Des détails sur l’agression d’un conducteur du RER B (grève du 07 décembre 2018)

Bonsoir

Comme vous le savez, demain vendredi 07 décembre 2018, il y aura un mouvement social sur le RER B

La raison ? L’agression dont a été victime un conducteur

Sans plus de précisions

On en a eu des précisions, au Blog d’En Face, grâce à une réunion secrète qui s’est passé dans les catacombes, ambiance Libération de Paris, à Denfert-Rochereau…

Non, je blague.. J’avais demandé des précisions à Denis Masure et aux CM du compte Twitter du RER B, qui allaient se renseigner, et qui n’ont pas remonté d’informations pour le moment (tweet du 04 Novembre, 05h28) Je m’étais trompé de date, c’est bien le 9 Novembre que l’incident a eu lieu

Denis Masure a préféré communiquer le 4 décembre à 21H56 sur le prochain concours de nouvelles de 2019…

Chacun ses priorités

Cette agression s’est passée le vendredi 9 Novembre 2018, aux alentours de 23h50, en gare de Stade de France Saint Denis… Etonnant non ? C’est une gare du RER D !

C’est bien là le problème, malgré la nouvelle tour de supervision de Saint Denis, inaugurée le week-end du 20 Octobre, cette mission du RER B s’est retrouvée dans cette gare du RER D, alors qu’elle aurait dû arriver à La Plaine Stade de France

Les voyageurs ont failli lyncher le conducteur, qui n’était pas responsable de cette erreur d’aiguillage côté SNCF… Cela a été très chaud pour lui, même si des voyageurs se sont interposés pour le défendre

Il a fallu qu’il retourne, à vide, à Gare du Nord…

Donc, largués vers minuit, les voyageurs ont dû se démerder tout seuls

En aucune manière, et aucune façon, je supporte, cautionne et tolère ces accès de violence contre des membres de la RATP et de la SNCF C’est d’une débilité

Pour informations, le trajet entre ces 2 gares de Saint Denis, à pieds, est le suivant : un quart d’heure à pieds, quand on ne se paume pas

Vers minuit, à Saint Denis, cela peut être assez sympa…

Donc :

Une cause : erreur d’aiguillage côté SNCF le 9 Novembre 2018

Des effets :

  • Colère des voyageurs
  • Conducteur pris à parti, et arrêté depuis cet incident
  • Grève de certains conducteurs le 07 Décembre 2018
  • Voyageurs emmerdés

Pour finir, la lettre que la directrice de la RATP, Catherine Guioullard,  a envoyée à Patrick Jeantet, président de SNCF réseau  pour lui exprimer sa préoccupation

Merci à Laurent Gallois pour ce document

Cordialement

Bilan Novembre 2018

Bonjour

Ce mois de novembre 2018 est bien terne, par rapport à celui de octobre 2018

C’est mieux, certes, mais nous sommes dans la moyenne annuelle (de l’ordre de 63%)

67% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe

14 jours ouvrés KO sur 21

28 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en novembre 2017, nous étions à 76%

 

Rappel :

Novembre 2017 : 21 jours ouvrés : 76% de jours à problèmes

Décembre 2017 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à problèmes

Janvier 2018 : 22 jours ouvrés : 59% de jours à problèmes

Février 2018 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2018 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Avril 2018 : 20 jours ouvrés : 65% de jours à problèmes

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

 14 jours à problèmes sur 21, 10 jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine du 1er Novembre avec 2 incidents, la semaine du 5 novembre avec 6 incidents, la semaine du 12 Novembre avec 9 incidents, la semaine du 19 novembre avec 6 incidents et la semaine du 26 novembre avec 5 incidents

Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 28 incidents

Nous avons au final connu en ce mois de novembre 2018 :

  • 4 pannes de matériel
  • 2 pannes électriques
  • 3 pannes de signalisation
  • 1 incident grave voyageur
  • 1 acte de malveillance
  • 1 divers incidents
  • 6 malaises voyageurs
  • 1 condition climatique (!)
  • 2 Personnes sur les voies (pas le même jour)
  • 1 incident sur les voies
  • 2 Travaux
  • 3 bagages abandonnés

