B comme Boulet ? Une deuxième semaine rouge consécutive et des barbecs à gogo

BravoBarbec Et voilà, grand chelem, une deuxième semaine consécutive sans un seul jour de fonctionnement normal sur la ligne de RER B. Cette semaine, nous avons eu comme problèmes un mouvement social reconduit chaque jour, en plus d’une panne de matériel à minima, les problèmes habituels disparaissant sous l’ombre du mouvement social controversé.

A l’origine, ce blog s’appelait « RER B comme Boulet ». Je l’ai ensuite renommé avec une sémantique plus fréquentable, et en réaction à l’apparition du blog officiel du RER B. Mais si je m’en tiens au nombre de mentions aux « barbecs » par notre « serial commentateur » Plouf, n’aurais-je pu l’appeler « RER B comme Barbec » ? Finalement, cette histoire de barbec, est-ce simplement un vieux cliché à la solde des Franz-Olivier Giesbert et autres détracteurs au service du patronat ? Une image visant à faire passer les syndicalistes en général, et les cheminots grévistes en particulier, pour des lepéno-gauchos alcooliques prêts à saborder l’économie de leur propre pays pour préserver leurs privilèges de misérables gagne-petits ? Des gros lourdauds à fessiers mous, des « deux neurones » au regard flou, saisissant le moindre prétexte pour pouvoir faire la fête entre copains au lieu d’aller bosser ? Des Jean-foutres minoritaires, incapable de responsabilité et prêts à pourrir la vie quotidienne de leurs concitoyens pour quelques « merguez » et quelques « kro » ? Ca va, Franz-Olivier ? Le ton est bon ?

J’ai donc décidé d’investiguer à l’aide de notre ami Big Brother, sur les simples mots clés « barbecue » et « cheminot », afin de trouver quelques fondements à ce raccourci probablement simpliste et exagéré. Voici le résultat de mes trouvailles (je n’ai pas cherché bien longtemps) :

Bon allez, n’en jetez plus, c’est assez.

Ouais…En fait, t’as vraiment raison Plouf : presque à chaque fois qu’on parle de grève des cheminots, on parle conjointement de barbecue. Il y a quand même des variantes pour aérer tes commentaires : les pique-niques. Et puis Plouf, tu fais vraiment une fixette sur les merguez et les kro. Comme le dit Jeannot91, ils se nourrissent peut être aussi de chipo, et pour ce qui est de la Kro, on a vu qu’ils affectionnent aussi le punch. Ne sois donc pas si sectaire Plouf :-)

Enfin, pour finir sur une tonalité plus sérieuse, on retiendra aussi de cette semaine l’excellente étude de Jeannot91 à l’aide de son outil STIFATOR, qui semble montrer que les statistiques de ponctualité du STIF ont elles aussi quelques problèmes de dysfonctionnement pour le RER A et le RER B.

Allez, bon week-end à tous, en espérant que la semaine prochaine affiche un retour à la normal coté trafic. Et ce week-end, promis, je me fais un barbec.

envelope

20 commentaires sur “B comme Boulet ? Une deuxième semaine rouge consécutive et des barbecs à gogo

  1. Si le mois de juin va confirmer – comme pour les mois précédents – la médiocrité du service du RER B et la responsabilité qui en incombe en majorité aux déficiences de la RATP et de la SNCF, on ne peut s’empêcher de s’interroger comme le fait Gilles sur la chute drastique en termes de statistiques des incidents d’origine technique alors que le conflit dure depuis près de deux semaines.

    Alors certes, il y a moins de trains qui roulent ce qui diminue le risque de panne ou d’endommagement de l’infrastructure. Mais la quasi-absence de problèmes tend à prouver s’il le fallait encore que les incidents techniques rapportés en temps normal sont farfelus et utilisés pour cacher l’absentéisme ou la négligence d’une certaine catégorie de personnel facile à identifier puisqu’il s’agit de ceux qui sont en grève.

    De la relation de cause à effet, une loi mathématique manifestement mieux maîtrisée que la loi des statistiques à la SNCF-RATP-STIF.

    1. @Mathieu > +10000, c’est clair que la soupe que nous sert la RATP/SNCF à propos des pseudo-incidents n’est que des bobards pour masquer le poil dans la main des conducteurs. Il est urgent d’éradiquer de la ligne B son problème cheminot.

      1. :-). Il nous faut quand même des conducteurs. Y a qu’à sous-traiter la conduction des trains à une boîte d’interim, et on ne sera plus emmer…

        1. Dans une certaine mesure ce serait probablement possible d’automatiser la voie : un tronçon Saint Rémy -> CDG, et deux tronçons annexes pour Robinson et Mitry. Bon il y aurait le problème des aiguillages du côté de GdN qui demanderaient des travaux pour avoir des voies dédiées pour le RER B, mais pour le reste il serait tout à fait possible de mettre des sécurités sur les quais comme pour la ligne 14.

