Fin de l’alcool au bureau ! Et dans les centres d’aiguillage ?

aiguillage  Le Monde nous relate qu’un décret publié le 3 juillet au Journal Officiel ajoute un alinéa au Code du travail, autorisant un employeur à interdire la consommation d’alcool sur le lieu de travail via le règlement intérieur ou plus simplement via une note de service. Cette autorisation est octroyée en particulier lorsque « lorsque la consommation de boissons alcoolisées » est « susceptible de porter atteinte à la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs ».

Et pour ce qui est de la sécurité et la disponibilité d’un service critique aux usagers comme le RER B ? L’employeur est-il autorisé à interdire l’alcool sur les lieux de travail afin de protéger la « santé physique et mentale » des usagers dudit service ?

On pense en particulier à cette vidéo publiée par le point, montrant des supposés employés de la SNCF en train de se cuiter au punch dans un centre d’aiguillage en service.

Interdire l’alcool sur ces lieux pour protéger la santé mentale des employés de la SNCF, ça me parait trop tard pour certains, visiblement déjà trop atteint. Mais protéger la santé, enfin disons carrément la vie des usagers, en interdisant aux salariés de la SNCF et de la RATP de picoler dans les centres d’aiguillage et de supervision, ça me parait prioritaire.

Attendons de voir si la SNCF et la RATP mettent en oeuvre cette possibilité. On ouvre des paris ? Allez, je parie que la SNCF va le tenter, mais que ça va déclencher un mouvement social des employés, avec barbec et Kro à la clé.

La vidéo pour mémoire :
Video alcool

envelope

3 commentaires sur “Fin de l’alcool au bureau ! Et dans les centres d’aiguillage ?

  1. J’avoue sincèrement que je ne comprend pas cette histoire..

    Le droit du travail interdisait déjà la consommation d’alcool sur son lieu de travail, et également le fait d’être en état d’ébriété..

    Pourquoi faire un décret pour donner la possibilité d’interdire un truc déjà interdit.. à part pour faire parler ..

    1. Non non, il y avait une tolérance qui autorisait vin, bière, bref l’alcool « franchouillard » tant qu’il ne s’agit pas d’alcool fort. C’était explicite dans le Code du Travail (une simple recherche dans google : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000018531958&cidTexte=LEGITEXT000006072050 : « Aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur le lieu de travail »).

      1. ça me fais penser que sur la vidéo « truquée ? » … il n’est pas question de binouz, de vinasse ou autre trucs fermentés faiblement alcoolisé.

        Mais bel et bien de ponch à base de rhum…. non autorisé par le code du travail.. Cet nouveauté rameté à grands coups de pub (médiatisation).. ne changera rien à la situation.. (alcool fort non autorisé, mais tout de même consommé, et qui tombe sous le coup de la faute grave.. sans que rien ne soit fait)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>