Bilan novembre 2020

Bonsoir!

Ce mois de novembre 2020 est un peu mieux que le mois de octobre 2020

70% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe 

14 jours ouvrés KO sur 20

27 perturbations majeures

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en novembre 2019, nous étions à 68%

Rappel :

Novembre 2019 : 19 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Décembre 2019 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Janvier 2020 : 22 jours ouvrés : 95% de jours à problèmes

Février 2020 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2020 : 22 jours ouvrés : 91% de jours à problèmes

Avril 2020 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Mai 2020 : 18 jours ouvrés : 94% de jours à problèmes

Juin 2020 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Juillet 2020 : 22 jours ouvrés : 64% de jours à problèmes

Août 2020 : 21 jours ouvrés : 71% de jours à problèmes

Septembre 2020 : 22 jours ouvrés : 73% de jours à problèmes

Octobre 2020 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Novembre 2020 : 20 jours ouvrés : 70% de jours à problèmes

14 jours à problèmes sur 20, 10 jours avec plusieurs incidents cumulés

La semaine du 02 novembre avec 9 perturbations, la semaine (de 4 jours) du 09 novembre avec 7 perturbations, la semaine du 16 novembre avec 7 perturbations, la semaine du 23 novembre avec 4 perturbations et le début de semaine du 30 novembre avec N perturbations

 Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés… A savoir du lundi au vendredi, de 7h00 à 09h30 et de 17h00 à 19h00

Au total : 27 perturbations 

Nous avons au final connu en ce mois de novembre 2020 :

  • 5 malaises voyageurs (!)
  • 2 pannes électriques
  • 1 panne de matériel
  • 2 incidents voyageurs
  • 1 incident grave voyageur
  • 2 « Personnes sur les voies »
  • 3 actes de malveillance
  • 3 bagages abandonnés
  • 4 travaux
  • 4 incidents sur la voie

Je rappelle que seuls sont retenus les incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous Twitter

Je ne prends pas en compte les incidents mineurs qui durent quelques minutes, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM sur Twitter

Nous avons, encore ce mois-ci, un panel assez large en termes de type d’incident

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

C’est le retour du confinement, le numéro 2, certes assoupli pour certains, avec obligation de se rendre sur son lieu de travail, certains jours

5 malaises voyageurs ce mois-ci, c’est un certain indicateur d’une hausse de la fréquentation du RER B

Ah oui, à la nouvelle question posée sur Twitter sur l’évolution du pourcentage de fréquentation du RER B, auprès de IDF Mobilités, je n’ai pas eu de réponses

A toutes les questions posées à IDF Mobilités, jamais eu aucune réponse

La signature du contrat pour l’achat de 146 rames MI NG : elle ne s’est pas faite en Novembre

Le 9 décembre 2020, IDF Mobilités devrait valider la convention de financement pour 146 rames MI NG

Sans commande de la RATP, qui n’a rien signé pour le moment : un peu bizarre et étonnant !

Le contrat de service entre IDF Mobilité et la RATP pour la période 2020 à 2024 n’est toujours pas signé, et fait l’objet de discussions depuis un an (source association d’usagers)

Une forte proportion de malaises voyageurs ce mois-ci donc

Je vous conseille toujours fortement de vous connecter à Twitter, si vous souhaitez avoir des informations rapides sur les perturbations, en suivant les hashtags #RERB, #TeamRERB, et les CM du compte officiel du @RERB (Simon est parti, bienvenue et bon courage à Lylia !)

