Communiquer, c’est cool, le faire bien, c’est mieux.

Héhéhéhé.. Alors là ce matin, c’était trop bon.

Je vais passer sur le fait que je n’ai été prévenu que quand j’étais sur le quai qu’un câble avait cassé à l’autre bout de la ligne…
fou
Pour revenir sur le message diffusé à quai à Fontenay Aux Roses.
« Le train actuellement à quai ne prend pas de voyageur, pour aller sur paris, veuillez prendre le train quai 2 bis. »

Euh… alors, là on se regarde avec les autres usagers à quai.. mais, de quoi elle cause la bonne femme là ??? Hein ?
Déjà, y a pas de train à quai.. et ensuite.. euh, il est où le quai 2 bis… ils n’ont pas de nom les quais sur cette gare.

J’étais équipé d’un gros carton sur un diable, j’ai donc décidé d’utiliser une borne d’appel… Y avait pas que le RER qui était en panne, une des bornes sur le quai n’avait plus de micro (cool).

J’ai eut des explications très claire du gars à l’autre bout du fil, visiblement.. le message diffusé sur nos quais étaient à destination des quais de Robinson.

Le train était à destination « Bourg la Reine »… j’étais content, avec mon gros colis.

Arrivé dans le train, nous avons été pris en charge avec une communication remarquable, j’insiste, c’est rare. (train arrivé vers 9h50 à Fontenay Aux Roses). Arrivé à Bourg La Reine, la régulation a du lui annoncer qu’on pouvait aller plus loin : Terminus Laplace.

Arrivé à Laplace, grosse bousculade sur le quai, on attendu 10 minutes pour voir arriver un train plein jusqu’au plafond.
J’ai pris le suivant.

Donc, OK, là vraiment .. je dis bravo, les 2 conducteurs m’ont transporté ce matin ont été remarquable :)
Par contre, la communication à Fontenay Aux Roses était vraiment … mais alors vraiment NON.
A Laplace, j’ai eut des annonces régulières qui annonçaient où se trouvait les train : BRAVO également.

 

rer_b_bravoBravoNoel

Comment avez-vous vécu cet incident ?

Si vous aviez une question à adresser au Directeur SNCF Transilien en cette fin d’année

Allez, soyons fou… admettons que j’ai une baguette magique, et que puisse faire bouger des trucs sur la ligne du RER B.

Pour la plupart, nous utilisons le RER B depuis plusieurs années, chaque jour son lot de surprises. Parfois ça roule, mais souvent, ça ne va pas comme on veut.

Pour ma part, j’ai quatres points qui m’agacent le plus :
* la communication qui n’est pas pertinente (je reconnais qu’il y a eut un effort en début d’année, là, ça s’est relâché.). On est à des années lumière de ce qu’on avait en 2007 avec des « suite à un incident coté SNCF, le trafic est ralenti sur l’ensemble de la ligne ». Quoi que, « suite à un bagage abandonné à Villepinte, le trafic est ralenti sur l’ensemble de la ligne »… LOL…
* la récente annonce de la SNCF indiquant que la fraude était finie… alors que dans les faits, je ne vois pas beaucoup de différences. L’infrastructure ne suit pas.
* La gestion des flux dans certaines gares qui mettent clairement en danger des usagers.
* La gestion climatique dans les trains : les portes qui restent ouvertes aux terminus, les clim/chauffage en panne, et les fenêtres qui s’ouvrent toutes seules.

A vos questions (sérieuses s’il vous plaît 😉 )

Ponctualité par quart d’heure de Gare du Nord à Roissy 1 Aéroport Charles de Gaulle (les week-ends) (2/3)

Bonjour

Les week-ends, suivant les différents horaires réels d’arrivée des missions, à chaque gare, quart d’heure par quart d’heure, dans le sens Gare du Nord vers Roissy Aéroport Charles de Gaulle 1, quelles sont les missions à l’heure, en retard, et le retard moyen sur ceux-ci, quand on relève les missions entre 18h45 et 20h00.

Notre objectif est de trouver soit une régularité dans les retards, de quart d’heure en quart d’heure, soit une disparité.

