STIF-A-TORT : Quand le RER B est ponctuel à 113%

aspirine(publié initialement le 17 juin à 22h. Remis en tête de la une le 19 juin).

Par Jeannot91, champion des statistiques pour le BEF…

Bonjour

Le BEF a toujours de la suite dans les idées et ne s’en laisse pas compter.

Jean Marais, dans « le Bossu » (« Toucher ma bosse mon seigneur, elle porte bonheur ! ») faisait dire à Lagardère dans un moment dramatique : « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! ». Puisque nous n’avons pas les statistiques de ponctualité pour la zone centrale des 10 stations du RER B, et bien nous allons les simuler, et essayer retrouver par le calcul la ponctualité globale publiée par le STIF chaque mois… Nom de code de notre arme secrète : STIF-A-TORT.

Une feuille Excel, 2 boites de Doliprane, 3 bonnes raisons de déprimer. Hé bien non! Nous avons donc effectué des simulations (des calculs pardon, on ne triche pas au BEF…) pour retrouver l’indicateur de ponctualité globale annoncé par le STIF, à partir des 12 dernières publications du STIF (sur 13) . La première publication a été écartée car elle n’avait pas le détail de toutes les branches de tous les RER.

Nous avons pris aussi les données de ponctualité des RER A, C, D et E pour valider notre technique de calcul (on n’est pas des manchots, et on a rien contre eux). Mis à part le RER A qui présente lui aussi un trou de ponctualité entre La Défense et Nation (responsabilité RATP) , les RER C, D et E affichent TOUTES leurs statistiques sur TOUTES les branches (merci à la SNCF)…

Soit 24 jeux de données, pour 5 lignes RER, soit 120 calculs au total pour STIF-A-TORT. Nous ne publions que 40 résultats de tests, les autres résultats sont disponibles, bien évidemment (contre de l’argent).

A titre d’exemple, le RER E possède peu de stations, et affiche un indicateur de ponctualité qui donnerait de l’urticaire à un coucou suisse demandant aussitôt l’asile fiscale en France (c’est très rare) devant une telle régularité.

Les résultats de STIF-A-TORT présentent aussi une dispersion faible pour les RER C, D et E. L’écart est souvent inférieur à une unité entre ce que le STIF publie au global et ce que nous avons calculé de notre côté.

Ca se complique un peu plus pour le RER C avec ses 84 stations, avec des recouvrements de stations entre indices de ponctualité, donc des statistiques à moyenner… Qu’importe ! Au BEF, on ne se laisse pas abattre comme ça…

Tableau 01 : Comparaison ponctualité globale du RER C entre STIF et programme BEF.

rerc 01 à 04/ 2014 01 à 04/2013 01 à 12 /2013 01 à 12 /2012 01 à 07/2013 01 à 07/2012 01 à 05/2013 01 à 05/2012
Ponctualité globale du STIF (en %) 91,3 90,8 90,2 90,8 91 90,6 91,1 90,5
Ponctualité globale calculée du BEF (en %) 90,5 90,5 89,9 90,4 90,6 90 90,8 90
 Ecart  -0,8  -0,3  -0,3  -0,4  -0,4  -0,6  -0,3  -0,5

 

Tableau 02 : Comparaison ponctualité globale du RER D entre STIF et programme BEF.

RERD 01 à 04/ 2014 01 à 04/2013 01 à 12 /2013 01 à 12 /2012 01 à 07/2013 01 à 07/2012 01 à 05/2013 01 à 05/2012
Ponctualité globale du STIF (en %) 87,6 80,7 82,8 83,8 82,9 84,8 81 83,9
Ponctualité globale calculée du BEF (en %) 87,4 81,1 83 84,2 83,2 85,2 82,3 85,3
 Ecart  -0,2  0,4  0,2  0,4  0,3  0,4  0,3  0,4

 

Tableau 03 : Comparaison ponctualité globale du RER E entre STIF et programme BEF.

rere 01 à 04/ 2014 01 à 04/2013 01 à 12 /2013 01 à 12 /2012 01 à 07/2013 01 à 07/2012 01 à 05/2013 01 à 05/2012
Ponctualité globale du STIF (en %) 94,2 94,6 94,7 95,1 94,6 95,1 94,8 94,9
Ponctualité globale calculée du BEF (en %) 94 94,5 94,6 94,9 94,4 94,8  94,7 94,6
 Ecart  -0,2  -0,1  -0,1  -0,2  -0,2  -0,3  -0,1 -0,3

 

Pénibles, ces 3 tableaux, non ? Allez, on continue! C’est là que cela devient intéressant.

Par contre pour les RER A et B, nous sommes un peu gênés… pour le STIF et la RATP.

Pour le RER B : 2 axes de travail : soit on calcul un indice théorique sur les 10 stations pour avoir au final l’indice global annoncé par le STIF, soit on prend un indice plus réaliste qui correspond en fait à la moyenne des autres indices des bouts de branches (on s’est pas foulé, hein ?).

