Bilan juin 2019

Bonjour

Ce mois de juin 2019 est équivalent au mois
de mai 2019

53% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

10 jours ouvrés KO sur 19

15 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux
statistiques du Blog d’En Face en juin 2018, nous étions à 86% 

Rappel :

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à
problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à
problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Avril 2019 : 21 jours ouvrés :
67% de jours
à problèmes

Mai 2019 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Juin 2019 : 19 jours ouvrés : 53% de jours à
problèmes

10 jours à problèmes sur 19, 5 jours avec plusieurs
incidents cumulés

La semaine du 3 juin avec 3 incidents, la
semaine du 10 juin (de 4 jours) avec 3 incident, la semaine du 17 juin avec 3 incidents
et la semaine caniculaire et dantesque du 24 juin avec 6 incidents

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 15
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de juin
2019 :

  • 6 pannes de matériel
  • 1 incident
    voyageur
  • 4 malaises
    voyageurs
  • 2 pannes de
    signalisation
  • 1 panne
    électrique
  • 1 incident sur la
    voie

Je rappelle que je m’en tiens aux
incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès
des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous Twitter

Je ne prends pas en compte les signaux
d’alarmes qui, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM,
durent 5 minutes top chrono

Quant à l’argument « Vos chiffres
sont bidons, il y a beaucoup plus d’incidents! », à ma suggestion
« Communiquez-moi vos chiffres en interne côté RATP-SNCF et nous
ferons des stats…», j’attends toujours des réponses, aussi bien de la part d’un
conducteur que du responsable de la DLU Denis Masure

Je sais qu’il y en a eu beaucoup
plus : 27 500 incidents environ entre début 2016 et début février
2019 (le 5..)…

Mais ceci est un autre sujet qu’on
abordera, peut-être, dans les prochaines semaines (l’article est prêt)

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

Forcément la canicule… Enfin, la période
chaude de cette semaine 26

Qui n’a pas été aussi catastrophique
qu’annoncée par certains médias

Certes, il a fait chaud, certes nous avons
battu le record de température ressentie, avec 50,1°C par @Razhades, à Gentilly
et Arcueil Cachan le 26 Juin 2019, mais il y a eu du vent, qui refroidissait
les températures la nuit

Nous n’avons pas à envier le RER D, qui a
enregistré une température relevée réelle de 45,4°C !

Ah mince ! Je ne vous l’ai pas
dit ? La saison 2 des relevés de température dans les rames du RER B est
lancée Nous avons des volontaires encore cette année

Et des données pour la partie Nord de la
ligne ! Ca c’est sympa ! Sur un trajet Port Royal-Mitry Claye, avec
hygromètre

Pas encore d’article pour le moment, mais
pour vous donner des perles de sueur, un aperçu…

Denis Masure devrait tirer sa révérence au
premier Juillet 2019, et céder sa place à Marie Adam (vice-présidente à la DLU)

Je ne sais pas si Christophe cédera sa
place de CM au niveau du Blog Officiel

Six pannes de matériels, dont 4 hors
semaine caniculaire, on continue dans la liquéfaction de celui-ci, même s’il
n’a pas à rougir (à cause de la chaleur) de so grand âge…

Toujours un nombre élevé de malaises
voyageurs, 4, pour ce mois-ci Avec cette semaine 26 caniculaire qui vient de se
terminer, le nombre de malaises est resté stable

Le top 3 des incidents pour cette année
2019 est donc : les malaises voyageurs (27), les pannes matériel (24) et
les pannes de signalisation (11)

Ce tiercé annuel est bien à l’image de
celui de ce mois

D’où, à fin juin pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa
première place avec 67% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille
d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 67-33-0%, ce mois-ci (comme le mois dernier)

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,
pour les tranches horaires (67-33%) en termes de moment où les perturbations se
sont produites

3 types d’incidents leaders, ce mois-ci : « Panne
de matériel » (6 !), « Malaises voyageurs » (4) et «Panne
de signalisation » (2) sont le tiercé gagnant des incidents du mois de juin
2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin juin 2019 :

Bon, j’en ai un peu ras le bol de répéter
la même chose dans ce paragraphe

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le lundi et le vendredi sont les
gagnants ex-aequo du « Pourav’s jour » avec 26,7%, puis le jeudi avec
20,0% et les mardi et mercredi ex-aequo ferment la marche avec 13,3%

Et la répartition des 113 perturbations par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin juin 2019
donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas sur toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un coup…

(Penser la prochaine fois à changer les vannes dans l’article bilan..)