Ce mois-ci, le podium gagnant, à la première place : « Malaise voyageur » (5), suivi, à la deuxième place ex-aequo par « Travaux » et «Incident sur la voie » (4) et à la quatrième place « Acte de malveillance » et « Bagage abandonné » (3)

D’où, à fin novembre pour 2020 :

Ce mois-ci, la zone «Nord», avec 56% des problèmes, conserve sa place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations, mais elle a perdu du poids

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 40,7%-59,3%-0%, ce mois-ci

Ce mois-ci, c’est le soir qui reste en tête par rapport au matin, pour les tranches horaires (59%-41%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin novembre 2020 :

Bien, si vous voulez avoir un peu d’originalité avec le commentaire de cette courbe, reprenez les précédents bilans Quoi que

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le jeudi est le gagnant du « Pourav’s jour » avec 33,3%, et à la 2ème place le mardi, avec 22,2%, puis, à la 3ème place le vendredi, avec 18,5%, suivi du mercredi à la 4ème place avec 14,8% et le lundi ferme la marche avec 11,1%

Et la répartition des 315 perturbations, par gare :

Notre rosace de jours OK KO à fin S48 2020 donne :

Il n’y a toujours pas une seule semaine sans aucun incident en 2020 pour le moment

Le nombre de perturbations par semaine pour 2020 (point orange carré), comparé à 2019 (point bleu) en cette fin de semaine 48 :
 

Vous continuez de penser que la majorité des incidents est dûe aux voyageurs?

Eh bien non, pas du tout, à partir des notifications officielles de la RATP-SNCF, aux heures de pointes et jours ouvrés, c’est une fausse impression

Qui va à l’encontre de la communication officielle de la RATP-SNCF

Continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

D’ailleurs, même constat que les 8 derniers mois : hors Mr LEM91, Mr Plouf et Le Capitaine, le noyau dur, il n’y a vraiment pas beaucoup de personnes à râler sur ce Blog !

Bon courage pour le mois de décembre 2020, prenez soin de vous, et des autres

Cordialement

Bilan octobre 2020

Bonjour!

Ce mois de octobre 2020 est à peu près équivalent au mois de septembre 2020

77% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe 

17 jours ouvrés KO sur 22

23 perturbations majeures

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en octobre 2019, nous étions à 74%

Rappel :

Octobre 2019 : 23 jours ouvrés : 74% de jours à problèmes

Novembre 2019 : 19 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Décembre 2019 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Janvier 2020 : 22 jours ouvrés : 95% de jours à problèmes

Février 2020 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2020 : 22 jours ouvrés : 91% de jours à problèmes

Avril 2020 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Mai 2020 : 18 jours ouvrés : 94% de jours à problèmes

Juin 2020 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Juillet 2020 : 22 jours ouvrés : 64% de jours à problèmes

Août 2020 : 21 jours ouvrés : 71% de jours à problèmes

Septembre 2020 : 22 jours ouvrés : 73% de jours à problèmes

Octobre 2020 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

17 jours à problèmes sur 22, 5 jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine du 01 octobre avec 4 perturbations, la semaine du 05 octobre avec 7 perturbations, la semaine du 12 octobre avec 4 perturbations, la semaine du 19 octobre avec 4 perturbations et la semaine du 26 octobre avec 4 perturbations

 Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 23 perturbations 

Nous avons au final connu en ce mois de octobre 2020 :

  • 5 pannes de signalisation
  • 4 pannes de matériel
  • 2 malaises voyageur
  • 1 incident voyageur
  • 1 « Personnes sur les voies »
  • 5 bagages abandonnés
  • 1 panne électrique
  • 3 incidents sur la voie
  • 1 incident d’exploitation

Je rappelle que seuls sont retenus les incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous Twitter

Je ne prends pas en compte les incidents mineurs qui durent quelques minutes, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM sur Twitter

Nous avons, encore ce mois-ci, un panel assez large en termes de type d’incident

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

Ce sont les 7 années du Blog d’En Face, bien évidemment ! Où l’on s’aperçoit que les améliorations se font encore et toujours attendre : informations auprès des usagers en cas d’incidents, cohérence des informations Vous connaissez le refrain

Notre présidente de Ile De France Mobilités (candidate) qui tape du point sur la table par rapport à la dégradation des performances de ponctualité du RER B

On attend toujours la publication de cette fameuse ponctualité, notamment la zone entre Châtelet-Les Halles et Bagneux, qui reste secrète, mais intervient dans le calcul global…

