STIFATOR II Le retour : Quand le RER B est ponctuel à 113% – les courbes

aspirine

Par Jeannot91, champion des statistiques pour le BEF, avec le support de Gilles

 Le BEF continue d’avoir de la suite dans les idées, ne s’en laisse pas compter puis qu’il re-calcule les statistiques de ponctualité du STIF et détecte des petites incohérences.

La dernière fois, vous aviez eu le droit à des tableaux indigestes. Aujourd’hui, dessinons un peu car un schéma est toujours plus parlant qu’un long discours. Nous ne publierons que les données de ponctualité de l’année 2013 (on a une partie de 2012 et 2014 aussi, on les garde en stock…) et on va vous expliquer visuellement ce qu’on a écrit tantôt. Et pour accompagner ces explications, nous utiliserons Mr Plus, personnage de publicité d’une marque de gâteaux qui sévissait dans les années 1980. Car il s’est réincarné au STIF (ou à la RATP ?) pour donner un coup de coude aux personnes qui y publient la ponctualité globale. En fait, il y a Mr Plus RER A et Mr Plus RER B, ils ont tout les 2 des Tennis Elbow…

Validation de la méthode et de l’outil STIFATOR :

Pour les RER C, D et E, pas de soucis. La SNCF publie toute ses statistiques sur toutes les stations de toutes les branches de ses RER. La couleur des courbes retenue par le BEF est le orange, en hommage à la carte du même nom (on est très nostalgique au BEF) :

rerc

Courbe RER C

C’est plutôt raccord, et on retrouve quasiment les mêmes résultats que le STIF avec notre propre méthode de calcul.

RERD
Courbe RER D

Même conclusion.

rere

Courbe RER E

Tout pareil. Quelques grincheux feront des remarques sur l’écart entre les publications du STIF et le calcul de STIFATOR. En réponse, regardez l’échelle des ordonnées très réduite à gauche : on part de 89 pour finir à 92,5 pour le RER C, par exemple, et l’écart se situe donc dans un mouchoir de poche.

Application au cas du RER B et du RER A :

Maintenant qu’on a éprouvé et validé notre outil sur les statistiques citées, passons au RER B : sur le schéma suivant, on a mis en entrée, pour réaliser nos calculs, la ponctualité centrale (i.e. celle non publiée par le STIF, des gares allant de Chatelet à Bourg la Reine) moyennée avec les autres ponctualités et injectée dans STIFATOR pour voir ce que ça donne. La courbe bleue : le RER B, la courbe orange STIFATOR

Avant Mr Plus RER B :

Courbe RER B_avant

On observe un écart significatif entre les 2 courbes (de 10%). J’ai bien revérifié les calculs, pas d’erreurs, et la suite est encore plus drôle. Je vous passe les détails, mais on a calculé les ponctualités théoriques des gares sises entre Chatelet à Bourg la Reine qu’il faudrait en entrée du calcul pour rehausser la courbe du BEF et l’aligner sur celle du STIF. En atteignant un alignement parfait (cf. courbe ci-dessous), on tombe sur une ponctualité requise aux gares citées, comprises entre 113 et 116 % pour 2013 !

Après Mr Plus RER B :

Courbe RER B_après

Autrement dit, si la courbe du STIF est fondée sur des indices de ponctualité avérés, cela veut dire que la ponctualité du RER B est plus que parfaite sur les gares sises entre Chatelet à Bourg la Reine : meilleurs que 100%. Bravo le STIF, on ne saurait mieux faire. C’est évidemment à mettre en regard des statistiques du BEF, et il est permis de se demander comment le STIF peut-il nous convoyer avec un taux de ponctualité meilleur que 100% d’une part, tout en nous mettant en difficulté plus de 2 jours sur 3 d’autre part.

Et puisque vous êtes sages, que personne ne dort (j’espère), on vous affiche les résultats du RER A ! Même principe, avant et après Mr Plus RER A. La courbe rouge RER A, la courbe orange STIFATOR.

Avant Mr Plus RER A :

Courbe RER A_avant

Après Mr Plus RER A:

Courbe RER A_apres

Là, Mr Plus RER A, il y va franco : des ponctualités de 130 à 134% pour la partie centrale (i.e. gares sises entre la Défense et Nation) !

