Temps de retour à la normal par type de perturbation, 4ème trimestre 2016 (4/4)

Bonjour

Et zou, la fin. Le Blog d’En Face termine de se faire l’écho de l’article publié dans le journal Le Parisien du 06 Novembre 2016, où le site Citymapper avait publié, pour Octobre 2016, un palmarès des perturbations, où le RER B avait obtenu un mauvais résultat :

Les réactions de la RATP et de la SNCF ne s’étaient pas faites attendre, et je cite Le Parisien :

« La RATP et la SNCF se montrent en tout cas sceptiques sur la méthode de calcul employée par l’application Citymapper concernant le nombre d’incidents et les temps d’attente correspondant. « Seule une analyse des données sur une longue période, couplée à une analyse fine des causes, est pertinente » souligne-t-on du côté de la régie. Tandis que la SNCF estime ces chiffres « fantaisistes » et « impossibles à vérifier ».

Une dédicace spéciale de cet article à la SNCF sur le « impossible à vérifier » La RATP l’a joué plus finement, avec sa longue période

Et pour Novembre 2016, Citymapper avait publié ceci (parution Le Parisien 14 Décembre 2016) :

 

Que la SNCF se rassure, voilà ce que nous avons observé pour le 4ème trimestre 2016. L’application Courbis.fr remonte les incidents que la RATP-SNCF jugent digne d’intérêt à prendre en compte. Et ce n’est pas la faute du site Courbis.fr

La tendance actuelle observée sur Courbis étant que la journée est « normale » alors qu’il y a des perturbations

Quand nous n’avons pas l’incident notifié dans Courbis.fr, nous ne les avons pas pris en compte dans les tableaux ci-dessous

Autre gentillesse : nous avons enlevé les mouvements sociaux, dans un premier temps

Les mouvements sociaux ne sont pas des incidents, mais ils seront indiqués pour montrer l’effet sur les délais de retour à la normale

Nous faisons bien la distinction entre l’heure de fin de l’incident et l’heure de retour à une situation normale, à savoir qu’il n’y a plus de message relatif aux perturbations suite à la fin de l’incident

Ce qui nous donne ce tableau pour Octobre 2016 :

Pour Novembre 2016 :

Pour Décembre 2016 :

Si nous prenons en compte les mouvements sociaux, seul Décembre 2016 a été impacté

Commentaires :

Nous notons toujours une certaine disparité, en fonction des mois, pour les mêmes types d’incidents. Nous ne pouvons pas généraliser, la réalité est toujours complexe, cela dépend de différents paramètres

Rappel : Pour Octobre 2016, Citymapper avait comptabilisé 33 incidents et un temps de 2 heures 9 minutes et 56 secondes

En Jours Ouvrables et aux Heures de Pointes, nous avions compté, pour Octobre 2016, 23 incidents

Sur ces 23 incidents, nous avons retenu 16, avec la possibilité de récupérer les heures de début, de fin d’incident et heure de retour à la normale Nous trouvons un temps moyen de retour à la normale de 2 heures 21 minutes et 15 secondes. Un temps moyen un peu plus important de celui de CityMapper

Pour Novembre 2016, Citymapper avait comptabilisé 32 incidents et un temps de 2 heures 20 minutes et 21 secondes

En Jours Ouvrables et aux Heures de Pointes, nous avions compté, pour Novembre 2016, 23 incidents

Sur ces 23 incidents, nous avons retenu 17, avec la possibilité de récupérer les heures de début, de fin d’incident et heure de retour à la normale Nous trouvons un temps moyen de retour à la normale de 2 heures 51 minutes et 14 secondes. Un temps moyen plus important que celui de CityMapper

Voilà ! Alors quand la SNCF indique que les chiffres sont « fantaisistes » et « impossible à vérifier » , c’est d’une bêtise sans nom, comme quelqu’un qui affirme : « On se saura jamais la vérité » Nous pouvons nous en approcher, donner une certaine vision, il suffit juste de le vouloir, plutôt que d’essayer de cacher des choses sous le tapis

Cela clos notre série de 4 articles sur le sujet

Cordialement

 

7 commentaires sur “Temps de retour à la normal par type de perturbation, 4ème trimestre 2016 (4/4)

  1. Hier soir retour à deux à l’heure dansun wagon à 50°… en même temps,contrôles des billets…
    Et avant de me coucher,j’entends à la radio,que la sncf et RATP vont distribuer des bouteilles d’eau…ben pas à la gare de Courcelle ce matin… on va voir ça ce soir,en rentrant….

    1. Alors les contrôle de billets.. y en a tellement peu que j’adore quand la SNCF nous dit qu’elle va mettre fin à la fraude 😀

      Et pour les 50°, j’ai eut la même chose hier soir, j’ai hésité à prendre le numéro du wagon et puis j’ai dit « de toute façon, ça fait 2 ans que je le fais, ils s’en foutent ! » donc.. j’ai rien noté car ça ne changera rien.

        1. Ouaip,moi aussi la clim fonctionnait de bout en bout. Et puis oui,quand ça marche pas,ils s’en foutent…
          Par contre les bouteilles d’eau distribuées,nada! Ni à Courcelle,niveaux Halles…. J’ai pourtant pas rêvé !!

        2. Bonjour,

          Oui oui, il faut des preuves car depuis le début des grosses chaleurs je n’ai pas vu le début du commencement d’un ersatz de climatisation dans le RER B que ce soit le matin ou le soir. Le pire était hier soir, à mon avis plus de 50° avec tout omnibus de Gare du nord à Massy palaiseau où il devient terminus. Je suis effaré de l’inconscience des dirigeants de la ratp et étonné qu’il n’y ait pas plus de malaises, ou bien ils parviennent pour une fois à les faire passer inaperçus.

          1. hier soir, j’ai voyagé dans un train climatisé et FRAIS.. avec les fenêtres fermées.. oui, oui.. quand les gens se donnent la peine de ne pas faire les cons en ouvrant les fenêtres.. et que la clim marche, on peut voyager dans le frais.

      1. Idem ce soir. J’ai mis un commentaire dans le dernier article du BOC. Et moi non plus je n’ai aucun espoir avec ce Christophe,vu qu’il ne publie que les messages gentils…
        Mais bon,ça soulage!! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>