme d’habitude

Depuis 2013, leurs nombres donnent ceci :

Nous allons d’abord regarder la durée moyenne des incidents,
par année, depuis 2013

Sur cette période 2013-2019, nous sommes sur des temps
moyens décroissants, ce qui est plutôt une bonne nouvelle

En prenant, cette fois-ci, la durée moyenne de perturbation : début d’incident puis retour à la normale, nous avons ceci

Pour les pannes de matériels, sur cette période 2013-2019,
nous étions sur une tendance décroissante pour les malaises voyageurs et les
pannes de signalisation

Par contre pour les pannes de matériel, la tendance est
croissante

SI nous regardons cette fois ci sur la période 2016 à 2019
pour les 2 types d’indicateurs, nous sommes sur des tendances moyennes
croissantes

Ensuite : on regarde le cumul de ces 3 types de
perturbation, puis de toutes les perturbations depuis 2013

Premier constat pour notre TOP 3 : les malaises
voyageurs arrivent dernier du classement

Premier : pannes de signalisation

Deuxième : panne de matériel

Quand on ratisse large : je vous laisse regarder le tableau,
où on s’aperçoit que les malaises voyageurs arrivent en 5ème
position

Donc, on peut se poser la question : pourquoi la
communication institutionnelle insiste sur des incidents d’origine voyageur
alors que les incidents les plus chronophages sont d’origine  RATP-SNCF ?

Cordialement

Bilan mai 2019

Bonjour

Ce mois de mai 2019 est meilleur que le mois
de avril 2019

55% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

11 jours ouvrés KO sur 20

15 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en mai 2018, nous étions à 79% 

Rappel :

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à
problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à
problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à
problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Avril 2019 : 21 jours ouvrés :
67% de jours
à problèmes

Mai 2019 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

11 jours à problèmes sur 20, 4
jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine (de 2 jours) du 1er mai avec
4 incidents, la semaine (de 4 jours) du 6 mai avec 1 incident, la semaine du 13
mai avec 6 incidents, la semaine du 20 mai avec 3 incidents et la semaine (de 4
jours) du 27 mai avec 1 incident

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 15
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de mai
2019 :

  • 2 pannes de matériel
  • 1 incident
    voyageur
  • 4 malaises
    voyageurs
  • 6 «Travaux»
  • 2 incidents sur
    la voie

Je rappelle, une fois de plus, que je
m’en tiens aux incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures,
remontés auprès des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous
Twitter

Je ne prends pas en compte les signaux
d’alarmes qui, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM,
durent 5 minutes top chrono

Quant à l’argument « Vos chiffres
sont bidons, il y a beaucoup plus d’incidents! », à ma suggestion
« Communiquez-moi vos chiffres en interne côté RATP-SNCF et nous
ferons des stats…», j’attends toujours des réponses, aussi bien de la part d’un
conducteur que du responsable de la DLU Denis Masure

Je sais qu’il y en a eu beaucoup
plus : 27 500 incidents environ entre début 2016 et début février
2019 (le 5..)…

Mais ceci est un autre sujet qu’on
abordera dans les prochaines semaines

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

Des travaux en ce début de mois de mai
2019, indispensables, qui ont entrainé une coupure de la circulation entre
Bourg la Reine et Massy Palaiseau

Par contre, il y a eu 2 matinées à
problèmes (les 13 et 16 mai), suite à des fins tardives de chantier, ce qui
n’est pas de très bon augure pour les années à venir

Puisque nous parlons des travaux, la mise
en service du Charles de Gaulles Express est repoussée de 2 ans, 2025 au lieu
de 2023)

Donc, pas de nouvelles rames MING, ni de
CDGExpress pour les JO, alors que c’était un des critères pour justifier
l’organisation de ceux-çi à Paris en 2024

On pourrait proposer le report de 2 ans de ces JO, en 2026…

Toujours un nombre élevé de malaises
voyageurs, 4, pour ce mois-ci Cela promet pour la période chaude à venir dans
les prochaines semaines

Le top 3 des incidents pour cette année
2019 est donc : les malaises voyageurs (23), les pannes matériel (18) et
les pannes de signalisation (9) (qui sont toutes en zone SNCF)…

D’où, à fin mai pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa
première place avec 53% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille
d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 67-33-0%, ce mois-ci

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,
pour les tranches horaires (53-47%) en termes de moment où les perturbations se
sont produites

4 types d’incidents leaders, ce mois-ci : « Travaux »
(6), « Malaises voyageurs » (4), « Incident sur la voie » (2)
et « Panne de matériel « (2) sont le quarté gagnant des incidents du
mois de mai 2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin mai 2019 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois,
continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène
de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le vendredi est le gagnant du
« Pourav’s jour » avec 33,3%, puis les  lundi mardi et jeudi ex-aequo avec 20,0% et le
mercredi ferme la marche avec 6,7%

Et la répartition des 98 perturbations (on approche du cap
100) par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin mai 2019 donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas
sur toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un
coup…

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en fin de semaine 22 :

Bon courage pour le mois de juin 2019,
continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

Cordialement

Evolution des temps moyens d’incidents et de perturbation 2016-2019

Bonjour !