Le deuxième axe de travail nous donne un indice global en harmonie avec les ponctualités des autres gares des environs (cf tableau 04). Par contre, cela n’a rien à voir avec ce que publie le STIF :

Tableau 04 : Comparaison ponctualité globale du RER B entre STIF et programme BEF : indice moyenné des autres branches en entrée et calcul BEF en sortie.

rerb 01 à 04/ 2014 01 à 04/2013 01 à 12 /2013 01 à 12 /2012 01 à 07/2013 01 à 07/2012 01 à 05/2013 01 à 05/2012
Ponctualité globale du STIF (en %) 86,6 83 83,1 84,3 83,2 84,7 83,2 84,9
Ponctualité globale moyennée en entrée pour calcul 80 74 73 74 73 76 72 75
Ponctualité globale obtenue après calcul du BEF  80,8  74,5  74,7  75,3  74,3  76,3  73,8  76,2
 Ecart  -5,8  -8,5  -8,4  -9  -8,9  -8,4  -9,4  -8,7

 

Tableau 05 : Comparaison ponctualité globale du RER B entre STIF et programme BEF : indice à simuler pour retrouver la ponctualité annoncée par le STIF

rerb 01 à 04/ 2014 01 à 04/2013 01 à 12 /2013 01 à 12 /2012 01 à 07/2013 01 à 07/2012 01 à 05/2013 01 à 05/2012
Ponctualité globale du STIF (en %) 86,6 83 83,1 84,3 83,2 84,7 83,2 84,9
Ponctualité globale simulé en entrée pour calcul  107  114  113  117  115  116  116  116
Ponctualité globale obtenue après calcul du BEF 86,6 83 83,2 84,4 83,2 84,7 83,2 84,9 
 Ecart  0,0  0,0 0,1  0,1  0,0  0,1  0,0  0,0

 

Le résultat issu du premier axe de travail nous laisse dans un abîme de perplexité (tableau 05)… En effet, pour obtenir la ponctualité globale publiée par le STIF, les indices simulés doivent dépasser les 100 % de ponctualité pour espérer retrouver l’indice global publié…

Pour les données de 1994, cela oscille entre 107 et 114%.

Pour les données de 1993 et 1992, nous oscillons entre 113% et 116%.

Ce qui est remarquable c’est la faible dispersion des résultats obtenus, le fait de choisir une ponctualité de 116% donne pratiquement le résultat publié par le STIF chaque mois.

D’un point de vue réalité, pratique, on ne comprend pas : comment pouvons avoir concrètement 114 % de ponctualité pour un train ? 100% est la limite maximale réaliste admise… Si le train est en avance, on peut difficilement parler de « sur-ponctualité ».

Nous avons… On ne sait pas quoi en fait… 2 trains l’un sur l’autre qui arrivent en même temps dans une gare sur le même quai? Si vous avez été témoins de ce genre de scène, merci de nous envoyer des photos. Des translations spatio-temporelles inexplicables par la mécanique classique ? Des densités de probabilités de présence d’un train : il est à la fois à Gare du Nord et à Bourg la Reine ?

Un peu de bon sens nous indique qu’il est très difficile de passer de 74% en moyenne sur toutes les branches, sauf les 12 gares du centre, pour avoir globalement et au final 86% de ponctualité sur toutes les gares, sauf si on a une ponctualité inexplicable supérieure à 100% au milieu…

Dernière hypothèse : un petit lutin descend de la montagne chaque mois la nuit, après avoir reçu les stats de la RATP et les modifient avant publication par le STIF…

Côté RATP comme STIF, inutile de chercher ce petit lutin, encore moins de le virer ou de le sanctionner, il ne nous a donné aucun renseignement (quel rat). Mais sa calculette doit être à peu de choses près équivalentes au STIF-A-TORT du BEF…

Les simulations sur le RER A, non publiées dans cet article, ont donné des résultats encore plus spectaculaires : les valeurs frisent cette fois ci les 130% pour la partie centrale et avec toujours une remarquable stabilité d’un mois sur l’autre !

MORALITE :

  1. On peut comprendre alors que le STIF, comme la RATP, ne tiennent pas trop à publier les statistiques des branches centrales des RER A et B,
  2.  Nous attendons avec impatience les explications rationnelles du STIF, qui n’a pas répondu à notre question à ce jour sur l’absence de publications de la branche centrale du RER B. A moins qu’elles ne soient couvertes par le secret défense,
  3. Nous sommes preneurs des indices de ponctualité détaillés et réels par gare pour tous les réseaux RER, que le STIF, ou RATP, pourraient nous transmettre afin d’éprouver notre programme, pour être encore plus précis,
  4.  Nous nous ferons enfin un plaisir d’indiquer dans les prochains mois la valeur utilisée par le STIF pour obtenir sa ponctualité globale.

Encore merci STIF-A-TORT !

envelope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>