Du 07/05/2016 au 25/09/2016, nous avons :

En gare de Gare du Nord :

Créneau horaire Missions à l’heure Missions en retard Temps moyen missions en retard Nombre total de missions Retard total moyen
18h51-> 19h00 37 (0 seconde) (62,7%) 22 (37,3%) 3 minutes 0 seconde 59 1 minute 07 secondes
19h01-> 19h15 32 (0 seconde) (61,5%) 20 (38,5%) 3 minutes 12 secondes 52 1 minute 14 secondes
19h16->19h30 30 (0 seconde) (50,8%) 29 (49,2%) 3 minutes 43 secondes 59 1 minute 50 secondes
19h31-> 19h45 29 (0 seconde) (49,2%) 30 (50,8%) 2 minutes 58 secondes 59 1 minute 31 secondes
19h46-> 20h00 34 (14 secondes d’avance) (65,4%) 18(34,6%) 2 minutes 30 secondes 52 1 minute 01 seconde
20h01->20h10 11 (0 seconde) (40,7%) 16 (59,3%) 2 minutes 0 seconde 27 1 minute 11  secondes
Rappel 18h42-> 20h10 173 (3 secondes d’avance) (56,2%) 135 (43,8%) 3 minutes 0 secondes 308 1 minute 20 secondes

 

A Stade de France :

Créneau horaire Missions à l’heure Missions en retard Temps moyen missions en retard Nombre total de missions Retard total moyen
18h25-> 19h00 21 (40 secondes d’avance) (51,2%) 20 (48,8%) 2 minutes 33 secondes 41 1 minute 35 secondes
19h01-> 19h15 20 (42 secondes d’avance) (54%) 17 (46%) 3 minutes 49 secondes 37 2 minutes 08 secondes
19h16->19h30 22 (38 secondes d’avance) (56,4%) 17 (43,6%) 4 minutes 14 secondes 39 2 minutes 12 secondes
19h31-> 19h45 17 (35 secondes d’avance) (41,5%) 24 (58,5%) 3 minutes 37 secondes 41 2 minutes 22 secondes
19h46-> 20h00 25 (48 secondes avance) (64,1%) 14 (35,9%) 3 minutes 17 secondes 39 1 minute 42 secondes
20h02->20h14 16 (45 secondes d’avance) (61,5%) 10 (38,5%) 2 minutes 06 secondes 26 1 minute 16 secondes
Rappel 18h25-> 20h14 121 (42 secondes d’avance) (54,3%) 102 (45,7%) 3 minutes 21 secondes 223 1 minute 55 secondes

 

A Aulnay sous Bois :

Créneau horaire Missions à l’heure Missions en retard Temps moyen missions en retard Nombre total de missions Retard total moyen
18h38-> 19h00 7 (17 secondes d’avance)(18,9%) 30 (81,1%) 4 minutes 12 secondes 37 3 minutes 28

secondes

19h01-> 19h15 6 (30 secondes d’avance) (16,7%) 29 (83,3%) 4 minutes 02 secondes 36 3 minutes 26 secondes
19h16->19h30 8 (15 secondes d’avance) (21,6%) 29 (78,4%) 4 minutes 35 secondes 37 3 minutes 39 secondes
19h31-> 19h45 9 (20 secondes d’avance) (24,3%) 28 (75,7%) 4 minutes 11 secondes 37 3 minutes 15 secondes
19h46-> 20h00 7 (26 secondes d’avance)( 17,5%) 33(82,5%) 4 minutes 35 secondes 40 3 minutes 51 secondes
20h01->20h17 19 (41 secondes d’avance)( 51,3%) 18 (48,7%) 3 minut1s 0 seconde 37 1 minutes 49 secondes
Rappel 18h38-> 20h17 56 (28 secondes d’avance) (25,1%) 167 (74,9%) 4 minutes 11 secondes 223 3 minutes 15 secondes

 

Et enfin, Aéroport Charles de Gaulle Roissy 1 :