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

Un nombre de malaises voyageurs (6), qui continue à être élevé, alors que la température ambiante était voisine du mois dernier

Le deuxième fait marquant : les travaux de remplacement du pont à Massy-Verrières, ayant entrainé une coupure de 4 jours, en début de mois

Les travaux se sont parfaitement déroulés, le timing a été respecté, 48 heures de rodage et c’est reparti

Reparti pour la galère habituelle

Le 3ème fait marquant, c’est l’article, photos à l’appui, consacré au 13 Novembre 2018, des conséquences d’un incident grave voyageur, à la Gare de Arcueil Cachan, par @Razhades, et le fait qu’il n’ait pas pu monter dans 16 missions

Il s’agit bien de la gestion des circulations, post-accident, qui est pointée du doigt

Les missions origine Robinson ont toutes été rendues terminus à Bourg-la-reine

Et enfin, le grand total incidents de 2018 continue à augmenter (330 incidents) La barre symbolique des 365 incidents est peut-être atteignable (ce que je ne souhaite pas)

Et nous avons fêtés les 5 ans du Blog d’En Face aussi !

D’où, à fin novembre pour 2018 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» retrouve sa première place avec 50% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 50-48-2%

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir, pour les tranches horaires (64-36%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

3 types d’incidents leaders  :  « Malaise voyageurs » (6), Panne de matériel « (4) et « Bagage abandonné » à égalité avec « Pannes de signalisation » (3) sont le quarté gagnant des incidents du mois de novembre 2018

Sur les 6 malaises voyageurs, 5 se sont produits le matin

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin novembre 2018 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois, continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours vers la droite

Ce mois-ci, le lundi et le mercredi sont encore les gagnants du « Pourav’s jour » avec 25%, puis le jeudi, avec 21,4%, suivi du mardi à 17,9% et le vendredi ferme la marche avec 10,7%

Et la répartition des 330 (!!) perturbations par gare :

 

Notre rosace de jours OK KO à fin novembre 2018 donne :

Le nombre de perturbations par semaine pour 2018 (point orange carré), comparé à 2017 (point bleu) en fin de semaine 48 :

Bon courage pour le mois de Décembre 2018, continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

Et si vous avez un compte Twitter, ne manquez pas de suivre le hashtag #TeamRERB, il se passe des choses et des échanges intéressants

Cordialement

Malaises voyageurs 2017-2018 : quelle perturbation avant ces malaises? 3/2

Bonsoir!

Non, pas d’erreurs dans la numérotation de cet article! Une MAJ de cette série d’articles, en considérant toute l’année 2017 et une bonne partie de 2018

Nous vous avions présentés précédemment 2 articles, ici et , qui passait en revue les 144 malaises voyageurs qui s’étaient produits du 01 janvier 2007 au 17 Novembre 2017 au matin

Malaise voyageurs qui se produisent les Jours Ouvrables et en Heure de Pointe, et les derniers incidents qui se produisent en amont de ces malaises voyageurs

Ces incidents peuvent se produire hors Heures de Pointe, bien entendu, et ils sont pris en compte

Nous remontons donc le temps jusqu’à retrouver une notification officielle

Vous vous doutez bien que depuis le 17 Novembre 2017, il y a eu d’autres malaises voyageurs (189 au total entre le 01 Janvier 2007 et le 26 Novembre 2018 au soir), et d’autres incidents

D’où la nécessité de cet article

Allez hop, balances ton… envoies ton tableau, mon Jeannot

Donc, au 26 Novembre 2018 au soir, depuis le 1er janvier 2007, nous avons ce tableau mis à jour

Notre problématique reste toujours la même par rapport à l’an dernier : « Quel incident s’est produit juste avant ? »

Je ne partage toujours pas l’avis de l’exploitation du RER B, qui vous sort « On ne saura jamais l’origine du malaise voyageur »

