La revue de presse sur la grève du RER B ce jour

Petit tour d’horizon des articles publiés dans la presse au sujet de ce mouvement social. Globalement dans les médias, on ne s’est pas trop foulé puisqu’à l’exception du Parisien qui donne quelques détails, l’ensemble reprend la dépèche AFP du jour sur ce sujet.

Libération : Libé reprend la dépèche AFP standard. On y apprend que le mouvement social fait suite à des alertes lancées en janvier lors d’une réunion du CHSCT de la RATP, et n’ayant donné aucune suite. Les 4 syndicats (CGT, l’Unsa, SUD et FO) dénoncent des «méthodes de management qui ne rendent pas un collectif de travail serein» et «une politique du chiffre» liée au contrat entre le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) et les opérateurs qui engendrent «risques psychosociaux» et «souffrances au travail». Selon la RATP, les «mesures managériales» incriminées par les syndicats «visent à améliorer encore plus la rigueur de l’exploitation et, en conséquence, la qualité du service sur le RER B».

Amusant, on y lit que la ligne B a «pleinement profité, dès le premier semestre 2014» de ces mesures, estime la régie, qui met en avant une «baisse des avaries au matériel roulant». Voilà qui n’est pas franchement reflété par nos statistiques, surtout en tenant compte du fait que le circuit voyageur ne signale désormais quasiment que les cafouillages lorsque ceux ci sont imputables aux voyageurs (cf. bilan septembre et octobre).

leparisien: On y apprend quelques détails en plus sur la nature du contrat d’objectifs signé chaque année entre le Stif et les opérateurs de transport. Ce contrat conditionne le versement de bonus-malus au respect de plusieurs critères, et en premier lieu à la ponctualité des trains. Pour la ligne B, l’objectif a été fixé à 94 % de rames arrivant à l’heure. « Malgré une nette amélioration depuis un an, on en est encore loin. Au premier semestre 2014, nous étions à 87,2 % de régularité », reconnaissait-on hier à la RATP.
En conséquence de quoi les directions des transporteurs mettraient la pression sur leurs employés pour atteindre cet objectif, au détriment de la sécurité. Vrai ou faux, la sécurité est un levier très pratique dans tous les débats…

Lemonde : Trop occupé par l’affaire Bygmalion qui est l’un de ses sujets fétiches, Le Monde n’apporte aucune information complémentaire à celle de la dépèche AFP. Pour nourrir un peu cette reprise AFP, il pointe sur un article de 2013 de Olivier Razemon, expliquant les retards du RER B.

20minutes  : pour ceux qui n’ont pas le temps de lire autre chose, 20 minutes, le journal « papier toilette » reprend comme à son habitude les éléments standards de la dépèche AFP.

express : pas d’informations complémentaires non plus sur l’express qui reprend les mêmes éléments.

lepoint: Le point qui n’est généralement pas en reste pour dénoncer les « naufrageurs de la France » ne fait ici que reprendre la dépèche AFP, sans commentaire dithyrambique sur l’irresponsabilité des syndicats et des grévistes en France.

N’hésitez pas à me signaler des articles d’intérêt à ce sujet.

envelope

5 commentaires sur “La revue de presse sur la grève du RER B ce jour

  1. Ils sont marrants avec la sécurité quand ils font grève pour soutenir des collègues bourrés sur un centre d’aiguillage. En plus de ça c’est totalement débile de leur part car si un train se vautre à cause de ces collègues le conducteur sera le premier blessé ou tué…

  2. Un peu comme France Infos,on le signale et puis rien…
    1)les médias s’en foutent
    2)c’est devenu habituel dans l’ inconscient collectif,donc,ben….on relate l’ info et pi c’est tout…

    1. Sachant que le service minimum permet de réduire un peu les désagréments.. je me souviens en 2007 les grèves en octobre.. où pendant une semaine 0 RER.. et pour aller a taf, y avait que la voiture (de GIF)..

      le premier jour il nous avait fallu 3h pour arriver (à cause des bouchons..) on était 5 dans la voiture, j’avais proposé du covoiturage gratuit.

      1. Oh oui,moi aussi je m’en souviens très bien!! Ma voiture était tombée en panne un soir de match de coupe du monde de rugby: retour en taxi aux alentours de 23h…
        un autre jour un pauvre conducteur Sncf basé à St Etienne,qui pleurait au volant de sa bagnole,devant les caméras de France 2,en disant que c’était ses parents qui lui payaient le plein d’ essence pour aller sur son site de grève..il gagnait 2300/2500€ (juste 1000€ de plus que moi) la vie était dure..
        connard..

  3. Haha,ce matin,des trains supprimés suite à »divers incidents blablabla »..depuis Courcelle,on va effectuer plus d’arrêts,ceux que doit faire un omnibus qui démarre depuis Massy Palaiseau…grève larvée…
    quand on voit ce qu’ une minorité égoïste peut provoquer:les pilotes d’Air France qui mettent en péril leur entreprise,et tout ce qui gravite autour,pour leurs seuls bénéfices…
    allez,dernière journée et bon week-end à tous!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>