Créneau horaire Missions à l’heure Missions en retard Temps moyen missions en retard Nombre total de missions Retard total moyen
18h39-> 19h00 5 (0 seconde)(18,5%) 22 (81,5%) 4minutes 27 secondes 27 3 minutes 38 secondes
19h01-> 19h15 2 (0 seconde)(5,1%) 37 (94,9%) 4 minutes 32 secondes 39 4 minutes 18 secondes
19h16->19h30 6 (10 secondes d’avance)(17,1%) 29 (82,9%) 4 minutes 25 secondes 35 3 minutes 41 secondes
19h31-> 19h45 5 (0 seconde)(15,6%) 27 (84,4%) 4 minutes 31 secondes 32 3 minutes 49 secondes
19h46-> 20h00 8 (0 seconde) (21,6%) 29 (78,4%) 3 minutes 58 secondes 37 3 minutes 06 secondes
20h01->20h22 7 (0 seconde) (19,4%) 29 (80,6%) 5 minutes 14 secondes 36 4 minutes 13 secondes
Rappel : 18h39-> 20h22 33 (2 secondes d’avance) (16%) 173 (84%) 4 minutes 32 secondes 206 3 minutes 48 secondes

Voilà, voilà… Encore un dernier artcile et la Saga 3 touchera à son terme

En attendant la Saga 4 pour la fin de cette année

 

Bilan Novembre 2016

Bonsoir

Hé bé… Ce mois de Novembre 2016, lui aussi, ne nous aura pas déçus. Depuis la rentrée, les mois se suivent et se ressemblent

85 % (!!!) de jours à problèmes en Jours Ouvrables et aux heures de pointe

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en Novembre  2015, nous étions à 70% !

Grèves ou pas, nous avons pratiquement le même taux de perturbations, 2ème pire score des 3 ans du Blog d’En Face

Les 3 pires scores des 3 ans : Juin, Octobre et Novembre 2016

Rappel :

Janvier 2016 : 20 jours ouvrés : 70% de jours à problèmes

Février 2016 : 21 jours ouvrés : 62% de jours à problèmes

Mars 2016 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Avril 2016 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Mai 2016 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Juin 2016 : 22 jours ouvrés : 86% de jours à problèmes

Juillet 2016 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à problèmes

Août 2016 : 22 jours ouvrés : 45% de jours à problèmes

Septembre 2016 : 22 jours ouvrés : 64% de jours à problèmes

Octobre 2016 : 21 jours ouvrés : 81% de jours à problèmes

Novembre 2016 : 20 jours ouvrés : 85% de jours à problèmes

 

C’est, c’est… C’est lamentable! Que vous écrire d’autres ? Hé bien des chiffres…

17 jours à problèmes sur 20, 6 jours avec plusieurs incidents cumulés

1 fin de semaine de 3 jours (semaine du 01 Novembre) avec 4 incidents, la semaine du 7 Novembre avec 4 incidents, la semaine du 14 Novembre avec 6 incidents, 1a semaine du 21 Novembre avec 7 incidents, et la semaine du 28 Novembre avec 2 incidents

Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrables… Nous ne prenons pas en compte les annulations de missions, les retards récurrents, souvent significatifs de problèmes que la RATP-SNCF essaie de passer sous silence

 

Au total : 23 incidents.

Nous avons au final connu en ce mois de Novembre 2016 :

  • 2 pannes de matériel
  • 1 panne de caténaire
  • 4 pannes de signalisation
  • 1 incident voyageur
  • 1 incident grave voyageur
  • 2 malaises voyageur
  • 7 bagages abandonnés ( !!!)
  • 1 incident technique
  • 4 « Pas d’annonces » : retards conséquents, vos témoignages

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

repart112016

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B

Deux semaines Grand Chelem ce mois-ci, 1 semaine petit Chelem

(je vous préviens, il y a beaucoup de rouge ce mois-çi)

Si on regarde sur 2016, il y a, jusqu’à présent, ZERO semaine avec 5 jours sans incidents, ZERO !

En 2014 et 2015, il y a avait eu, sur ces 2 années, et pour chaque année, 3 semaines sans incidents

Dans les statistiques du mois ci-dessus, 3 postes qui émergent

D’abord les bagages abandonnés :!