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en fin de semaine 26 :

Bon courage pour le mois de juillet 2019,
il en faudra, avec les travaux qui vont débuter en fin de mois et qui
entraineront une coupure au niveau de la gare de Lozère vers Saint Rémi les
Chevreuse, à partir du 20 juillet

Avec 2 trains par heures, dans les 2 sens,
aux Heures de Pointes, cela va être coton…

Continuez à témoigner, à râler, à dire des
choses positives quand il le faut, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

Cordialement

Evolution TOP 3 des perturbations 2019 : 2013-> 2019, 2016-> 2019

Bonjour !

Nous allons prendre le TOP 3 des perturbations pour 2019, qui sont, au 15 juin 2019 :

  • Malaises voyageurs
  • Pannes de matériel
  • Pannes de signalisation

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, comme d’habitude

Depuis 2013, leurs nombres donnent ceci :

Nous allons d’abord regarder la durée moyenne des incidents,
par année, depuis 2013

Sur cette période 2013-2019, nous sommes sur des temps
moyens décroissants, ce qui est plutôt une bonne nouvelle

En prenant, cette fois-ci, la durée moyenne de perturbation : début d’incident puis retour à la normale, nous avons ceci

Pour les pannes de matériels, sur cette période 2013-2019,
nous étions sur une tendance décroissante pour les malaises voyageurs et les
pannes de signalisation

Par contre pour les pannes de matériel, la tendance est
croissante

SI nous regardons cette fois ci sur la période 2016 à 2019
pour les 2 types d’indicateurs, nous sommes sur des tendances moyennes
croissantes

Ensuite : on regarde le cumul de ces 3 types de
perturbation, puis de toutes les perturbations depuis 2013

Premier constat pour notre TOP 3 : les malaises
voyageurs arrivent dernier du classement

Premier : pannes de signalisation

Deuxième : panne de matériel

Quand on ratisse large : je vous laisse regarder le tableau,
où on s’aperçoit que les malaises voyageurs arrivent en 5ème
position

Donc, on peut se poser la question : pourquoi la
communication institutionnelle insiste sur des incidents d’origine voyageur
alors que les incidents les plus chronophages sont d’origine  RATP-SNCF ?

Cordialement

@AlertesRER et @AlertesRERB : 2 comptes essentiels sous Twitter

Bonjour !

Si vous n’avez pas encore un compte Twitter, il va falloir
sérieusement songer à s’en créer un, et suivre des hashtag comme #RERB et
#TeamTrainB, et vous abonner à @RERB

Bon, c’est la base… Si vous êtes adepte de la langue de
bois, des alertes de 3 minutes pour des signaux d’alarme, et accessoirement des
incidents sur la voie qui durent 2 heures, vous serez servis

Après, vous devez aussi vous abonner à @AlertesRER et
@AlertesRERB

Car, avec ces 2 comptes (il y a d’autres déclinaisons en
fonction des lignes du Transilien et des RER !), vous serez armés

Ils réalisent un travail remarquable d’informations auprès
des voyageurs, en quasi temps réel

Et chaque soir, une synthèse graphique des incidents qui se
sont produits dans la journée

Un exemple, pour le 05 juin 2019

Il est intéressant aussi de constater que, côté RATP, la
durée d’un incident semble être sous-estimée par rapport à la notification
SNCF… Et ce n’est pas la première fois

La raison ? Mystère… Questions posées sur Twitter, et
qui sont sans réponses

Et qui les resteront

Donc IDFMobilités peut clôre sa consultation sur des solutions à proposer à ses voyageurs en cas de perturbation

Et donner les 200 000 euros à ces travailleurs
bénévoles qui, eux, font un travail d’informations utiles auprès des voyageurs

Cordialement

Prismes d’occultation pour tachéomètres : servent-ils à quelque chose ?

Bonjour !

