Ecrivez à votre maire, mettez la pression, voici un modèle et les adresses…

Lettre Bonsoir,

Après cette semaine catastrophique au bilan calamiteux, je vous propose de battre le fer tant qu’il est chaud et d’écrire à votre Maire. C’est bientôt les municipales et il serait dommage de ne pas en tirer quelques opportunités.

Le fichier disponible ici constitue le modèle de lettre et contient les adresses des mairies des villes disposant d’une station sur la ligne B. Vous n’avez qu’à le télécharger, à ne conserver que l’adresse de votre ville puis de finaliser la lettre en modifiant les parties identifiées en rouge entre <crochet>, signer, timbrer, poster et vlan. Attention, il y a deux options : maire de gauche, ou maire de droite. Il faut supprimer la partie qui ne concerne pas votre maire.

A vos imprimantes et crayons…

Le <date>

<NOM>

<adresse>

<Adresse des maires, voire directement dans le modèle pour l’adresse de votre ville>

Objet : Problème de transport avec le RER B

Cher Monsieur le Maire <Chère Madame le Maire>,

Je suis habitant<habitante> de la ville dont vous avez la charge, et c’est avec dépit que je constate d’année en année le délabrement progressif de la ligne de RER B qui me permet de me rendre à mon travail depuis mon domicile. Cet automne 2013 et ce mois de janvier 2014 marquent semble-t-il un sommet en terme de dysfonctionnement (plus d’un jour sur deux[1]). Les retards, problèmes et pannes diverses sont tels que je me demande comment cette situation pourrait encore empirer sans remettre fondamentalement en cause mes choix de vie et en particulier de domiciliation.

En effet, cette situation m’est préjudiciable à plusieurs points de vue :

  • Professionnellement, cette situation me met dans une posture très délicate vis-à-vis de nom employeur en raison de mes retards répétés. Certains jours comme ce 15 janvier avec sa panne de caténaire à effet monumental, c’est éventuellement plus d’une demi-journée de travail qui est compromise,
  • Au niveau de la vie familiale, ces retards sont sources de stress et de tracas quotidiens, notamment pour être à l’heure à la sortie des garderies d’écoles. Vous le savez probablement, mais si on arrive trop tard, c’est au commissariat ou à la gendarmerie qu’il faut aller retrouver sa progéniture. Quelle belle image d’une société rassurante nous donnons ainsi à nos enfants dès leurs plus bas âges,
  • Au niveau de la qualité de vie en général, le temps consacrés aux transports devient totalement démesuré, sans compter les conditions de transports qui font perdre toute dignité humaine aux Franciliens.

Du côté de la RATP et de la SNCF, on est confronté à une forme de mépris inégalé vis-à-vis des voyageurs :

  • Une information voyageur totalement hasardeuse, souvent absente dans les moments les plus critiques (des panneaux d’affichage éteints, des messages contradictoires entre l’annonce conducteur et les alertes internet de la RATP, …),
  • Une absence de réponse aux réclamations faites via le site Internet de la RATP,
  • Une communication qui frise le ridicule voir la provocation, notamment avec la sortie du blog du RER B (rerb-leblog.fr).

Aussi, je m’étonne que les Maires de villes concernés ne prennent pas plus le sujet à bras le corps. Seul le Maire du Blanc-Mesnil a osé porter plainte contre la RATP, la SNCF et le RFF en invoquant le préjudice pour ses habitants.

Et vous ? Que faites-vous pour défendre et protéger vos administrés ?

<Si maire de gauche> Vous êtes pourtant bien placé<placée>, avec votre ami Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Île de France et président du STIF, pour lui faire part des problèmes de vos administrés. Vous ne semblez pas vraiment profiter de cette situation, aussi je n’hésiterais pas à voter pour l’un de vos opposants aux prochaines élections municipales, en espérant qu’il traitera peut-être plus sérieusement les problèmes quotidiens de ses administrés, notamment ceux relatifs aux RER B. Une simple recherche sur Google ou sur Twitter avec le hashtag « #RERB » permet de prendre la mesure du problème (en heure de pointe, 1 tweet par seconde, et 1 par minute en heure creuse ce vendredi 17 janvier 2014).

<Si maire de droite> Vue votre famille politique, vous ne devriez pourtant pas avoir peur de vous opposer frontalement au président de la région Ile de France, Jean-Paul Huchon, dont l’immobilisme à ce sujet n’est pas sans rappeler plus généralement celle de sa propre famille politique. Si je ne vois cependant aucun signe émanant de notre commune pour défendre nos intérêts d’habitants, je n’hésiterais pas à voter pour un opposant. Pour votre gouverne, une simple recherche sur Google ou sur Twitter avec le hashtag « #RERB » permet de prendre la mesure du problème (en heure de pointe, 1 tweet par seconde, et 1 par minute en heure creuse ce vendredi 17 janvier 2014).

J’espère que vous entendrez sérieusement mon message. Si ce n’est le cas, c’est avec un sentiment de justice que je vous verrais perdre, du moins je l’espère, vos prérogatives de maire aux prochaines élections.

Je vous prie d’agréer, Monsieur<Madame> le Maire, l’expression de mon exaspération la plus profonde,

<signature>


[1] Pour l’année 2013, des statistiques fondées sur les jours ouvrés et les heures de pointe sont proposées ici : http://www.rerb-leblog.com/les-dysfonctionnements/2013-2/

Pour l’année 2014 : http://www.rerb-leblog.com/les-dysfonctionnements/tableau-de-bord/

 


5 commentaires sur “Ecrivez à votre maire, mettez la pression, voici un modèle et les adresses…

    1. Là, on propose de le faire tout le long de la ligne pour diluer, mais surtout avec un bon timing (municipales)…les représailles, if any, seront globales, ou du moins réparties, et de toute façon c’est déjà le cas aujourd’hui…et puis l’espoir fait vivre :-)

  1. C’est fait sur Orsay, j’ai relancé le responsable de la commission des problèmes de transport
    Une première réunion avait eu lieu au printemps dernier, mais je n’étais pas disponible. Personne n’est venu…

  2. Salut à tous, moi je epux écrire à mon maire mais à Pantin passe le RER E, qui apparement fonctionne pas trop mal. Le RER B, il en à rien à battre le maire, bien que je ne suis pas le seul de Pantin à l’utiliser. Ca vaut la pine de lui envoyer ce courrier ou pas selon vous?
    Cordialement.
    E-P LECLERCQ.

    1. Bonjour,
      Vous pourriez adapter la lettre en ne pointant le RER B qu’à titre d’exemple, mais en parlant des transports en communs en général. Mais c’est vrai que dans votre contexte, le modèle proposé n’est pas vraiment tout à fait adapté.
      Gilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>