Temps moyen incident et de retour à la normale par type de perturbation, années 2013 à 2017

Bonsoir

C’est toujours bien de prendre un peu de recul, de ne pas avoir le nez toujours collé à l’écran, ou à autre chose

Surtout quand l’application de Paul Courbis (courbis.fr) vous offre cette chance incroyable de disposer en ligne, pour les RER A à E, de toutes les notifications officielles des incidents depuis 2006

RAPPEL : Cet article fait aussi écho à l’article publié dans le journal Le Parisien du 06 Novembre 2016, où le site Citymapper avait publié, pour Octobre 2016 et 2017, un palmarès des temps moyens de retour à la normale, où le RER B avait obtenu les résultats suivants :

2h09 minutes et 56 secondes pour Octobre, avec 33 incidents

2h20 minutes 21 secondes pour Novembre, avec 22 incidents

Les réactions de la RATP et de la SNCF ne s’étaient pas faites attendre, et je cite Le Parisien :

« La RATP et la SNCF se montrent en tout cas sceptiques sur la méthode de calcul employée par l’application Citymapper concernant le nombre d’incidents et les temps d’attente correspondant. « Seule une analyse des données sur une longue période, couplée à une analyse fine des causes, est pertinente » souligne-t-on du côté de la régie. Tandis que la SNCF estime ces chiffres « fantaisistes » et « impossibles à vérifier ».

 

La SNCF n’a pas été extrêmement prudente quant au fait de chiffres fantaisistes et impossibles à vérifier

La RATP a été un peu plus finaude sur sa réponse

Que la RATP et la SNCF se rassurent, au Blog d’En Face, nous avons repris et considéré les incidents aux Jours Ouvrables et Heures de Pointe, en prenant en compte l’application Courbis.fr, qui indique les heures de début d’incident, de fin d’incident mais où le trafic « reste perturbé », et de retour à la normale

Côté fantaisie, ce n’est pas vraiment le genre de Courbis, puisqu’il s’agit des données de la RATP-SNCF! Et si la RATP-SNCF émettent des doutes sur la fiabilité de leurs données…

J’ai effectué certaines erreurs (corrigées) dans le report manuel de données, mais cela ne passe pas inaperçue, certains calculs de temps moyens divergent et sortaient de la norme

Ce qui m’a posé le plus de problèmes : les incidents qui se finissent après minuit, les calculs de durée de temps n’étant pas très souples avec Excel

L’application Courbis.fr remonte les incidents que la RATP-SNCF jugent digne d’intérêt à prendre en compte. Et ce n’est pas la faute du site Courbis.fr si tous les incidents ne font pas l’objet d’une notification D’un autre côté, cela peut les arranger

Twitter permet aussi et depuis quelques mois de remonter des informations de perturbations, souvent à la suite de réclamations d’informations formulées par les twittos, mais certains incidents semblent ponctuels, où l’information de durée est absente

Comment quantifier la durée « d’un problème suite à la préparation d’un train » ?

La tendance actuelle, toujours observée fin septembre 2017 sur Courbis, étant que la journée est « normale » alors qu’il y a des perturbations, 2 mesures de sécurité suite à la manifestation du 21 Septembre 2017, par exemple, ont été passées sous silence

Quand nous n’avons pas l’incident notifié dans Courbis.fr, nous ne les avons pas pris en compte dans les tableaux ci-dessous D’où le décalage observé avec le nombre total d’incidents, surtout pour 2017

Autre gentillesse : nous avons enlevé les mouvements sociaux Mais ces jours-là les incidents ont bien été pris en compte

Nous faisons bien la distinction entre l’heure de fin de l’incident et l’heure de retour à une situation normale, à savoir qu’il n’y a plus de message relatif aux perturbations suite à la fin de l’incident

Nous avons fait ce travail de reprise des données entre 2013 et fin du 3ème trimestre 2017, pour avoir justement du recul, et des données

Ce qui nous donne ce premier tableau récapitulatif entre 2013 et à fin septembre pour 2017, par ordre décroissant des 659 perturbations majeures notifiées (temps exprimée en heures:minutes), pour les incidents s’étant produits aux heures de pointes (7h00-9h30 et 17h00-19h30) et en Jours Ouvrables (lundi à vendredi)

Un graphe, pour donner une échelle de grandeur, entre les incidents

En détails cette fois-ci par année et sous forme de tableaux

Pour 2013

2014 :

2015 :

2016 :

2017 : (au 29 septembre)

Distinction SNCF-RATP : il y a-t-il une différence au niveau des temps d’incidents et de retour à la normale ?