Une des conséquences du glissement des voies à Courcelle sur
Yvette (le 12 juin 2018) a été l’apparition de « prismes d’occultation
pour tachéomètre », qui ont fleuri quelques jours après sur la partie sud
du RER B, en zone RATP

Pour la partie SNCF, je ne sais pas… Si des volontaires
veulent compter ou confirmer leurs présence dans ce secteur, nous sommes preneurs !

Un tachéomètre ? Quésaco ? En voilà une
illustration :

Vous avez déjà dû en voir au moins une fois dans votre vie, pendant
des chantiers de voirie Il y a un opérateur sur cet appareil et une autre
personne plus loin, avec une sorte de plaque montée sur une perche

Bon, un obturateur, en voilà une photo, prise au Guichet
(quai vers Saint Rémi)

Il y en a-t-il beaucoup ? La réponse est oui, j’en ai
observé, en moyenne, sur un poteau sur 2, à 2 mètres de hauteur environ, dans
les 2 sens de circulation

Entre les gares de Palaiseau jusqu’au Guichet, j’en ai
compté, rapidement, une soixantaine

J’ai aussi compté 5 obturateurs sur le pont qui enjambe la
N118 à la gare du Guichet, au ras des voies

Un exemple d’obturateur qui n’est pas dans son assiette

3 autres obturateurs sur ce pont

Et au niveau du tablier du pont, en voici un autre

Bon… Vu son orientation, il doit être contrôlé à partir du
Bois Persan, sur la colline d’en face… Ou par satellite

Pour les comptages, dans le sens Denfert-Le Guichet, vers
Saint Rémi, voilà ce que j’ai compté à la louche

Intervalle des gares Nombre (à la louche)
Denfert – Cité Universitaire 5
Cité Universitaire – Bourg la reine 40
Bourg-la-reine – Antony 22
Antony – Massy Palaiseau 50
Massy-Palaiseau – Le Guichet 58
   
Total approximatif 175

Dans le sens Le Guichet-Denfert, vers Paris, voilà ce que
j’ai compté, toujours avec la même louche

Intervalle des gares Nombre (à la louche)
Le Guichet – Massy Palaiseau 56
Massy Palaiseau – Antony 40
Antony – Bourg-la-reine 22
Bourg la reine – Cité Universitaire 32
Cité Universitaire – Denfert 7
   
Total approximatif 157

Ce comptage est approximatif, un peu comme le comptage fait cette année pour savoir le nombre de voyageurs

Dans la réalité il y en a plus Dans certaines gares, les poteaux sont derrière certains mur de soutient

Nous pouvons donc en déduire que ces 332 obturateurs (nombre sous-estimés) sont présents pour observer si certains poteaux ou ouvrages n‘auraient pas tendance à bouger un petit peu… Ce qui serait assez contrariant

La coïncidence de leurs déploiements, très rapides après
l’incident de Courcelle est aussi à noter

J’ai suggéré sur Twetter, aux CM du @RERB, la rédaction d’un
article de la part de Christophe, modérateur officiel du Blog Officiel du RER
B, le 22 mai 2019, avec Denis Masure en copie

Bien entendu, aucune réponse au 05 juin 2019

Et donc la série de questions :

  • Comment cela marche-t-il ?
  • Sont-ils en service?
  • Quelle est la fréquence de contrôle de tous ces
    obturateurs ?
  • Certaines portions, ouvrages d’art ont-ils une
    surveillance privilégiée ?
  • Sont-ils là pour rassurer ou amuser la galerie ?

Cordialement

Bilan mai 2019

Bonjour

Ce mois de mai 2019 est meilleur que le mois
de avril 2019

55% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De
Pointe 

11 jours ouvrés KO sur 20

15 perturbations

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en mai 2018, nous étions à 79% 

Rappel :

Mai 2018 : 19 jours ouvrés : 79% de jours à
problèmes

Juin 2018 : 21 jours ouvrés : 86% de jours à
problèmes

Juillet 2018 : 22 jours ouvrés : 68% de jours à
problèmes

Août 2018 : 22 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Septembre 2018 : 20 jours ouvrés : 45% de jours à
problèmes

