Délai des notifications versus Responsabilités

Bonsoir

Suite à l’absence de communication fin Novembre 2014, Le Blog Officiel de Céline a répondu à un certain nombre de questions  ici  pour tenter de redresser son image de marque. Une réponse de Claudine : « Nous ne faisons pas de différence de traitement entre un incident lié à des causes externes (suicide, colis suspect, malaise voyageur) et un incident lié à des causes internes (problème d’infrastructure, de matériel roulant, ou mouvement social). Ce que nous regardons quelle que soit la cause, ce sont les conséquences d’un incident sur les circulations notamment en termes de fréquence du service.

Cependant, je peux comprendre votre ressenti. En effet, la part des incidents liés aux infrastructures est en baisse notamment grâce aux investissements importants mis en œuvre. En revanche, la part des colis suspects a fortement augmenté depuis ce début d’année. Au mois de novembre, nous avons eu à gérer 4 fois plus de colis suspects que sur une période normale. »

De votre côté, vous n’avez pas l’impression que les notifications d’incidents à responsabilité voyageurs ont tendance à fuser, alors que les incidents à responsabilité RATP-SNCF ont tendance à lambiner ?

Le Blog d’En Face est amoureux des chiffres, et quand il s’agit afin de faire parler ceux-ci… Pour cela, il suffit de reprendre les notifications envoyées par l’application RATP (quand elle en envoie) et de mesurer le délai entre l’heure de création de la notification, toujours indiqué dans l’alerte, et l’heure effective de réception de celle-ci par email… Ce, pour toute l’année 2015.

Donc 123 emails amoureusement conservés dans ma messagerie, du 07 janvier 2015 au 28 décembre 2015, que j’ai repris un à un pour mettre tout ça dans un tableau Excel, avec des tableaux dynamiques croisés pour débusquer les informations cachées derrière ces données

Je n’ai conservé que les jours ouvrables et les heures de pointes. Par contre, j’ai conservé le fait que, plusieurs fois pour un même d’incident, moult notifications arrivent, pour parler du même incident… Par exemple, pour le 23/04/2015, pas moins de 4 mails pour un incident grave voyageur

Ce qui nous donne ce premier tableau :

TempsmoyenTotal

Les cases en couleur rouge : quand les durées mensuelles dépassent la moyenne annuelle

Première constatation : sur un an, les notifications des incidents à responsabilité voyageur arrivent en moyenne plus vite que les notifications des incidents à responsabilité RATP-SNCF. Celles à responsabilité RATP-SNCF arrivent 1,39 fois plus tard

Deuxième constatation : pour les 4 mois de Mai, Juin, Septembre et Novembre 2015, ce sont les notifications des incidents à responsabilité RATP-SNCF qui sont arrivées plus vite que les notifications des incidents à responsabilité voyageurs. Cela oscille entre 0,29 et 0,96 en terme de délais de réception

Pour les 6 autres mois, les notifications des incidents à responsabilité voyageur arrivent plus vite que les notifications des incidents à responsabilité RATP-SNCF : Février, Mars, Avril, Août, Octobre et Décembre 2015 ; Cela oscille entre 1,25 et 4,61 ! En Février 2015, les notifications d’incidents d’origine RATP-SNCF ont mis 4,61 plus de temps que celles d’origine Voyageurs !

En Décembre 2015 : 2 fois plus de temps pour recevoir les notifications à responsabilité RATP-SNCF !

Pour 2 mois (Janvier et Juillet 2015), il n’y a pas eu de notifications d’incident d’origine RATP-SNCF

Cela n’est donc pas une impression, mais une réalité. Aux heures de pointe et jours ouvrables, les notifications à responsabilité voyageurs arrivent plus vite que celles à responsabilité RATP-SNCF

Quant au fait qu’il y ait moins d’incidents d’infrastructures, comme l’indique Claudine, ceci fera l’objet d’un troisième article à paraître ce mois, et qui bouclera les comptages (déjà 2 articles sur le sujet)…

Par exemple, pour les pannes de signalisation : en heures de pointes et Jours Ouvrables : +36,4% entre 2014 (11 incidents) et 2015 (15 incidents)

Autre tableau intéressant : quel est le temps moyen de notification par type d’incident (en heure minute seconde)

Le temps moyen total est sur tous les incidents de l’année 2015, et n’est pas une moyenne de moyennes !

TempsmoyenTotalparincident

La question que nous pouvons nous poser est : pourquoi une telle disparité ?

Pourquoi certains incidents (incidents techniques), mettent en moyenne 45 minutes pour être communiqué aux voyageurs ?

Panne de matériel et panne de signalisation : de 25 à 28 minutes ?

Signal d’alarme : 7 minutes 30 secondes… Colis suspect : 26 minutes…

En plus, pour un type donné d’incident, cela n’est pas stable, cela varie en fonction des trimestres. Un traitement différencié de l’information, alors que les voyageurs aimeraient recevoir dans les mêmes délais ces informations

Si on regarde cela trimestre par trimestre,  en rouge : on dépasse la moyenne annuelle, en vert, on est à la moyenne annuelle, voire en dessous

Dernier trimestre 2015, le temps moyen total est sur tous les incidents du 4ème trimestre 2015, et n’est pas une moyenne de moyennes !

TempsmoyenT42015

Il y a explosion du délai pour la responsabilité RATP-SNCF, et au dessus pour Voyageur

Troisième trimestre 2015, le temps moyen total est sur tous les incidents du 3ème trimestre 2015, et n’est pas une moyenne de moyennes !

TempsmoyenT32015

Equilibré et en dessous de la moyenne pour les 2 responsabilités

Deuxième trimestre 2015, (vous l’aurez compris, enfin on espère, le temps moyen total est sur tous les incidents du 2ème trimestre 2015, et n’est pas une moyenne de moyennes !)

TempsmoyenT22015

En dessous pour RATP-SNCF, au dessus pour Voyageur, c’est légèrement moins équilibré

Premier trimestre 2015 (bravo pour votre persévérance, le temps moyen total est sur tous les incidents du 1er trimestre 2015, et n’est pas une moyenne de … moyennes)

TempsmoyenT12015

Un T1 et un T4 2015 où l’écart des notifications entre RATP-SNCF et Voyageurs est le plus important

Un T2 et un T3 2015 où l’écart des notifications entre RATP-SNCF et Voyageurs est le plus faible

Nous n’avons pas procédé à des nettoyages de données, nous avons pris en compte les heures effectives de réception des notifications par mail

Voilà la réalité des chiffres! Alors, c’est plus facile de remonter un incident Voyageur qu’un incident à responsabilité RATP-SNCF… Cela se discute, en tous cas, sur le dernier trimestre, le glissement temporel est important !

Notre prochain article traitera de l’évolution des différents types d’incidents pour les 2 années 2014 et 2015, et confirmer (ou infirmer) s’il y a diminution des incidents liés aux infrastructures… Pour répondre au tchat de Jéjé du 5 Octobre 2015 !

Un commentaire sur “Délai des notifications versus Responsabilités

  1. hallucinant ce soir. Problème électriqu encore au Bourget. Pour aller au delà, accrochez vous,vers le sud:???? Ça fait 10 minutes que j’attends en fond de quai aux Halles et aucune info. Pourtant les HP fonctionnent puisqu’on nous dt de reculer etc…nuls!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>