      2. @Plouf : j’espère que tu as apprécié mon hommage ! Merci de m’avoir mis sur la voie avec tes deux articles. C’est effectivement amusant de voir une concomitance quasi systématique entre grève et barbec :-)

        1. Merci en effet, j’ai fortement apprécié et bien ri. Mais bon les barbecs sont souvent associés en effet aux piquets de grève, qui, bien que formellement interdits, sont souvent pratiqués dans les transports publics quels qu’ils soient, et jamais condamnés. Donc voilà quoi… 😀

          1. Par contre la consommation d’alcool est interdite sur le lieu de travail et pendant les heures de service
            J’ai écrit une bêtise?

        2. Je crois que sur ce mouvement qui a été largement impopulaire (difficulté de trouver beaucoup de témoignages « on les comprend »), les medias ont joué le jeu du gouvernement et de l’opinion pour marginaliser et brocarder des pratiques d’un autre âge. A moins que ce soit de la propre initiative des journalistes, eux-mêmes contraints de galérer pour pouvoir faire leur boulot sur ce qu’il faut bien appeler un marronier.

          Les articles en général étaient assez sarcastiques sur les ineffables barbecs bien sûr, les AG « démocratiques » où les votes se font à main levée et les rassemblements de quelques dizaines de pelés où manifestement les porteurs de caméras et de micros étaient plus nombreux que les porteurs de banderoles…

          1. En 1995, il y avait des témoignages sur la « compréhension » des usagers pour la grève qui a duré un mois (ligne RER B carrément fermée).
            Je n’ai jamais compris où ils avaient trouvé ces crétins pour approuver une grève où on passait des heures coincées dans sa bagnole pour aller au boulot…

    2. A la rigueur, s’il n’y a plus qu’un train par jour sur le RER B, et qu’il est à l’heure (ce qui n’est pas gagné), les statistiques de ponctualité vont remonter et frôler les 100 %! Voire les 113%.
      Flûte, je me trompe… C’est le « facteur correctif d’ajustement bonus mensuel » appliqué chaque mois

  2. Merci Gilles pour STIF-A-TORT!
    On dit souvent : un graphique est plus parlant q’un tableau ou qu’un long discours…
    Ca va faire très mal… Bientôt sur vos écrans

    1. suis là ! merci de demander ! :-) en arrêt de travail toute la semaine (fortes douleurs au dos et ventre lundi matin, j’ai quand même tenté, résultat poireauté 1h sur le quai à Villeparisis devant un panneau affichant « 11 min » d’attente, puis « train retardé »…. ) bref….mon dos a « lâché », direct médecin, en voyant mon gros ventre et mon état (courbée en deux…) elle m’a arrêtée pour la semaine en ne mâchant pas ses mots sur les grévistes…
      Bien pensé à vous tous, j’ai sous mariné un peu sur fb et ce blog sans intervenir :-). j’espère que lundi ça ira !

      1. Bonjour « J’enpeuxplus »

        Il faut qu’on fasse un focus sur votre expérience, montrer concrètement les effets de cette grève. Vos 2 témoignages (votre retour VIP et votre arrêt maladie) sont exemplaires. Reposez-vous bien

  3. Trop LoL ce soir sur la B aux Halles!!!C’est reparti comme au bon vieux temps!! Du monde,de la presque baston entre usagés (cf Plouf),des panneaux qui indiquent: st Rémy terminus,mais en fait le train qui arrive est sans bandeau,et finalement le conducteur nous indique terminus Robinson,on descend..le suivant est,toujours selon les panneaux,terminus Massy Palaiseau,le train qui arrive est indiqué Robinson(argh,c’est vrai,on est vendredi). Comme un idiot je monte mais les panneaux à St Michel indiquent bien Robinson eux…30 minutes pour faire 1 station…et le suivant,bien indiqué st Rémy est retardé,retardé,retardé…les pauvres HP saturés de St Michel nous indun problème aux Halles,mais lequel??…
    j’ai honte de cette ligne,de cette compagnie,d’ être français quand je vois des étrangers,avec enfants,compressés comme ça…

    1. Ah,et évidemment,pas de clim(nouvelle ou « nouvelle » rame),mais on sait pourquoi ça marche pas maintenant…(merci à la personne qui m’a donné la raison dans un post précédent et dont j’ai oublié le pseudo)

    2. Vraiment la honte, cette ligne, à tous les niveaux. Aux Halles, ils n’arrêtent pas depuis vendredi de faire des annonces aux haut-parleurs (on se croirait sur le RER A), à un tel rythme que cela renforce le stress (surtout quand on entend le ton de la sirène qui fait les annonces)
      Quand on lit le témoignage d’intervenants sur d’autres forums, sur les problèmes en gare des Halles : « Ben! Pourtant la gare de Chatelet Les Halles n’est pas en grève… », ça fait peur. Toute la SNCF reprend le travail, sauf une poignée de « rebelles », en Ile de France

  4. Bonjour

    Geste commercial de la SNCF à venir suite aux grèves : http://www.sncf.com/fr/compensation-abonnes-sncf

    Coût estimé de l’opération : 45 millions d’euros.
    Ca va faire cher le kilo de merguez, le litre de punch et de bière.
    C’est carrément du caviar et du champagne qu’on pourrait se payer à ce tarif là…

    Il y a des coûts cachés, comme ça… Et tout ça aux frais des contribuables imposables

    Encore merçi aux enragés jusqu’aux boutistes, quel succès…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>