Octobre 2018 : 23 jours ouvrés : 83% de jours à
problèmes

Novembre 2018 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à
problèmes

Décembre 2018 : 20 jours ouvrés : 60% de jours à
problèmes

Janvier 2019 : 22 jours
ouvrés : 59%
de jours à problèmes

Février 2019 : 20 jours
ouvrés : 65%
de jours à problèmes

Mars 2019 : 21 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

Avril 2019 : 21 jours ouvrés :
67% de jours
à problèmes

Mai 2019 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à
problèmes

11 jours à problèmes sur 20, 4
jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine (de 2 jours) du 1er mai avec
4 incidents, la semaine (de 4 jours) du 6 mai avec 1 incident, la semaine du 13
mai avec 6 incidents, la semaine du 20 mai avec 3 incidents et la semaine (de 4
jours) du 27 mai avec 1 incident

 Et
nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 15
incidents 

Nous avons au final connu en ce mois de mai
2019 :

  • 2 pannes de matériel
  • 1 incident
    voyageur
  • 4 malaises
    voyageurs
  • 6 «Travaux»
  • 2 incidents sur
    la voie

Je rappelle, une fois de plus, que je
m’en tiens aux incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures,
remontés auprès des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous
Twitter

Je ne prends pas en compte les signaux
d’alarmes qui, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM,
durent 5 minutes top chrono

Quant à l’argument « Vos chiffres
sont bidons, il y a beaucoup plus d’incidents! », à ma suggestion
« Communiquez-moi vos chiffres en interne côté RATP-SNCF et nous
ferons des stats…», j’attends toujours des réponses, aussi bien de la part d’un
conducteur que du responsable de la DLU Denis Masure

Je sais qu’il y en a eu beaucoup
plus : 27 500 incidents environ entre début 2016 et début février
2019 (le 5..)…

Mais ceci est un autre sujet qu’on
abordera dans les prochaines semaines

Bref, pour résumer : (les
pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des
incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le
RER B :

Des travaux en ce début de mois de mai
2019, indispensables, qui ont entrainé une coupure de la circulation entre
Bourg la Reine et Massy Palaiseau

Par contre, il y a eu 2 matinées à
problèmes (les 13 et 16 mai), suite à des fins tardives de chantier, ce qui
n’est pas de très bon augure pour les années à venir

Puisque nous parlons des travaux, la mise
en service du Charles de Gaulles Express est repoussée de 2 ans, 2025 au lieu
de 2023)

Donc, pas de nouvelles rames MING, ni de
CDGExpress pour les JO, alors que c’était un des critères pour justifier
l’organisation de ceux-çi à Paris en 2024

On pourrait proposer le report de 2 ans de ces JO, en 2026…

Toujours un nombre élevé de malaises
voyageurs, 4, pour ce mois-ci Cela promet pour la période chaude à venir dans
les prochaines semaines

Le top 3 des incidents pour cette année
2019 est donc : les malaises voyageurs (23), les pannes matériel (18) et
les pannes de signalisation (9) (qui sont toutes en zone SNCF)…

D’où, à fin mai pour 2019 :

Ce mois-ci, la zone « Nord» conserve sa
première place avec 53% des problèmes, pour la place de leader avec la médaille
d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité
de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 67-33-0%, ce mois-ci

Ce mois-ci, le matin a encore battu le soir,
pour les tranches horaires (53-47%) en termes de moment où les perturbations se
sont produites

4 types d’incidents leaders, ce mois-ci : « Travaux »
(6), « Malaises voyageurs » (4), « Incident sur la voie » (2)
et « Panne de matériel « (2) sont le quarté gagnant des incidents du
mois de mai 2019

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes,
à fin mai 2019 :

Le charme de ce graphe, de mois en mois,
continue d’agir, difficile d’être original quand on observe le même phénomène
de mois en mois

Les courbes de tendance sont toujours à la
hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et
le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances
(jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont
toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le vendredi est le gagnant du
« Pourav’s jour » avec 33,3%, puis les  lundi mardi et jeudi ex-aequo avec 20,0% et le
mercredi ferme la marche avec 6,7%

Et la répartition des 98 perturbations (on approche du cap
100) par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin mai 2019 donne :

Je sais, l’échelle des semaines n’est pas
sur toute l’année 2019, mais il ne faut pas s’habituer à trop de vert d’un
coup…

Le nombre de perturbations par semaine pour
2019 (point orange carré), comparé à 2018 (point bleu) en fin de semaine 22 :

Bon courage pour le mois de juin 2019,
continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut!

Cordialement