Perturbations 2007-2017 : quelques évolutions d’indicateurs

Bonjour

Nous vous avons présentés 2 articles en début de ce mois couvrant la période 2006 à 2017, en termes de perturbations majeures qui ont marqué le RER B

Les articles s’appuyaient sur des notions de durée d’incidents et de retour à la normale

Nous n’avons pas, systématiquement, pour tous les incidents, ces notions d’heures. Sur Twitter, depuis Février 2017, même si nous avons noté des efforts de communications, certains incidents ou problèmes sont déjà finis lorsque le CM en parle. En théorie…

Est-ce que cela change beaucoup de choses ? En prenant toutes les perturbations (hors mouvement social) entre 2007 et 2017 :

En rouge : sans les horaires

En bleu : avec les horaires

Nous remarquons que le classement ne change pratiquement pas : c’est le mardi où se produit statistiquement le plus d’incidents

Nous avons maintenant un gisement de données que nous allons exploiter, donner des chiffres, essayer de dégager des tendances

En termes de volume : une feuille Excel avec en entrée 8099 lignes, qui couvre, les Jours Ouvrables et aux Heures de Pointe, la période du 02 Janvier 2007 au 20 Octobre 2017

Les informations ? La nature de l’incident, le lieu de l’incident, (quand nous le connaissons), si c’est le matin ou le soir, l’heure de début de l’incident, l’heure de fin de l’incident, l’heure de retour à une situation normale

Avec ça, on se débrouille, on fait des calculs dans certains sens, on essaie de ne pas trop s’embrouiller justement, d’essayer de trouver des corrélations là où le bon sens vous dit « Mais ton indicateur est complètement débile ! »

Ce n’est pas du Big Data, non, juste du Datamining, ou Data Meaning

Maintenant, nous allons prendre l’ensemble des incidents, tels que nous les avons en base

Un grand absent, dans les 2 derniers articles : le mouvement social

Si nous les prenons en compte, le mouvement social est le grand gagnant des perturbations, nous en avons déjà parlé dans le passé

Alors ? Est-ce le mouvement social est un perturbateur, qui va perturber au même titre qu’un malaise voyageur ou une panne matérielle ?

A mon sens, non Il a un caractère prévisible, parfois sous-estimé par la DLU, il fait en général l’objet d’un préavis

Sur la durée : j’ai pris en compte un temps moyen de 19h00 pour une journée de grève. Avec un service minimum, d’un point de vue voyageur, la perturbation ne sera pas de cet ordre, Il se peut même parfois que cela marche mieux qu’en temps normal

Sans les mouvements sociaux : vous enlevez la première colonne du graphe (c’est bien parce que c’est vous)

Ci-dessus, nous avons tout pris en considération : avec et sans horaires

Nous pouvons nous poser la question : entre 2011 et 2017, est-ce que le nombre d’incidents a progressé ? Nous en avons déjà une petite idée

Dans le graphe ci-dessous, toutes les perturbations sont prises en compte, de 2007 à 2010 :

De 2011 à 2014, même échelle :

En prenant toujours la même échelle, de 2014 à 2017 :

Nous notons, pour 2016 et 2017, des pics de croissance pour les mois de mai et juin

Nous enlevons cette fois-ci les mouvements sociaux :

De 2007 à 2010 :

 

De 2011 à 2014 :

De 2014 à 2017 :

 

Nous remarquons, pour 2016, des poussées en Janvier, Février, Mai, Juillet et Octobre par rapport à ces mêmes mois en 2015

En 2016, ce n’était pas terrible, et essayer de mettre sur le dos du Grand Paris les problèmes de 2017 n’est pas franchement honnête

Etudions maintenant le couple « Pannes de matériel-Malaise Voyageurs » : rien ne nous l’interdit, on fait ce qu’on veut (on n’est pas des bœufs)

Nous partons de la période 2007 à 2010, et à chaque fois nous rajoutons une année : De 2007-2010 à 2007-2013

De 2007-2014 à 2007-2017 :

Ce qui est assez étonnant, c’est la croissance de certains axes mensuels, pour les pannes de matérielles, et que les malaises voyageurs accompagnent ces croissances.

