STIFATOR IV : Le retour du retour du BEF qui n’en revient pas…

aspirinePar Jeannot91, statisticien officiel du BEF.

Bonjour

Le Blog d’En Face (BEF pour les intimes), toujours soucieux de mettre le doigt là où d’autres ne le font pas, vous présente son analyse des ponctualités du RER B publiées par le STIF pour les mois de Juin et Juillet 2014. Le mois de Juin a été marqué par 11 jours de grève, avec d’énormes perturbations de gare du Nord à Roissy, 1 journée où il n’y a pas eu du tout de trains entre Gare du Nord et Mitry – Claye, tout les trains terminus Gare du Nord, et pour continuer vers le Nord, il fallait monter en gare de surface, avec des quais noirs de monde… Est-ce que cela a eu une influence sur la ponctualité affichée par la STIF ? Non… Rien, nada, aucune influence, queue de ce que vous voudrez… Comme si les chiffres effaçaient, balayaient, niaient la réalité vécue… La preuve :

Référence Bulletin STIF Bulletin STIF Janvier à Mai Bulletin STIF Janvier à Juin Bulletin STIF Janvier à Juillet
Ponctualité Gare du Nord CDG 2 (STIF) 83,9 84,1 84,5
Ponctualité Gare du Nord Mitry – Claye (STIF) 85,6 85,6 85,7
Ponctualité Bourg la Reine – Robinson (STIF) 73,4 73,1 73,5
Ponctualité Bourg la Reine – Saint Rémi les Chevreuse (STIF) 80,4 80,3 80,5
Ponctualité totale STIF 87,2 87,7 87,5

 

C’est même meilleur, pour la partie GDN Roissy ! Pour GDN Mitry Claye : même score ! Une négation de la réalité par les chiffres. Au fait, pour quelle raison le STIF a-t-il publié en même temps les données de ponctualité de Janvier à Juin et de Janvier à Juillet ? Des fois que cela passerait inaperçu ? Mais c’est raté…

Et le mois de Juillet 2014, début des travaux d’été à mi-juillet jusqu’à fin Août. Une influence ? Que nenni, mon mi… C’est même mieux… On est passé, sur la partie Sud, de 10 à 3 trains par heure sur certains tronçons aux heures de pointe : même ponctualité…

Même chose pour les filles-les gars du Nord (on ne vous oublie pas !) : 11 trains par heure entre GDN et Aulnay, 7 trains par heure entre Aulnay et Roissy, et 4 trains par heure entre Aulnay et Mitry. Ca, c’était ce que la RATP a annoncé. On a eu des témoignages où la réalité était nettement moins brillante… Mais même mascarade, même cirque : pareil, ponctuel…

Le STIF peut rétorquer : « Mais cela est conforme au plan de charge défini avec la RATP-SNCF : ils nous ont promis ça en période perturbée, et on a mesuré ces ponctualités… » Le BEF a relevé des heures de 63 minutes sur ces périodes, ce n’était pas 3 trains par heure mais 2,85…

Bref cette ponctualité ne prend pas en compte les perturbations (grèves, travaux, annulations de mission)et l’illustration en est flagrante… On parle toujours de qualité de service à périmètre constant : si ce périmètre varie en fonction des travaux, des grèves, cette mesure de ponctualité ne correspond à plus rien de logique, et est bonne à jeter aux orties

Un article publié en Avril 2010 dans le journal « Le Monde » et dont ce site se fait l’écho précisait : « Le quotidien souligne aussi que la RATP ne prend pas en compte les réductions de trafic permettant de masquer les éventuels retards, mais aussi les jours de grève, qui rompent le contrat de régularité ». En un peu plus de 4 ans, on ne peut pas dire que beaucoup de choses aient changées

Et si une notion de pondération est utilisée pour toutes les branches, qui lierait fréquentation des voyageurs et ponctualité, alors pourquoi cela n’est pas utilisé sur les RER C, D et E ? Je travaille actuellement sur ce sujet et les premiers résultats simulés avec une nouvelle méthode de calculs ne sont pas tristes pour la ponctualité de la branche centrale du RER B (qui plafonne cette fois-ci à 59%)…