MORALITES (s’il y en a une) :

  • Nous vous publierons les ponctualités « Mr Plus RER B » par mois par la suite dans un tableau, elles sont remarquablement stables, car nous n’avons rien à vous cacher
  •  Nous avons aussi une partie de 2012 et de 2014 à ce jour, en stock, pour tous les RER
  • Côté STIF, comme RATP, cela ne sert strictement à rien de chercher des fuites en interne pour savoir si des informations ont filtré vers l’extérieur. Ni de sanctionner les personnes qui n’ont fait que ce qu’on leur a demandé car il y a une dimension politique évidente derrière ces chiffres. Nous sommes partis des informations officielles publiées par le STIF. Puis, vu le temps passé dans le RER (attentes, retards, grèves), nous avons réfléchis à ce qui nous était proposé, et vérifié ces publications. Force est de constater que les statistiques officiels ne sont pas raccords avec l’effet ressentis, et encore moins avec nos re-calculs en compensant les manques du STIF (les ponctualités entre Chatelet et Bourg la Reine), qui semblent introduire un biais dans leur méthode.

envelope

5 commentaires sur “STIFATOR II Le retour : Quand le RER B est ponctuel à 113% – les courbes

  1. Excellente nouvelle!

    Le STIF vient de publier son bulletin de ponctualité pour le mois de Mai 2014!
    Où les zones centrales de ponctualité des RER A et B ne sont toujours pas communiquées (on sait un peu beaucoup pourquoi…)

    Le BEF se fera un plaisir de vous communiquer les « facteurs d’ajustement » utilisés qui leur permettent d’afficher des ponctualités publiables

    A bientôt!

  2. Alors… Malgré la chaleur ambiante, le PC n’a pas cramé, et nous vous donnons les facteurs d’ajustement du mois de Mai 2014 : à savoir quelle valeur il faut avoir sur les parties centrales pour retrouver la ponctualité globale annoncée par le STIF pour la période Janvier à Mai 2014

    Pour le RER A : le STIF annonce une ponctualité globale de 84,6% : il faut être ponctuel à 128 % sur la partie centrale
    Pour le RER B : le STIF annonce une ponctualité globale de 87,2% : il faut être ponctuel à 108 % sur la partie centrale

    On reste dans la même logique des calculs effectués pour les mois précédents
    Les résultats des RER C, D et E sont compatibles avec ce que le STIF a publié

  3. Bonjour,

    J’aimerais comprendre vos calculs.
    Je ne comprends pas bien en particulier les différences que vous faites entre la ponctualité des branches et de la partie commune des différentes lignes. Un train en retard, le rattrape rarement, il en prend souvent, qu’il soit sur un tronçon commun ou pas.

    J’aimerais comprendre. Merci.

    1. Bonsoir @rerb_monamour

      Pour les RER A et B, le STIF ne communique pas la ponctualité de la partie centrale de ces 2 lignes. Nous n’avons pas d’explications à ce sujet, malgré les questions posées au STIF.
      Par contre, le STIF fournit les ponctualités des branches, et la ponctualité globale, qui inclue ces branches publiées et cette partie centrale non publiée
      Nous avons 2 choix :
      a) Soit on se dit que la ponctualité de la partie centrale ne devrait pas être trop différente de celles des branches, ce que vous écrivez dans votre commentaire et c’est ce qui se passe dans la vraie vie… On a appliquée cette ponctualité moyenne à toutes les gares du tronçon central, puis on a refait le calcul total pour toutes les gares pour trouver une ponctualité globale. Et on la compare à celle publiée par le STIF… Le problème est qu’on observe un écart très important avec ce que publie le STIF
      b) Soit on essaie différentes valeurs pour estimer cette ponctualité centrale non publiée et on essaie de retrouver cette ponctualité globale publiée par le STIF.
      On injecte cette valeur dans les 10 gares du tronçon centrale et pour les autres gares des branches, on injecte les moyennes de ce que le STIF a publié. On refait le calcul total pour toutes les stations et on regarde…

      Et là, c’est ce qui est publié dans l’article ci-dessus : on doit mettre ces valeurs de ponctualité délirante pour les 10 stations du milieu pour espérer retrouver ce que publie le STIF.

      Si on regarde un peu, passer d’une ponctualité de 77% sur 37 gares à une ponctualité de 86% sur 47 gares au total, c’est énorme!

      Est-ce que cela est plus claire? Sinon je vous contacte par email pour des explications plus détaillées

      Jeannot91

      1. Ok, je comprends mieux.
        Effectivement, ça serait dur pour eux de publier des chiffres sur la branche centrale, qui soient un tant soit peu cohérents (soit manifestement faux, soit manifestement aberrants).

        Merci pour ces explications.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>