SNCF :

 

RATP :

Note : certains incidents sont comptabilisés à la fois côté RATP et côté SNCF, il se peut que nous n’ayons pas la localisation détaillée, ou que l’incident perturbe toute la ligne

Le Tronc Commun, comptabilisé à la fois côté RATP et SNCF, présente les incidents qui perturbent toute la ligne

A savoir, la RATP-SNCF ne sait pas trop où se sont produits les problèmes et ne donnent pas la localisation initiale de ceux-ci :

Commentaires : Cela semble un peu mieux pour la SNCF, par rapport à la RATP, au niveau de la durée des incidents Le temps de retour à la normale est pratiquement le même

N’oublions pas qu’il s’agit d’un temps moyen et qu’un gros incident type rupture de caténaire ou rail qui casse peuvent avoir leurs poids sur ces temps moyens

Un peu plus de courbes ?

Par mois cette fois-ci, le temps moyen par incident (aux HDP et JO)

En 2013 :

En 2014 :

En 2015 :

En 2016 :

En 2017 (3 premiers trimestres)

Et les temps de retour à la normale ? Toujours aux Heures de Pointes et Jours Ouvrables

En 2013 :

En 2014 :

En 2015 :

 

En 2016 :

En 2017 (3 premiers trimestres) :

Voilà ! C’était la première partie

Car il y aura une 2ème partie : entre 2007 et 2012

Et ensuite on essaiera de regarder les 4 premières causes de perturbation, comment cela évolue sur 5 et 10 ans !

Par exemple, si nous regardons, par hasard, le nombre de perturbations matérielles

En nombre moyen d’incidents Panne matérielle par trimestre, de 2013 à fin du 3ème trimestre 2017 :

Hé bien sur 5 ans, cela est constant : étonnant non ?

En temps moyen de durée et en temps de retour à la normale :

La durée moyenne, par trimestre, augmente légèrement sur 5 ans, le temps moyen de retour à la normale augmente lui aussi un peu plus

Il y a possibilité de faire la distinction entre zone SNCF et zone RATP, bien que la ligne soit unifiée

Mais ça, ce sera pour plus tard ! Mouhahaha !

 

Cordialement

24 commentaires sur “Temps moyen incident et de retour à la normale par type de perturbation, années 2013 à 2017

  1. Vous l’aurez certainement remarqué, il y a un très grand absent de tout ces tableaux : le mouvement social!

    On en rediscutera par la suite! Un mouvement social doit-il être pris en compte côté Perturbations?
    Si oui, le délais correspond-il aux 19h00 et des poussières, le temps d’ouverture au public?

      1. Oui, je le pense aussi
        Le nombre de perturbations est significatif (62 jours pour ces 5 dernières années), qui le place à la 5ème place des perturbations
        Et depuis 5 ans, 4 jours par trimestre, en moyenne, et c’est stable
        La durée de 19h00, par jour de grève, sera donc évoquée

  2. Put…,ça va être super les 2 et 3 novembre prochains pour la fermeture de la ligne! Rer totalement omnibus jusqu’à Bourg la Reine et navettes jusqu’à Porte d’Orléans!!! Je pensais qu’ils nous en mettrait entre Bourg la Reine et Laplace(3 quais dans ces deux gares),ben non!!! On va devoir se serrer dans les rer ET leurs navettes…
    Heureusement que ça n’est que 2 jours(ouvrables)!!! 😠

      1. C’est ce que je veux/vais faire!! Bourg la Reine -Laplace,ça va! 😁 Mais les liens pdf de Christophe pour les horaires ne zooment pas!!! En tout cas sur lon smartphone. Je vais regarder sur mon pc….