C’est pourquoi vous devez utiliser le site Ponctualis pour témoigner réellement de la régularité de vos voyages… Plus vous serez nombreux à le renseigner, plus il sera fiable et enfoncera définitivement les indicateurs du STIF

Pour le reste, STIFATOR a tourné et constate les mêmes écarts par rapport aux mois précédents pour les RER A et B, les mêmes accords pour les RER C, D et E, avec la même technique de vérification exposée précédemment

Et que peut-on attendre du STIF qui, après une relance pour non réponse statisfaisante, à la question reposée par un de mes amis :  « Pourquoi ne publiez-vous pas la ponctualité de la partie centrale du RER B ? », réponds textuelle  : « Je vous rappelle que le bulletin de qualité de service (mensuel et trimestriel) du STIF ne publie pas les résultats de ponctualité du tronçon central puisque ceux-ci sont bien pris en compte dans le calcul global. » Voilà, cela se passe de commentaires, si ce n’est celui de prendre l’usager pour un gros CON.

Les tableaux ci-dessous : les ponctualités simulées sur les RER A et B pour retrouver les ponctualités publiées par le STIF

01 à 05/2014 01 à 06/2014 01 à 07/2014
Ponctualité centrale adaptée RER A 128 128 129
Ponctualité centrale adaptée RER B 108 108 109

 

Pour les RER C, D et E :

01 à 05/2014 01 à 06/2014 01 à 07/2014
Ponctualité RER C STIF 91,4 91 90,1
Ponctualité RER C recalculée BEF 90,5 90,1 89,2
Ponctualité RER D STIF 87,3 87,3 87,2
Ponctualité RER D recalculée BEF 87 86,9 86,8
Ponctualité RER E STIF 94 94,2 93,9
Ponctualité RER E recalculée BEF 93,8 93,9 93,7

 

Bonne semaine à vous toutes et tous !

envelope

4 commentaires sur “STIFATOR IV : Le retour du retour du BEF qui n’en revient pas…

  1. Les jours de grève ne comptent pas dans le calcul de la ponctualité (source : blog du rera). Merci au STIF d’avoir défini un indicateur de ponctualité qui ne reflète autant pas la réalité. Ponctualis montre bien qu’on peut avoir des trains en avance alors qu’en fait, ils peuvent avoir jusqu’à 30 min de retard (j’ai eu une fois le cas) et donc le confort de voyage est à un niveau 0. Mais c’est pas grave, le rer est en avance !

    1. Je me souviens avoir discuté avec un chauffeur de bus de la CTS (Strasbourg) qui m’expliquait le fonctionnement de l’appareil qui gère la girouette..
      Il y avait AHxx ou RHxx avec xx le nombre de minutes.. et un bargraph à coté avec des leds rouges ou vertes

      AH = avance horaire + leds rouges allumées.. => il a des pénalités importantes
      RH = retards horaire + leds vertes allumées => il a de faibles pénalités et peut justifier le retard.

      Il me disait : vaut mieux un bus un peu en retard qu’un bus en avance. Car les gens s’attendent à voir passer un bus à tel heure, et s’il passe avant l’heure, ils peuvent le rater.

      Effectivement, un jour de grève, quand mon RER passe 5 minutes avant l’heure.. et que le suivant est dans 30 minutes.. ça me fait chier. Surtout quand l’heure est annoncée sur mon téléphone.

  2. Il faudrait savoir quelles sont leurs méthodes de calcul.
    Connaissant leur mode de fonctionnement, l’ensemble des perturbations ne sont pas prises en compte.
    M’enfin je suis d’accord que c’est très étonnant sachant que nous subissons tous quasiment tous les jours des retards ou des manques de ponctualité.
    Bel article !

  3. Les indices de pontualité d’Août et Septembre 2014 ont été publiés par le STIF
    Des travaux qui permettent de passer de 10 à 2,85 trains par heure à certains endroits?
    Cela reste ponctuel…
    Bref, on ne change rien à ce que le BEF a écrit précédemment…
    Vous aurez, peut-être, des analyses dans les prochaines semaines…

    En attendant, j’accumule les ponctualités des missions que j’emprunte tout les jours

    Dormez en paix!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>