Une forte proportion d’incidents de signalisation, au coude à coude avec les bagages abandonnés

Je vous conseille toujours fortement de vous connecter à Twitter, si vous souhaitez avoir des informations rapides sur les perturbations, en suivant les hashtags #RERB, #TeamRERB, et les CM du compte officiel du @RERB

Ce mois-ci, le podium gagnant, à la première place ex-aequo : « Panne de signalisation « et « Bagage Abandonné » (5), suivi, à la troisième plaace par « Panne de Matériel » (4) et à la quatrième place « Incident sur la voie » (3)

D’où, à fin octobre pour 2020 :

Ce mois-ci, la zone «Nord», avec 70% des problèmes, conserve sa place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 60,9%-39,1%-0%, ce mois-ci

Ce mois-ci, c’est le soir qui reste en tête par rapport au matin, pour les tranches horaires (52%-48%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin octobre 2020 :

Bien, si vous voulez avoir un peu d’originalité avec le commentaire de cette courbe, reprenez les précédents bilans Quoi que

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, alors là ! Le vendredi est le gagnant du « Pourav’s jour » avec 30,4%, et à la 2ème place ex-aequo, le lundi, mardi, mercredi et jeudi avec 17,4% !

Pas de jaloux, ou presque..

Et la répartition des 288 perturbations, par gare :

Mais… Les pannes de signalisation sont au coude à coude avec les jours de mouvements sociaux 

Notre rosace de jours OK KO à fin S44 2020 donne :

Il n’y a toujours pas une seule semaine sans aucun incident en 2020 pour le moment

Le nombre de perturbations par semaine pour 2020 (point orange carré), comparé à 2019 (point bleu) en cette fin de semaine 44 :
 

Vous continuez de penser que la majorité des incidents est dûe aux voyageurs?

Eh bien non, pas du tout, à partir des notifications officielles de la RATP-SNCF, aux heures de pointes et jours ouvrés, c’est une fausse impression

Qui va à l’encontre de la communication officielle de la RATP-SNCF

Continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

D’ailleurs, même constat que les 7 derniers mois : hors Mr LEM91, Mr Plouf et Le Capitaine, le noyau dur, il n’y a vraiment pas beaucoup de personnes à râler sur ce Blog !

Bon courage pour le mois de novembre 2020 pour ce confinement numéro 2 (même si vous ne prenez pas le RER B), prenez soin de vous, et des autres

En espérant que votre activité professionnelle vous permette de faire 5 jours de télé-travail par semaine

Cordialement

Les 7 ans du Blog d’En Face

Et vlan, de sept

Cela fait maintenant sept ans que le Blog d’En Face a été créé. Sept ans qu’il vous accompagne dans vos galères quotidiennes.

Sept ans, de chiffres, de statistiques, de remontées de faits

Qu’on essaie d’illustrer, par des chiffres, vos impressions, vos ressentis

D’après Bertrand Lambert, présentateur de l’excellente émission Parigo le samedi à 12h30 sur France 3 :

Soit… Pourquoi pas… Cela fait plaisir

En fait, non… Ca énerve, ça exaspère

Avec le recul, le constat amer est que cela n’avance pas du tout… On régresse même On répète en boucle, avec les mêmes personnes sur Twitter (@Nialiex par exemple), les mêmes phrases, les mêmes mots depuis 7 ans (au moins) : remonter des problèmes rapidement auprès des voyageurs, cohérence des informations entre systèmes

Ce site ne serait rien, sans le site Courbis.fr Travail remarquable de mémorisation des notifications officielles sur les RER A à E, depuis fin 2006

Alors ? Est-ce qu’il y a du mieux sur le RER B? Ben malheureusement non, pas vraiment

Toujours plus de pannes de matériels, de pannes de signalisation cette année, qui égalent le nombre de mouvements sociaux fin octobre 2020!

