Statistiques du RER B – comment aller plus loin…

Anne

Le BEF fait ses stats en comptabilisant le nombre de jours à problèmes. Au final, ça permet de rendre compte de la multiplicité des problèmes et de la gêne occasionnée pour les usagers. Une sorte d’effet ressenti. Mais si la fameuse Tour de contrôle du RER B sise à Denfert depuis un an fait bien son travail, l’impact sur le trafic et sur les voyageurs devrait diminuer, et c’est probablement déjà le cas sur le second semestre 2014. Car même si les stats du BEF demeurent stable (autour de 53% de jours à problème), l’humeur des usagers à travers les commentaires sur les réseaux sociaux semble s’améliorer. On s’énerve toujours, mais pour des retards de 5 à 10 minutes, plutôt que des immobilisations de 2 heures, et des retours à pieds sur les voies.

Il est donc temps de passer à un autre type de mesure : celui du retard effectif. Si Jeannot et ses études STIFATOR semblent suggérer que les statistiques du STIF sont un peu « aménagées », qu’en est-il des statistiques réelles de notre quotidien ?

Le Comité des usagers du RER B nord a pris les choses en main pour la partie Nord, et pour le sud, il y aurait Ponctualis, mais qui semble poser un problème : il confond les trains en avance et en retard, et au final, ça pourrait avoir pour conséquence de perturber les statistiques réelles : car entre un train que ponctualis déclare en avance de 2mn alors qu’il s’agit du train précédent en retard de 13mn, ça fait quand même une sacrée différence à l’arrivée. Du coup pour ma part, j’ai arrêté de renseigner Ponctualis. C’est pénible à remplir, et en plus on n’est même pas sur que les résultats soient pertinents.

Jeannot nous avait fait part de son étude ALABOUR. Dans la même veine, une usagère, Anne, m’a envoyé ses statistiques personnelles réalisées de janvier à juin 2014 sur son trajet, calculant le retard au départ le matin et au départ le soir.

Ca donne, en moyennant sur les 6 mois considérés :

Matin Soir
Retard min Retard moyen Retard max Retard min Retard moyen Retard max
1,8 mn 6,9 mn 28,1 0 mn 3 ,05 mn 11,5 mn

Elle note en particulier que le train PAPA70 n’a été qu’une seule fois à l’heure, avec 6,9 mn de retard en moyenne.

Anne représente l’ensemble de ces usagers qui comptabilisent chacun de leur côté leurs propres statistiques, pour leur propre trajet. C’est bien mais pas suffisant : pour demander des comptes au STIF, il faut que chacun partage et qu’on mutualise les mesures individuelles pour avoir des statistiques globales. Ca demande un effort et il faut quelqu’un pour faire le boulot de les rassembler. Bruno du Comité le fait pour la branche Nord. Un volontaire pour le sud ? Les fichiers à remplir sont déjà fait, y a plus qu’à :-)

7 commentaires sur “Statistiques du RER B – comment aller plus loin…

  1. Pour le Nord j’en suis :) ça remplit depuis le 17/12 :)
    Par contre, des minutes de retard sur un trajet ça ne veut pas forcément dire grand chose.
    Il vaudrait mieux parler en % de retard par rapport à la durée initiale prévue.
    Car 8 minutes de retard sur un trajet de 15 minutes (ce que j’ai eu ce matin), ce n’est pas la même chose que 8 minutes de retard sur un trajet de 30 minutes.

    1. Bonjour Benjisop

      Pas de soucis pour la fréquence, cela peux être aussi très intéressant si vous avez des horaires décalées par rapport aux heures de pointe

  2. Bonjour!

    ALABOUR devrait produire ses premiers résultats d’ici la fin du mois, j’attends de prendre le RER B ces 3 derniers jours de décembre pour avoir le mois complet
    Les stats des missions pour la 2ème quinzaine de septembre, celles d’octobre et de novembre sont bouclées
    Trois indicateurs retenus par rapport aux missions que j’ai prises : avance/retard de la mission à la gare de départ, avance/retard à la gare d’arrivée, avance/retard pendant la mission
    Les horaires théoriques sont ceux publiés par la RATP et complétés par le numéro de séquence finale (visible que sur les trains et sur les horaires papier) et qui ont été informatisées par le BEF
    Les horaires pratiques ont été relevées par rapport aux horloges des gares de la RATP

    A très bientôt!

  3. Gilles,

    Pour la collecte des voyages des passagers côté sud, je suis volontaire!
    Dans le modèle de fichier proposé, je rajouterai obligatoirement le nom de la mission : elle est affichée sur certains écrans (les vieux avec les ampoules, pas les écrans plats, il me semble) et sur l’entête du train

    C’est très contraignant mais là au moins c’est du béton… La RATP, encore moins le STIF, ne peuvent contredire vos relevés

    Et on peut comprendre pourquoi la RATP n’affiche même plus le nom de ses missions dans sa nouvelle application…

  4. Idem pour Ponctualis, je vais sûrement arrêter. Le problème est qu’il ne prend pas en compte le nom de la mission quand il est renseigné d’où les bugs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>