        1. Déjà fait un Massy-Verrières Laplace (La vache Noire) à pied un matin de grève
          1h15 en marchant vite (pour mes petites jambes)
          Le soir, j’ai pris un bus!

    1. Attention, ce ne seront pas des navettes, mais les lignes régulières ! Qui seront « renforcées » !

      On est loin de la noria de bus promise par le sieur Masure…

      Je vais vraiment faire le maximum pour ne pas avoir à prendre les transports ces jours-là, ça va être l’enfer.

      En fait, j’ai même regardé pour en profiter pour partir en week-end, sauf que sans RER pas de train dans les gares Intramuros, et l’Orlyval étant coupé également même l’accès à Orly est compliqué… (oui, je sais, il y a l’Orlybus. Connaissant un peu l’A86 et le secteur d’Orly, je suis moyen confiant…)

      1. Ouaip! En lisant l’article écrit par le sieur Christophe sur son blog,c’est exactement ce que j’ai pensé! Pas de navettes speciales,mais on prend la ligne normale.. ça va être chaud-serré!! Hop ,à pied!

        1. C’est encore plus drôle que ça. Christophe indique que les jeudi et vendredi soir il y a une limitation temporaire de vitesse sur le rer c et donc moins de rer c aux heures de pointe. Ça sent la grosse coordination entre les lignes.

          1. Nan??? En tout cas ,hier soir avec l’accident voyageur,j’ai fait Bagneux -Antony à pied…ça descend dans ce sens là. Je ferai Bourg la Reine Laplace à pied,pas envie d’attendre et d’être serré dans les bus jusqu’à porte d’Orléans!! Et d’être serré dans le métro en remontant toute la ligne jusqu’aux Halles!

  3. Sacré Christophe! il met tout un tas de liens pdf (illisibles sur smartphone),mais je ne trouve pas de lien précis pour les horaires Bourg la Reine vers St Rémy!! avec lui c,est débrouille toi!
    enfin bref,ça va être la merde,mais bon,y’a pire ailleurs…
    bon weekend à tous!

  4. Problème hier soir,problème ce matin(7h25),full omnibus à partir de Massy Palaiseau ,foule compacte,malaises? Ouf,air réfrigéré qui fonctionne…pour l’instant!!!
    Put… de rer B

  5. lem91, je partage ton avis.

    Le commentaire du régulateur sur Facebook (j’ai vu passer le tweet de Jeannot91 maintenant effacé) m’a confirmé mes craintes: la ligne est toujours mal gérée dans sa globalité. Et ils ne veulent pas améliorer la situation (manque de ressources).

    Ils ont moins de 7 ans pour se préparer aux JO, et ils n’y arriveront pas si ils continuent à ne pas communiquer.

    Ah au fait, il y a un tchat prévu avec le directeur de ligne prochainement (le 20 octobre).

    1. 😩
      Ah le fameux tchat ! Il me semble que la dernière fois, les questions gênantes avaient été mises de côté… (pas les miennes car je n’y participe pas)…

      1. Je n’y participe que rarement, car pas pendant des horaires ouvrables. Et quand je mange à midi… désolé, mais je suis un vieux con, je MANGE.. et je ne fais pas autre chose… (comme baver sur mon smartphone, par exemple…). C’est une hygiène de vie qui me va bien. Et dans quelques années, je compte bien l’inculquer à mon fils également. Quand on mange, on mange. Quand on regarde la TV, on REGARDE la TV.. et on ne fait pas 3 choses en même temps. QUAND ON CONDUIT ON NE MATE PAS UNE VIDÉO YOUTUBE DU COIN DE L’OEUIL… (non, je n’ai rien inventé, j’en vois passer 10 par jours des connards qui font ça devant la maison..)

    2. Je ne m’inquiète pas pour les JO… ils vont recruter à tour de bras des régulateurs de flux en interim… Et feront intervenir l’armée s’il le faut.. La ligne tournera. Sachant que c’est pendant les vacances scolaires et qu’on va bien faire comprendre aux franciliens que s’ils ne partent pas en vacances, ça sera pire que le quart-monde ici…

Répondre à Le Capitaine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>