La solution est simple : taper au portefeuille, il n’y a que ça d’efficace. 1500 € la prune

Et il a le dos très large, le bagage abandonné, non ? Pour le 29 Novembre, fin de colis suspect à 16h00, et à 20h00, encore des perturbations…

Ensuite les « Pas d’annonces » : 4 pour ce mois-ci. La RATP-SNCF continue de ne plus alerter, sauf grosse situation bloquée et bloquante… Elle doit estimer avoir atteint son quota d’alertes pour 2016… Il est vrai qu’avec 247 ( !) perturbations, elle bat des records

Enfin, 4 pannes de signalisations…

Le Community Manager Christophe, sur son Blog et sur Twitter ? Tout va bien.. Sur Twitter les questions restent sans réponses

Sur le Blog ? Hé bien pas grand-chose…

Un grand concours de photos a été lancé, pour alimenter le Blog. Nous avons vu qu’il a bien été servi par les photos des twittos !

A noter sur Twitter, un twitt de Claire Pardo (directrice de com pour la SNCF Ile de France) qui était contente car Valérie Pécresse indiquait que, pour le RER B et lors de la dernière réunion du STIF avec la RATP-SNCF, cela allait mieux ! Et d’indiquer la voie de retournement d’Orsay-Ville… Qui sera mise en service au plus tôt en… 2020 !

Là aussi, les twittos se sont chargés de lui rappeler la réalité de la situation, ce qui explique les nouveaux graphes récapitulatifs de ces 3 années que vous avez vu sur ce Blog

La réalité du RER B à fin Novembre 2016 ? La voilà :

propincidents30112016

Ce mois-ci, c’est toujours la zone « Nord » qui garde la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations avec 43 % des problèmes

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF versus Voyageur à 52- 48

Ce mois-ci, le matin a remporté sa place sur le soir pour les tranches horaires (57-43%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Le « Bagages Abandonné » est le leader ce mois-ci, puisqu’il a carrément explosé (peut-être pas le bon terme) avec 7 occurrences

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin Novembre 2016:

nbrejourspbmensuels112016

Sortir une telle ineptie « Ca va mieux », quand on regarde ces 2 courbes, quand on lit les témoignages, sur ce Blog, sur Twitter…

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) deviennent plus pentues, ce qui est bien le signe d’une dégradation

Le mercredi est le gagnant du mois de la catégorie du « Pourav’s jour » avec 26%, suivis des lundis et jeudis, à 22%,  puis du vendredi avec 17%, puis le mardi à 13%, bon dernier

A fin Novembre 2016, la répartition des 247 ( !)  incidents de l’année 2016 est la suivante :

respons112016

Et la répartition picturale des 247 perturbations par gare :

tablegareincidents112016

Côté Blog d’En Face, Le Capitaine nous a exposé son arbre de décision, en cas de perturbation, ainsi que la problématique des poubelles en ces temps de Vigipirate

Plus que 2 articles et la publication de la saga 3 sera bouclée

Les 3 années du Blog d’En Face ont été fêté, mais l’ambiance n’est pas très festive en ce moment

 

La phase de collecte des données de la saga 4 en est un peu plus à la moitié de ce qui est prévu (40 scéances théoriquement prévu)

Une des problématiques : comment rendre plus digeste un tableau tel que, pour un soir donné, les pourcentages des missions qui sont en retard de 1, 2, 3, n minutes…

Vous l’aviez remarqué, ce n’est pas très lisible… D’abord parce que c’est assez compliqué, et ensuite, parce que ce n’est pas simple…

Alors il vaut mieux un dessin qu’un long discours. En abscisse : les soirs des relevés. En Ordonnées, les pourcentages des missions, qui ont, par rapport au 3ème axe, la profondeur, les temps de retard réels observés par rapport aux temps théoriques

Ce qui donne, pour Orsay, le soir (à hier soir), en JO, entre 18h45 et 20h00, ce joli massif montagneux… « Le massif des retards du RER B » par la face Sud :

exclusifsaga4

Plus nous sommes devant, plus le retard est faible… Vous remarquerez certains pics, au fond. Cela traduit un retard important, en général liés à des incidents

Vous avez des crêtes, qui relient certaines soirées, pour les mêmes proportions, et même des crêtes sur la même soiré

Il faut compter, en moyenne, 17 missions par soirée analysée, et par gare

Je ne sais pas si c’est plus lisible, mais c’est assez esthétique

Et sur plusieurs gares du parcours, nous voyons les crêtes se déplacer (on en fera des films)

 

Allez, bon courage pour le mois de Décembre 2016 ! « Ca devrait mieux aller… »

Cordialement

 

Si on parlait de communication sur le RER

La quoi ? Hein ? Plait-il ?