Evidemment, on ne saura pas ce que la personne avait mangé avant de monter dans le RER B

Quoique… On pourrait lancer un sondage sur Twitter

Nous pouvons essayer d’en savoir un peu plus

Il suffit de le vouloir, une volonté politique, d’y passer le temps nécessaire, surtout quand le site de Paul Courbis Courbis.fr le permet

Ce site Courbis mémorise les informations du Système Information Voyageur (SIV), quand ça va bien, et surtout quand ça va mal

Encore désolé par rapport au discours officiel un peu Novlangue mais ce site nous donne, au contraire, une bonne vision de la réalité de cette ligne du RER B

Et ce n’est pas le fait d’en parler plus qui explique les tendances à la hausse

Aussi débile que si la Sécurité Routière disait « On a plus d’accidents car on en parle plus ! » Vous imaginez le tollé ? Hé bien sur le RERB, le directeur de la ligne unifiée peut sortir ce genre de chose, sans être inquiété…

Même s’il n’y a pas tous les problèmes, même si la DLU sait pertinemment ce qu’elle fait en passant sous silence certaines perturbations sur le site courbis.fr, c’est la seule source de données « fiables » à notre disposition

Donc ! Nous allons balayer, pour 2017 et 2018, les malaises voyageurs et les incidents, quand ils se sont produits ces malaises voyageurs (matin ou soir ?)

Dans les tableaux ci-dessous : la colonne « 0 » indique que le malaise et un autre incident en amont se sont produits le même jour

Pour la colonne « 1 » : un incident s’est produit un jour puis le jour d’après un malaise voaygeur

Pour la colonne « 2 » : un incident s’est produit un jour, le jour d’après : rien, puis le 2ème jour un malaise voyageur

Pour 2017 :

2018 :

Alors ? Sommes-nous un peu plus contents en 2018 par rapport à 2017? Ben oui et non…

Oui car nous avons une certaine idée des malaises voyageurs, de leurs nombres, de leurs répartitions, et des incidents qui se sont produits avant

Et la tendance observée en 2017 continue de se confirmer

Vous aurez remarqué le « Incident sur la voie » qui a repris du poil de la bête

Pour 4 occurrences sur 5, il s’agit du déraillement de la rame à Courcelle sur Yvette (25, 27, 28 et 8 juillet)

Non car nous n’avons toujours pas une vision sur les annulations de missions, les délestages, les omnibus qui sont peut-être intercalés entre les derniers incidents en amont  des malaises voyageurs

Nous n’en n’avons pas une vision précise et détaillée, malgré nos demandes répétées depuis l’an dernier sur Twitter

On peut comprendre pourquoi, de la part de la RATP-SNCF, sur leurs souhaits de ne pas être complètement transparents

 

Cordialement

Le calvaire de @Razhades, matinée du 13 Novembre 2018

Bonsoir

MAJ 15/11/2018 : ajout photo de @blaster972

Présent sur Twitter, je suis abonné au compte @Razhadès Je n’ai pas encore rencontré, de visu, @Razhadès mais ses interventions sont toujours de bon aloi, pertinentes, et documentées, voire imagées.

@Razhadès prends le RER B à Arcueil Cachan pour aller vers Paris, et, en cas de perturbation, comme ce matin, sa gare n’est pas particulièrement bien desservie.

16 photos de sa part (plus une de @blaster972, très instructive) pour illustrer son attente ce matin vers Paris, et celles des Arcueillais. Vous verrez ainsi un couple présent sur 3 photos de suite.. Et même la dernière photo, prise de la passerelle, ils sont encore présents!

Le mieux est de lire ses commentaires.

Résultat : 1h25 d’attente, pour laisser passer 16 missions, une matinée de perdue, avec un demi-jour de RTT gaspillé pour régulariser son absence.

A noter aussi, des Robinson terminus en gare de Bourg la reine, (au moins 5 missions annoncées comme telles entre 7h51 et 8h39).