Je dois vous avouer que la rédaction de cet article m’a pris
pas mal de temps, surtout concernant la phase « Mais qu’est-ce que je vais
bien pouvoir y mettre dedans », phase de réflexion intense

Mais bon, on y va

Nous allons donc nous restreindre à la période début 2016 à
2019 (le 07/05/2019), aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, comme d’habitude

Nous allons aussi prendre en compte le top 8 du nombre
d’incidents, en excluant les mouvements sociaux, qui correspondent plus à des
perturbations qu’à des incidents

Pourquoi pas un top 10 ? Ben, je n’en sais rien !
Ce sera comme ça !

Donc : hors mouvements sociaux, nous avons ce top 8,
aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés

Vous remarquerez que les pannes de matérielles sont numéro
1, suivi des malaises voyageurs

Vous remarquerez le pic des incidents sur la voie, en 2018 :
cela correspond à l’incident de voie de Courcelle sur Yvette, où le trafic a
été interrompu avant le terminus de Saint Rémi les chevreuse, pendant presque
un mois (12 juin-8 juillet)

Nous considérons d’abord le temps moyen d’incident, en se basant sur les notifications officielles remontées vers les voyageurs, consultables sur courbis.fr

ATTENTION : Cela correspond au temps moyen de
l’incident, qui a une heure de début, et une heure de fin L’incident est fini,
mais il n’y a pas encore de retour à une situation normale!

Pour ce top 8, depuis 2016 :

Nous allons regarder, en moyenne, ce qui est décroissant,
stable, et croissant en termes de durée d’incident

Type d’incident Tendance 2016-2019
Panne de matériel Légèrement
croissante
Malaise voyageur Croissante
Panne de signalisation Croissante
Incident sur la voie Légèrement
croissante
Incident d’exploitation Décroissante
Bagage abandonné Décroissante
Panne électrique Décroissante
Incidents techniques Croissante

Donc 5 types d’incidents dont la tendance de la durée
d’incident est à la croissance : panne de matériel, malaise voyageur,
panne de signalisation, incident sur la voie et incidents techniques

Et 3 types d’incidents dont la tendance de la durée
d’incident est à la décroissance : incident d’exploitation, bagage
abandonné et panne électrique

Ce qui nous donne, pour la croissance :

Et pour la décroissance :

Maintenant, nous allons considérer le temps moyen total de
perturbation : entre le début de l’incident, et le retour à une situation
normale, en gardant ce top 8, par rapport au nombre d’incidents…

Nous regardons, là encore, ce qui décroit, croit et reste
stable, en termes de durée totale des perturbations

Type d’incident Tendance 2016-2019
Panne de matériel Croissante
Malaise voyageur Croissante
Panne de signalisation Légèrement
croissante
Incident sur la voie Stable
Incident d’exploitation Décroissante
Bagage abandonné Croissante
Panne électrique Décroissante
Incidents techniques Croissante

Donc 5 types d’incidents dont la tendance de la durée
d’incident est à la croissance : panne de matériel, malaise voyageur,
panne de signalisation, bagage abandonné et incidents techniques

Un type d’incident dont la tendance est stable :
incident sur la voie

Et 2 types d’incidents dont la tendance de la durée
d’incident est à la décroissance : incident d’exploitation et panne
électrique

Ce qui nous donne, pour la croissance :

Stabilité :

Décroissance :

En conclusion : aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés,
depuis début 2016, pour le TOP 8 des incidents en quantité, une majorité
d’incidents voit leur temps moyen augmenter, tant au niveau de la durée de
l’incident lui-même, que de la durée totale de perturbation

Cordialement

Bilan Avril 2019

Bonsoir

Ce mois de avril 2019 est dégradé par au
mois de mars 2019

67% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

14 jours ouvrés KO sur 21

23 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux
statistiques du Blog d’En Face en avril 2018, nous étions à 65% 

Rappel :

Avril 2018 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à
problèmes

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à
problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à
problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à
problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Avril 2019 : 21 jours ouvrés :
67% de jours
à problèmes

14 jours à problèmes sur 21, 7
jours avec plusieurs incidents cumulés

La semaine du 1 avril avec 3 incidents, la
semaine du 8 avril avec 8 incidents, la semaine du 15 avril avec 9 incidents,
la semaine (de 4 jours) du 23 avril avec 2 incidents et le début de semaine (2
jours) du 29 avril avec 1 incident

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 23
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de avril
2019 :

  • 2 pannes de matériel
  • 1 panne
    électrique
  • 3 pannes de
    signalisation
  • 7 malaises
    voyageurs (!)
  • 4 mesures de
    sécurité
  • 1 « personnes
    sur la voie »
  • 1 signal d’alarme
  • 1 incident d’exploitation
  • 2 incidents sur
    la voie
  • 1 bagage
    abandonné

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

Un nombre phénoménal de malaises voyageurs,
7, pour ce mois-ci Cela promet pour la période chaude à venir dans les
prochaines semaines

