Les Maires, la campagne municipale et les transports en commun

PArisien  Vous l’avez sans doute lu hier, Le Parisien relate l’intention du Maire de Bry Sur Marne (ville sise sur la ligne du RER A) de porter plainte contre le STIF pour « rupture d’égalité entre les usagers », car s’ils paient le même tarif que tous les usagers de la zone, ils ont beaucoup moins de RER s’arrêtant en leur gare que ceux de Noisy le Grand Mont d’Est par exemple. Le blog d’Olivier Razemon hébergé par le Monde rebondit sur l’article du Parisien pour faire une analyse un peu plus large de la place des transports en commun dans la campagne municipale en cours.

Avec le Maire du Blanc-Mesnil, cela fait donc deux Maires qui utilisent le dépot de plainte pour préjudice envers leurs administrés comme moyen de pression envers le STIF.

Tout ça pour dire que visiblement, ça sert quand même à quelque chose de chahuter un peu nos édiles. Alors n’hésitez pas, il est encore temps pour envoyer votre lettre au Maire, en utilisant par exemple le modèle joint ! (je sais je sais, je radote un peu, mais la technique du disque rayé sur le sujet du RER B me parait indispensable).


3 commentaires sur “Les Maires, la campagne municipale et les transports en commun

  1. Bonjour Gilles, quelques compléments d’information qui pourront vous intéresser relativement à cet article.

    Sceaux essaye aussi de faire bouger les choses comme le rapportait le blog de Pascale Kremer : exemple d’article ici qui montrait aussi l’impuissance même de nos élus pour faire bouger le mammouth : http://sceaux.blog.lemonde.fr/2011/10/22/rer-b-lassitude/

    Il me semble aussi que la Ville de Cachan a évoqué les problèmes du RER B dans son bulletin municipal mais n’y habitant pas, je n’ai pas d’exemplaire à produire. On retrouve quelques mentions sur le RER B toutefois sur les sites des mairies de Cachan et d’Arcueil :
    http://www.arcueil.fr/quand-le-rer-b-vous-laisse-sur-le-quai/
    http://www.ville-cachan.fr/actualites/rer-b/

  2. Bonjour,
    Il faut tout de même relativiser. L’initiative ne vient pas du maire de Bry, mais d’un candidat d’extrême droite usant de démagogie pour promouvoir sa candidature: « si je suis élu maire, la ville portera plainte contre le stif… »
    Plainte qui n’aurait au demeurant aucune chance de déboucher sur quoique que ce soit… mais ça ne l’engage pas beaucoup vu qu’il ne sera pas élu.

    1. Right…j’ai lu trop vite l’article du parisien, ce n’était effectivement qu’un candidat. Par contre il a l’étiquette « divers droite », ce que je n’interprète pas forcément comme « extrême droite »…mais je ne connais pas bry. Maintenant, je ne suis pas partisan du « ça ne débouchera sur rien », principe très français qui veut que rien ne soit simple mais tout soit compliqué, et que « ça ne marchera jamais ». En l’occurrence, ça débouche sur de la médiatisation, ce qui fait que la régie et les transporteurs ne peuvent pas décemment rester assis dans leur fauteuil sans rien faire. Alors si les élections peuvent au moins servir à les malmener sur ce volet (transport) pour inciter à l’action, c’est toujours ça de pris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>