Photo 1 : photo de @blaster972, prise à Fontenay aux Roses

 

 

Photo 2 : 7h26

Photo 3 : 7h28, prochain arrêt dans 23 minutes !

Photo 4 : EBON29, montée impossible, prochain train dans 9 minutes

 

Photo 5 : 35 minutes d’attente, IDIL79, 5ème mission sans pouvoir monter, prochaine mission dans 7 minutes

 

Photo 6 : 40 minutes d’attente

Photo 7 : 45 minutes d’attente, mission EBON85, 6ème mission du nom

 

Photo 8 : 50 minutes d’attente, IDIL71, 7ème mission sans pouvoir monter

Photo 9 : 1 heure d’attente, 9ème mission sans pouvoir monter

 

Photo 10 : mission IDIL95, 10ème mission…

 

Photo 11 : 1h05 d’attente, mission EMOI05, 11ème mission sans pouvoir monter

Photo 12 : 1h08 d’attente, mission QADO99 12ème mission

Photo 13 : 1h10 d’attente, mission IDL03 13ème mission

Photo 14 : 1h15 d’attente, 14ème mission

Photo 15 : 1h18 d’attente, mission EBRE02, 15ème mission

Photo 16 : 1h25 d’attente, arrivé à 7h25, mission EMOI13, 16ème mission

Photo 17 : vue de la passerelle de Arcueil Cachan, @Razhades ira à pied jusqu’à la Porte d’Orléans

Cordialement

Le Blog d’En Face a 5 ans

Cinq ans…

Cela fait maintenant cinq ans que le Blog d’En Face a été créé. Cinq ans qu’il vous accompagne dans vos galères quotidiennes.

Cinq ans qu’il engrange des chiffres, des statistiques, qu’il remonte des faits, qu’il publie des photos, qu’il illustre, par des chiffres, vos impressions, de vos ressentis, qu’il collecte vos témoignages.

Afin de ne pas oublier

Oui, car on oublie très vite, trop vite

Ce site ne serait rien sans le site Courbis.fr Travail remarquable de mémorisation des notifications officielles sur les RER A à E, depuis fin 2006.

Il ne serait rien sans vous non plus, vos commentaires, vos témoignages.

Alors ? Est-ce qu’il y a du mieux sur le RER B? Non, pas vraiment.

En termes d’incidents, leur nombre n’arrête pas d’augmenter. La preuve : fin octobre 2018, nous avons dépassé le score de 2017 (301 incidents majeurs).

Est-ce le fait d’en parler plus, comme le suggère notre cher directeur de la ligne unifiée Mr Masure?

Ben non… A peu près aussi idiot que si la Sécurité Routière suggérait que, s’il y a plus d’incidents, c’est parce qu’on en parle plus.

Vous imaginez le tollé ?

Ben non, sur le RER B, ce genre d’argument est énoncé sans complexe.

Cela passe nickel, ou presque.

Pour avoir une expérience professionnelle de la supervision dans un domaine voisin du ferroviaire, je sais très bien que remonter tous les incidents rencontrés par le RER B n’a pas de sens.

Et que, comme vous l’avez déclaré, Mr Masure, il y a beaucoup plus de malaises que ceux remontés officiellement par les notifications officielles RATP-SNCF.

Mais votre silence est très éloquent lorsque l’on compare entre eux les autres motifs de perturbations des RER B et D. Là, c’est la chape de plomb, comme d’habitude, vous regardez ailleurs.

Comme l’an dernier, on continue dans les délestages, les annulations-réductions-reconversions de missions, pour « améliorer la fluidité du trafic » pour la direction de la ligne, toujours plus préoccupée par ses indicateurs de ponctualité en zone centrale que par les malaises voyageurs, en forte augmentation depuis 4 ans, tout comme les pannes matérielles.

Continuez à nous lire, à nous écrire, à nous engueuler aussi, à nous suggérer d’autres choses.

A l’an prochain, pour le 6ème anniversaire du Blog d’En Face

A tout de suite

Cordialement