Vers l’été indien ? Bilan d’août : merci à Jeannot91

IMG_1447 Il est vraiment trop fort ce Jeannot91 : je pars le 13 août à la montagne et pendant que je me la coule douce à contempler le Mont Blanc depuis le plateau qui surplombe mon lieu de villégiature, en oubliant totalement le RER B, une petite souris maintient le blog discrètement en modifiant à peine l’article publié avant mon départ, celui annonçant le stand-by du BEF (le « n’est pas », le « non non » et le PS typiquement). Je rentre le 30 août au soir, fatigué du voyage retour, je consacre le dimanche qui suit aux courses, lessives et préparation de la rentrée, je n’ai même pas jeté un œil au blog. Et là, le soir, je me dis : bon allez, je vais quand même aller modérer les commentaires, et pour les stats, on verra plus tard. Et là, paf, je tombe de ma chaise : Jeannot91 a maintenu spontanément les stats grâce à son statut d’éditeur, et il a modéré les commentaires. Un grand merci. Du coup, le bilan du mois d’août est le sien : un bon bilan avec seulement 35% de jours à problèmes, et un trafic plutôt fluide malgré la période de travaux. Jeannot aura même eu l’honneur de consacrer une semaine sans un seul problème, une première depuis la création de ce blog.

Alors, un B comme « Bravo » à Jeannot91 !

Bonne rentrée à tous

envelope

8 commentaires sur “Vers l’été indien ? Bilan d’août : merci à Jeannot91

  1. De rien, Gilles! C’est normal!
    Le BEF assure une continuité de service là où le blog de Céline part carrément en vacances en coupant l’eau, le gaz et l’électricité
    Comme si la RATP ne pouvait pas trouver une autre personne pour répondre aux questions…
    Quoique : elle est revenue début Août pour publier un article, alors qu’elle était en vacances jusqu’au 6…
    Le bilan circonstancié et détaillé du mois d’Août reste à faire, fini les vacances!

  2. C’est sûr que quand tu passes de 10 trains à 2,85 trains par heure (j’ai les copies d’écran pour dénoncer cette sournoiserie!), tu devrais avoir statistiquement moins de problèmes
    Quoique…

  3. Pour ma part j’ai encore la chance de ne pas prendre le RER B demain, la reprise mercredi… (et samedi dernier j’ai eu droit à une rame bien crado en sortant de l’aéroport…)

    D’ailleurs pour l’anecdote : mon avion avait 5 minutes de retard en arrivant à CDG depuis Varsovie. Le pilote s’est excusé, alors qu’en fait le retard à l’arrivée s’élevait plutôt à 2 minutes montre en main et encore en étant sévère.

    Sur le RER B, pourtant plus simple à gérer que tout ce trafic aérien (une seule intersection sur la partie sud, et sur la partie Nord maintenant que le train roule en site propre pas grand chose non plus en dehors de GdN) bah un retard de 5 minutes n’est même pas affiché ni annoncé…

  4. Désolé, je profite de ce billet pour parler du mois de septembre : votre baromètre est incorrect, hélas.

    Hier soir lundi 1er septembre (fin de soirée vers 22h), RER B, accident grave voyageur à St Michel paralysant la circulation entre Châtelet les Halles et Denfert-Rochereau.

    Le problème est encore une fois l’absence totale de communication et d’information :
    A Chatelet, un train était à quai, les écrans d’affichages n’indiquaient aucune perturbation, aucune annonce sonore.

    Mais ce satané train qui restait à quai.
    L’amie qui m’accompagnait s’en ai inquiété et a eu l’idée de demander à un vigile (oui, un agent de sécurité, pas un agent RATP/SNCF) entouré de 5 personnes ce qu’il se passait : « le trafic est interrompu entre ici et Denfert. Il faut prendre la 4 pour rejoindre Denfert. »

    Aucune autre explication, pas un agent en station pour informer les voyageurs. Seuls les voyageurs qui avaient eu l’idée de demandé à ce vigile savaient que le trafic était interrompu.

    Arrivé à Denfert, aucune information non plus, toutefois les panneaux d’informations n’arrêtaient pas de changer de mission : semi direct Massy Palaiseau puis Omnibus jusqu’à St Rémy, puis direct St Rémy puis RER sans arrêt puis Omnibus St Rémy.
    Enfin, une annonce sonore : accident grave voyageur à St Michel, le trafic reprend progressivement.

    Au final, 1H30 pour rentrer au lieu des 40 minutes habituelles…

    1. Bonjour,
      La baromètre ainsi que les stats sont faits sur les jours ouvrés en heure de pointe (plages horaires 7:00-9:30 et 17:00-19:30), comme annoncé sur la page de stat détaillée du mois en cours (cf. ). C’est un parti pris qui est surtout pragmatique : ça me prendrait trop de temps à gérer sur les 24h et je ne suis qu’un usager lembda qui fait ce blog quand il peut…

  5. Je confirme que c’est bien l’été indien. Franchement depuis deux semaines, ça marche comme jamais : trafic régulier (à défaut d’être soutenu), temps de parcours presque respectés, plus de dysfonctionnements.

    La preuve : les contrôleurs sont de nouveau de retour, c’est un signe qui ne trompe pas.

    Après il ne faut pas trop en demander à ce pauvre RER : communication toujours aussi langue de bois, même via le blog officiel et l’évidente bonne volonté de Céline, guichetiers qui glandent et baillent sévères derrière leur hygiaphone, équipes de sécurité toujours promptes à déconner et fumer des clopes sur le quai plutôt que d’assurer de la présence dans les rames.

    Et surtout je redoute l’approche de l’automne. De mémoire, en général Septembre est plein de promesses, ruinées ensuite dans les trois derniers mois de l’année. Heureusement grâce au BEF, nous allons avoir enfin de vraies statistiques.

    1. C’est exact, Mathieu, il y a des périodes d’état de grâce. En avril de cette année il me semble
      Cela ne dure pas longtemps, après, ça replonge complètement…
      Un mouvement de grève des transporteurs routiers est prévu le 12 septembre… Cette date va-t-elle être le déclencheur de ce phénomène?

      1. Septembre me semble un mois de grâce récurrent chaque année : les horaires d’été incongrus et inadaptés disparaissent, les agents saboteurs de la ligne reviennent tranquillement de vacances et n’ont pas encore encore repris leur travail de sape auprès des camarades, les travaux de l’été portent leurs fruits (?).

        Et puis arrive octobre : après un mois de boulot, tout le monde est crevé et de mauvaise humeur, il est temps de lancer les grèves de fin d’année pour préparer notamment les absentéismes des vacances de noël qu’on fera passer pour des mouvements sociaux, les feuilles mortes tombent sur les voies, en attendant la neige… Sans compter les éléments exceptionnels : découverte d’amiante et autres prétextes fallacieux…

        Tout cela pour vous dire de bien profiter de ce mois de septembre pour mieux se préparer pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>