Il serait intéressant d’avoir aussi les proportions d’annulation de missions, d’ »omnibusation » et de délestages, qui pourrait expliquer aussi certaines poussées

Voilà, je pense que c’est bien pour aujourd’hui, il faut ingérer un peu tout cela !

PS : pour les mouvements sociaux, ceux-ci n’aiment ni les mois de juillet, ni les mois d’août

Cordialement

 

15 commentaires sur “Perturbations 2007-2017 : quelques évolutions d’indicateurs

  1. Ha Ha,la dernière remarque,c’est pas sympa!
    Bon,on voit bien la corrélation entre les diverses avaries matérielles (rer en panne,signalisation etc..) Être l’augmentation des malaises voyageurs…
    Et tout ça n’a pas fini d’augmenter….
    Beaux graphes ceci dit! 👏

    1. Mr Lem91, seules les pannes matérielles déclarées officiellement comme telles ont été prises en compte sur certains graphes Je peux rajouter cet incident Signalisation et regarder

  2. Merci Mr Lem91!

    Ben il semble y avoir un certain effet : c’est quand même bizarre que pannes matérielles et malaises voyageurs semblent aller dans le même temps

    Il va falloir que je supprime la partie en doublon dans l’article!

    1. Panne électrique!! Panne électrique!! Drancy ce matin et emmerdés aux heures de pointe jusqu’à jeudi apparemment…(je parie sur vendredi aussi)..

      1. Gagné !
        Le bazar (dés)organisé continue jusqu’à vendredi !
        Et on enchaine sur l’interruption totale entre Bourg la Reine et Laplace pour cause de travaux la semaine suivante : il n’y a pas à dire, la RATP nous gâte !
        Et notre Cricri d’humour du blog d’en face reste muet face aux questions légitimes de dédommagement.
        D’ailleurs, si tu nous lis mon Cricri d’Humour, ce serait sympa (et polit) de répondre…

  3. Très impressionnant. C’est vraiment parlant. Non ce n’est pas un hasard s’il n’y a pas de mouvement social en juillet et août… mais je ne pense pas que l’absence de voyageurs y soit pour quelque chose puisque dans un mouvement social le voyageur est la dernière « chose » dont on se soucie.

  4. C’est quand même des glands sur cette ligne!
    Suite à la panne de Deancy qui va nous gaver toute la semaine,il est indiqué à Châtelet les Halles,que le terminus St Rémy est omnibus à partir de Massy Palaiseau. Au moment du départ de ce train à Massy,seule la Voix nous informe qu’il est…direct! Info conducteur: zéro. Info sonore sur le quai à Massy:zéro….(ou je n’ai entendu ni l’une,ni l’autre,ou les hp sont hs..)
    Affligeant.

    1. Au-delà de ça, leur promesse de 4 RER sur 5 est bien foireuse aussi… Hier à 19h à St-Michel, 2 trains dir Sud en 1/2h. Complètements blindés bien sûr.

      Et toujours ni excuses ni compensation…

      C’est encore plus ironique que ça arrive juste après le « chat » de Masure. Les stats pour Octobre-Novembre vont être fantastiques (encore que, vu qu’officiellement le trafic est « normal »…).

      Sinon, j’ai vu passer sur Twitter qu’en plus, ce transformateur devait être modernisé et fiabilisé dans le plan de maintenance 2013-2017 de la ligne… Travaux non effectués, encore une fois ? Ou travaux fait de manière incorrecte ? Si c’est comme le matériel roulant, ils ont peut-être juste passé un coup de peinture sur le transformateur…

  5. Lol
    On est bien serrés,pas d’air réfrigéré…
    J’ai même cru qu’il y avait du chauffage!
    Mais non,ouf!(c’est déjà arrivé l’air réfrigéré en hiver…)

  6. Mmmmh… vu le « peu » de commentaires surcle site du B:
    1)les censeurs sont aux bord de la crise de nerfs
    2) Christophe est en long week-end
    En tout cas, on peut aller se faire foutre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>