Ok, plus sérieusement nous, usager de la ligne RER B, ne sommes pas vraiment satisfait de la communication sur le RER B. (ça doit être pareil sur d’autres lignes, mais comme ici on parle du RER B… )

Il y a 1 an environ, Tri sur le BOC avait essayé de classifier la communication selon 5 niveaux. Il m’avait autorisé à reprendre ses propos sur ce blog. Je viens de remettre à un seul endroit l’ensemble de ce qui avait été publié sous la forme de 5 articles.

A force de réfléchir à ce sujet (je ne bosse pas à la RATP, mais ce sujet me préoccupe, surtout que j’ai un usage un peu particulier de la ligne qui me rend vraiment dépendant des alertes RATP), j’ai fini par me dire que finalement le conducteur n’est peut-être pas la bonne personne pour communiquer sur les incidents de lignes.

 

Je essayer de prendre un exemple d’un incident qui pourrait arriver sur la ligne, et 3 endroits différents qui nécessitent 3 niveaux de communication différents.

 

Je l’ai dit, et répété, je ne supporte pas le bruit « suite à un incident, le trafic est perturbé sur l’ensemble de la ligne », au lieux de dire ça, taisez vous ! merci.

 

Contexte, tous les matins, je parcours environ 15 minutes à pied pour aller prendre mon RER (qui est en bas d’une grande pente), j’utilise le RER pendant environ 15 minutes.

Exemple 1 : un incident grave de voyageur vient d’arriver, je suis chez moi.

J’attends de l’application RATP me donne 2 infos :

  • la nature de l’incident
  • l’impact réel sur la ligne : généralement c’est planté pour environ 2 h, et faut arrêter de croire que c’est pas vrai !

Partant, de cette information, je peux décider de prendre le vélo ou ma voiture pour aller au boulot. L’avantage pour la RATP : ils ne me verrons pas sur la ligne, ils n’auront pas à gérer ma présence avec un bus de substitution. Multiplié par 50 000 .. on peut imaginer que le désengorgement de ligne sera beaucoup moins difficile à gérer.

Exemple 2 : un incident grave de voyageur vient d’arriver, je suis sur le quai.

J’attends des écrans une synthèse de ce qui se passe, j’attends également que quelqu’un au micro indique les mêmes infos que pour l’exemple 1.

Partant de cette information, je peux décider de me taper un sprint de malade pour rentrer chez moi, et prendre ma voiture.

Si je n’ai pas l’information rapidement, mais qu’on me laisse poireauter 10 minutes sur le quai, en imaginant qu’une opération du saint esprit fasse disparaitre le problème, je n’ai matériellement plus le temps d’aller chercher ma voiture pour arriver à l’heure au taf. Je vais également pourrir le réseau de ma présence qu’il faudra gérer.

Exemple 3 : un incident grave de voyageur vient d’arriver, je suis dans un train.

J’attends des haut-parleurs une information qui m’indique 2 choses :

  • La nature de l’incident.
  • La suite des opérations (qui sont connues du personnel de la RATP, il y a une procédure claire à ce sujet)

Avec ces informations, je sais que c’est mort pour moi, mais je peux prévenir directement mon travail sur la nature de mon retard, et l’heure probable de mon arrivée.

En fonction de l’endroit où je me trouve, je peux éventuellement terminer à pied.

 

Je ne compte pas sur les  bus de remplacements qui ne peuvent pas gérer ce genre de situations.

 

Je suis parti du postulat que dans l’exemple 3, une personne ayant l’information au CTU pouvait envoyer un message dans les trains directement. Le conducteur étant déjà sollicité au niveau technique pour tenter de remettre en route au plus vite son train.

 

Et vous, quels sont vos attentes pour ces 3 exemples ?