En 2020, début de semaine 44, aucune semaine avec 5 Jours Ouvrés OK, sans un incident majeur !

Marie Adam a tenu ses promesses : nettement moins communicative que Denis Masure, ses tweets langue de bois sont rares, mais ciselés : la panne de signalisation sur quelques jours ? Ah non, c’est une seule panne!,

Cette année, COVID-19 oblige, qui le dos extra-large, la mise en service du tiroir d’Orsay, retardée de 2 mois ? Ben non, ce sera pour dans un an !

Continuez à nous lire, à nous écrire, à nous engueuler aussi, à nous suggérer d’autres choses

Mais on se sent quand même un peu seuls, avec Mr Plouf et Lem91 Le Capitaine intervient de temps en temps avec un article

A l’an prochain, pour le 8ème anniversaire du Blog d’En Face

Cordialement

Temps cumulés durée incident, post-incident et durée totale incident 2007 à 2020

Bonjour!

Nous avions fait, lors d’un précédent article, une première analyse temporelle sur 3 types de perturbation : les pannes de signalisation, les pannes de matériel roulant et les malaises voyageurs, en considérant les temps moyens des incidents eux-mêmes, de la durée moyenne post-incident, et de la durée totale moyenne (début d’incident -> retour à la normale)

La période considérée : entre 2007 et 2020, à partir des données du site courbis.fr, des alertes remontées par le CM du RER B sur Tweeter, et sur transilien.com

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, et de la semaine 1 à 41 pour chaque année, afin de comparer ce qui est comparable, pour se caler sur la même période de temps

En 2020, les pannes de signalisation (3ème place) et de matériel (4ème place) font parties du top 6 des perturbations, les malaises voyageurs sont à la 6ème place (au 05/10/2020)

Pour être clair : nous prenons les incidents majeurs, qui ont engendré des perturbations notables pour les usagers

Cette fois-çi, nous allons cumuler les temps de ces incidents, toujours suivant ces 3 axes d’analyse

Pour le nombre d’incidents, par type, voilà ce que nous avons :

Vous remarquerez le pic de 2019, pour les pannes de matériel et les malaises voyageurs

Deuxième graphe : le temps cumulé (en Heure:Minute) des incidents

L’incident a une heure de début et une heure de fin, on regarde la durée cumulée de chaque type d’incident

Nous constatons que, depuis 2007, le temps cumulé des malaises voyageurs est en 3ème position par rapport aux pannes de signalisation (1ère place) et pannes de matériels (2ème place)

Sauf en 2014, 2015 et 2019, où les malaises voyageurs sont en 2ème place

Pour le classement, nous raisonnons par rapport à ce choix de 3 types d’incidents

Le tableau suivant sera peut-être plus clair (exprimé en heure:minute:seconde):

Dans le grand total 2007-2020 (semaines 1 à 41), la panne de signalisation est en première place, suivi de la panne de matériel, puis du malaise voyageur

Troisième graphe : on regarde maintenant le délai entre la fin déclarée de l’incident et le retour à une situation « normale », pour le RER B

Le repère sera la disparition de l’alerte sous Courbis.fr : l’incident n’apparait plus dans le reporting

Nous regardons donc le temps cumulé (en Heure minute) « Post incident » : l’incident est fini mais « Le trafic reste perturbé », expression rémanente sur cette ligne, vous y êtes habitués

On constante, depuis 2015, que ce temps cumulé a tendance à augmenter, quel que soit le type d’incident (sauf en 2019, pour les pannes de signalisation)

Un petit coup de tableau :

Tiens, dans le grand total 2007-2020 (semaines 1 à 41), c’est la panne de matériel qui est cette fois-ci en première position, suivi du malaise voyageur, et enfin de la panne de signalisation

Dernier graphe : le temps total cumulé de la « durée incident »

On regarde le temps entre le début de l’incident et le retour à une situation normale

Entre 2007 et 2013, en 2016, 2018 et 2020, les malaises voyageurs sont derniers du classement, 2014, 2015, 2017 et 2019 : 2ème du classement