Le 2ème fait marquant : les
mesures de sécurité à Saint-Michel Notre-Dame, suite à l’incendie de la
cathédrale N’ont été pris en compte que la période de fermeture totale de la
station Elle a été rouverte au bout de la matinée du 3ème jour après
l’incendie, même si certaines correspondances étaient fermées

Le 3ème fait marquant concerne
le nombre de pannes de signalisation, 3, pour ce mois-ci

Le top 3 des incidents pour cette année
2019 est donc : les malaises voyageurs (19), les pannes matériel (16) et
les pannes de signalisation (9), qui sont toutes en zone SNCF…

D’où, à fin avril pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa
première place avec 65% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille
d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 39-39-22%, assez équilibré, ce mois-ci

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,
pour les tranches horaires (61-39%) en termes de moment où les perturbations se
sont produites

3 types d’incidents leaders, ce mois-ci : « Malaises
voyageurs » (7), « Mesure de sécurité » (4) et « Pannes de signalisation
« (3) sont le tiercé gagnant des incidents du mois de avril 2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin avril 2019 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois,
continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène
de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le mardi est le gagnant du
« Pourav’s jour » avec 34,8%, puis le lundi avec 21,7%, suivi du mercredi
et du vendredi ex-aequo avec 17,4% et le jeudi ferme la marche avec 8,7%

Et la répartition des 83 perturbations par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin avril 2019
donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas
sur toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un
coup…

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en début de semaine 18 :

Bon courage pour le mois de mai 2019, continuez
à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

Donc une coupure du 1er au 4 mai
inclus, entre Bourg la reine et l’entrée de Massy, pour des travaux de voie,
ainsi qu’à la gare de La Croix de Berny en cette fin de mois d’avril 2019

Cordialement

Bilan mars 2019

Bonjour

Ce mois de mars 2019 est mieux que le mois
de février 2019

52% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

11 jours ouvrés KO sur 21

15 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux
statistiques du Blog d’En Face en mars 2018, nous étions à 77% 

Rappel :

Mars 2018 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à
problèmes

Avril 2018 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à
problèmes

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à
problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à
problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à
problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

11 jours à problèmes sur 21, 3
jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine du 1 mars avec aucun
incident, la semaine du 4 mars avec 2 incidents, la semaine du 11 mars avec 2 incidents,
la semaine du 18 mars avec 4 incidents et la semaine du 25 mars avec 7 incidents

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 15
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de mars
2019 :

  • 3 pannes de matériel
  • 1 panne
    électrique
  • 2 pannes de
    signalisation
  • 2 incidents
    graves voyageurs
  • 2 malaises
    voyageurs
  • 1 rail cassé
  • 1 « personnes
    sur la voie »
  • 1 incident sur la
    voie
  • 2 bagages
    abandonnés

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

Deux nouveaux incidents graves voyageurs,
ce qui porte le total à 6 pour le premier trimestre de cette année

Ce nombre de 6, c’était le total annule
pour les années 2011, 2014, 2016 ou 2017

En comptant les autres jours, et hors
heures de pointe, nous en somme malheureusement à 13

Le 2ème fait marquant : la
coupure totale de trafic entre La Plaine Stade de France et vers Aéroport
Charles de Gaulle 2 et Mitry-Claye ce dernier week-end de mars 2019

Il faut bien préparer la venue du Charles
de Gaulle Express, la ligne 16, et accessoirement rénover les caténaires côté
partie Nord

Le 3ème fait marquant concernent
l’interpellation du sénateur communiste Fabien Gay, de Seine St-Denis, qui a
invité Elisabeth Borne à venir prendre le RER B aux heures de pointe, « Pas
comme Madame Pécresse qui le prend à 14h00 »

Vu la tête de Madame Borne, elle n’avait
pas l’air motivée plus que cela

D’où, à fin mars pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa
première place avec 80% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille
d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 60-40-0%

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,
mais d’une courte tête, pour les tranches horaires (53-47%) en termes de moment
où les perturbations se sont produites

5 types d’incidents leaders , dans un
mouchoir de poche, ce mois-ci :  « Pannes
de matériels« (3), « Malaises voyageurs  » (2), « Bagages
abandonnés » (2), « Panne de signalisation » (2) et « Incident
grave voyageur » (2) sont le quinté gagnant des incidents du mois de mars 2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin mars 2019 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois,
continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène
de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le mercredi est le gagnant du
« Pourav’s jour » avec 40,0%, puis le lundi avec 26,7%, suivi du
mardi avec 20% et le jeudi et vendredi ex-aequo ferment la marche avec 6,7%

Et la répartition des 60 perturbations par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin mars 2019
donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas
sur toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un coup…

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en fin de semaine 13 :

Bon courage pour le mois d’avril 2019,
continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

C’est le retour des beaux jours, il n’y a pas eu de mouvement social notable le 18 mars 2019, mais il ne faut pas désespérer

Et qui dit retour du soleil, dit augmentation de température…

Cordialement