Lettre au Père Noël Huchon

NoelCoucou les usagers de la ligne B !

Noël arrive et rassurez vous, il n’est pas encore trop tard pour écrire sa lettre au Père Noël. D’ailleurs, je vous ai prémâché le travail en rédigeant un projet que vous pouvez reprendre tel quel si vous en partagez les termes, et que vous pouvez adapter sinon. N’oubliez pas de l’envoyer nombreux avant Noël. Un modèle téléchargeable est disponible ici.

Le <date>

<NOM>
<adresse>

Jean Paul Huchon,

 Président du conseil du STIF
41 r de Châteaudun – 75009 Paris

Président du conseil régional d’Île-de-France
33 rue Barbet de Jouy – 75007 Paris

Objet : Lettre au père Noël du RER B

Cher Père Noël,

Je vous avais écrit en avril dernier, pour vous signaler mon exaspération en tant qu’usager du RER B, du fait de ses dysfonctionnements quotidiens, et vous m’aviez répondu avec schéma directeur à l’appui, que ça allait changer.

Le projet de second quai à Denfert Rochereau pour dégrouper la ligne entre le nord et le sud en cas d’avarie est prévu pour fin 2015. On a hâte que ce soit en place, sans trop de retard bien sûr. A plus court terme, un changement de l’organisation des missions des RER sur la partie Nord devait tout fluidifier dès la rentrée 2013. En termes de fluidification, on n’a malheureusement pas vu grand-chose sortir de cette nouvelle mesure.

C’est peut être de ma faute car dans mon impatience, je vous avais écrit en avril dernier, c’est-à-dire bien trop tôt pour Noël. En cette période de l’avent et en vue du 24 décembre cette fois ci très proche, je me permets de vous écrire à nouveau ma liste de souhaits.

Cher Père Noël Huchon, j’aimerais avoir comme cadeaux à Noël :

  • un gouvernement à la hauteur des enjeux de notre époque, capable d’action et de décision, afin de transformer la morosité ambiante en dynamisme et espoir,
  • une région qui prend la mesure des enjeux de sa zone de gestion : une population régionale surdimensionnée par rapport aux infrastructures existantes, des infrastructures décadentes voire obsolètes…,
  • et en particulier, une ligne B qui fonctionne correctement quasiment tous les jours. Je ne demande pas l’absolu, mais une nette amélioration, nous permettant à nous usagers, d’exprimer notre humanité, plutôt que notre agressivité comme c’est le cas de nos jours, du fait d’une promiscuité récurrente et trop touffue avec nos pairs au sein des rames du RER.

Je sais bien qu’en fait de gestion, votre famille politique sera plus prompte à multiplier les couches du millefeuille administratif plutôt que de construire l’amélioration des modes de vie de la population qui vous élit. J’entends par là la multiplication des zones de gestion sans rationalisation : région, département, métropole, municipalité, et en plus communauté d’agglomération, communauté du grand Paris…

En période de disette et de supposées nécessaires économies, vous faites sans doute cela pour pouvoir donner des fauteuils à vos amis, sorte de réminiscence de pratique d’une époque censée être révolue, d’intrigants à la cour qui vivaient alors du travail de la population asservie.

Mais en toute modestie, je me permets de vous suggérer de ne pas oublier cette petite nuance qui fait la différence avec l’époque citée : vos fauteuils, s’ils se multiplient, restent des fauteuils d’élus par la masse qui vous nourrit, et ils pourraient bien finir par tomber dans l’escarcelle d’un autre clan politique.

C’est d’ailleurs probablement mon intention, de changer mes orientations à l’approche des municipale, pour voir votre famille ramener un peu plus vertement à ses responsabilités.

Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mon exaspération qui demeure telle qu’en avril, i.e. la plus profonde,

<signature>


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>