Le tableau correspondant à ces courbes (en Heures Minutes Secondes) :

Où nous constatons que, dans le grand total cumulé 2007-2020 (semaines 1 à 41), la panne de signalisation est en première place, suivi de près par les pannes de matériel, et les malaises voyageurs sont loin derrière

Alors, une nouvelle fois : pourquoi la communication officielle de la RATP-SNCF insiste sur les incidents à responsabilité voyageur qui « font perdre beaucoup de temps », et n’évoque pas sa responsabilité avec les pannes de matériels et de signalisation ?

Cordialement

Jean

Temps moyens durée incident, post incident et durée totale incident, 2007 à 2020

Bonsoir!

Un peu d’analyses temporelles sur 3 types de perturbation : les pannes de signalisation, les pannes de matériel roulant et les malaises voyageurs

Puisqu’il paraît que les instances dirigeantes du RER B connaissent mon travail, elles en ont parlé à Bertrand Lambert, qui a fait un très bon Parigo samedi 03 octobre 2020, sur les retards de la rénovation du RER B, nous allons les servir

J’ai râlé car son équipe a repris une de mes courbes publiées sur Tweeter, sans me citer…

Je ne sais pas en quels termes ils lui en ont parlé (erreur d’accord, Bertrand !), mais revenons à nos moutons, pour cet article :

Entre 2007 et 2020, à partir des données du site courbis.fr, des alertes remontées par le CM du RER B sur Tweeter, et sur transilien.com

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, et de la semaine 1 à 41 pour chaque année, afin de comparer ce qui est comparable, pour se caler sur la même période de temps

En 2020, les pannes de signalisation (3ème place) et de matériel (4ème place) font parties du top 6 des perturbations, les malaises voyageurs sont à la 6ème place

Premier graphe : le temps moyen (en Heure:Minute) des incidents, et le nombre de ces incidents

L’incident a une heure de début et une heure de fin, on regarde la durée moyenne de chaque type d’incident

Nous constatons que, depuis 2016, ce temps moyen incident des malaises voyageurs est en 3ème position par rapport aux pannes de signalisation (1ère place) et pannes de matériels (2ème place) Nous raisonnons par rapport à ce choix de 3types d’incidents

On regardera ensuite une autre subtilité…

On s’aperçoit aussi, qu’en 2019, sur la période semaine 1 à 41, cela a été un festival d’incidents de type pannes de matériels roulants et malaises voyageurs

Deuxième graphe, où la subtilité apparait… On regarde maintenant le délai entre la fin déclarée de l’incident et le retour à une situation normale (pour le RER B, ce n’est pas facile, une situation « normale »)

Mon repère sera la disparition de l’alerte sous Courbis.fr : l’incident n’apparait plus dans le reporting

Nous regarderons donc le temps moyen (en Heure minute) « Post incident » : l’incident est fini mais « Le trafic reste perturbé », expression rémanente sur cette ligne, vous y êtes habitués

Là, cela se gâte pour les malaises voyageurs

Entre 2017 et 2019, il est premier du classement, en 2020, c’est un peu meilleur

Dernier graphe : le temps total moyen de la « durée incident »

Vous constaterez qu’on ne peut pas additionner les temps moyens des graphes 1 et 2, pour espérer retrouver les temps moyens du graphe 3…

On regarde le temps entre le début de l’incident et le retour à une situation normale

Là encore, depuis 2016, les temps moyens pour les malaises voyageurs sont en dernière position

Alors, pourquoi la communication officielle de la RATP-SNCF insiste sur les incidents à responsabilité voyageur qui « font perdre beaucoup de temps », et n’évoque pas sa responsabilité avec les pannes de matériels et de signalisation ?

Prochain article : on va cumuler les temps de ces incidents, suivant ces 3 types d’incidents et de graphes, sur la même période (semaines 1 à 41), entre 2007 et 2020

Cordialement

Jean