Ponctualité Bourg la reine <-> Orsay-Ville : Protocole (1/4)

Bonjour

Et de 4 ! L’année 2016 aura été marquée, pour le Blog d’En Face, par une année de statistiques consacrée à la ponctualité, des vraies, pas de triturées comme à la RATP-SNCF-STIF.

Le site CityMapper s’est lui aussi mis à sortir des statistiques de perturbation et de temps moyen de retour à la normale, pour Octobre 2016, qui n’ont pas plus du tout à la SNCF, et les a rejetés d’un revers de la main… La RATP s’est cantonnée à une réaction plus prudente : « Voyons sur plusieurs mois ! »

Calquée sur les Sagas 1, 2 et 3, que vous retrouverez sur ce Blog, nous avons jeté notre dévolu sur l’axe Bourg la reine <-> Orsay-Ville

La saga 2 se consacrait à l’axe Gare du Nord <-> Bourg-la-reine, la saga 4 continue le voyage, de Bourg-la-reine à Orsay-Ville, dans les deux sens

  • Le matin, entre 6h45 et 7h45, de Orsay-Ville vers Bourg-la-reine
  • Le soir entre 18h45 et 20h00, de Bourg-la-reine vers Orsay-Ville, dans le sens Paris Banlieue… Donc une partie aux heures de pointes, et le reste hors heures de pointes.
  • Même chose le week-end pour le sens Bourg-la-reine vers Orsay-Ville, histoire de comparer avec la semaine …

La Saga 4 : relever, toutes les 3 minutes, pendant minimum 60 minutes environ, les heures d’arrivée en gare pour 4 stations « témoins » : Bourg-la-reine, Antony, Massy Palaiseau et Orsay-Ville (sens Paris Banlieue).

Pour le sens Banlieue Paris, les mêmes gares, mais dans l’autre sens…

En gros, suivre le flux emprunté par une majorité de passagères-passagers, pour tester la ponctualité du RER B, ainsi que sa fréquence

Et tout cela avec l’application nanoRATP.org, objet d’un article précédent… Au fait, vous n’avez toujours toujours pas envoyé un mail de félicitations à son webmèstre? Non ? Ben alors, vous n’êtes vraiment vraiment pas sérieux !

Vous connaissez le refrain, veuillez vous reporter aux précédents articles de protocoles des sagas précédentes

Le Blog d’En Face a continué de faire ce travail…

Sur 43 matins de jours ouvrables, en semaine, de Orsay-ville vers Bourg la reine (23 septembre au 23 décembre)

Sur 38 jours ouvrables, le soir en semaine, de Bourg la reine vers Orsay-ville (03 octobre au 23 décembre)

Sur 16 soirs de week-end, de Bourg la reine vers Orsay-ville (08 octobre au 17 décembre)

Un petit passage à vide fin Octobre, suite à 2 soirée mémorables (18 et 19 octobre) où il m’a fallu une dizaine d’heures pour dépatouiller l’ordre des missions, là le doute m’hab…, m’a vraiment investi

Même remarque que les sagas d’avant, je n’ai pas effectué des relevés tous les soirs de la semaine. Et je continue d’avoir une certaine vie sociale (malgré les apparences, si, si…)

Je vous passe le bla bla sur l’apport de l’application de nanoRATP.org, ainsi que la nécessité de la publication officielle des horaires des missions de la part de la SNCF-RATP… Il s’agit bien des horaires officiels publiés fin Août 2016 et valable jusqu’à la fin de 2016.

Pour cette saga 4, cela représente le volume de données suivant :

  1. En semaine le matin sens Orsay-Ville -> Bourg-la-reine (banlieue Sud vers Paris, entre 7h00 et 8h00)
  Septembre 2016 Octobre 2016 Novembre 2016 Décembre 2016 Total TTC
Intervalle et nombre de jours 23 Septembre (1 jour) 03 au 20 Octobre (11 jours) 03 au 30 Novembre (18 jours) 01 au 23 Décembre (13 jours) 43 matinées
Nbre copies d’écran 10 162 305 217 694
Nbre total de missions à Orsay-Ville 7 107 181 133 428
Nbre total de missions à Massy Palaiseau 6 138 219 174 537
Nbre total de missions à Antony 7 138 223 168 536
Nbre total de missions à Bourg la reine 6 171

 

254 199 630

2) En semaine le soir sens Bourg la reine-> Orsay Ville (Paris vers banlieue sud, entre 18h45 et 20h00)

  Octobre 2016 Novembre 2016 Décembre 2016 Total TTC
Intervalle et nombre de jours 3 au 19 Octobre (12 jours) 7 au 30 Novembre (14 jours) 2 au 23 Décembre (13 jours) 38 soirées
Nbre copies d’écran 264 312 265 841
Nbre total de missions à Bourg la reine 264 298 260 822
Nbre de missions à Antony 216 230 195 641

 

Nbre de missions à Massy Palaiseau 215 230 191 636
Nbre de missions à Orsay Ville 148 161 139 448

3) Le week-end le soir sens Bourg la reine-> Orsay Ville (entre 18h45 et 20h00)

  Octobre 2016 Novembre 2016 Décembre 2016 Total
Intervalle et nombre de jours 8 au 16 Octobre (3 jours) 5 au 27 Novembre (8 jours) 3 au 17 Décembre (5 jours) 16
Nbre copies d’écran 50 128 80 258
Nbre total de missions à Bourg la reine 49 121 82 252
Nbre de missions à Antony 36 88 59 183
Nbre de missions à Massy Palaiseau  

34

 

93

 

56

 

183

Nbre de missions à Orsay Ville  

21

 

52

 

35

 

108

Ces données ont été saisies dans des feuilles Excel, comparées aux heures théoriques d’arrivée des missions dans les 4 gares indiquées, tableaux dynamiquement croisés, ce qui va donner… 6 autres articles à lire prochainement !

Bien entendu, c’est un moyen de voir les matins et les soirs où cela merdoie vraiment, avec ou sans communication officielle de la RATP-SNCF…

Un moyen aussi de voir les annulations de missions faites dans certains cas…

Nous avons aussi le nom complet des missions (au niveau des horaires), mais nous ne publierons pas le récapitulatif des délais de chaque mission pour chaque gare. Nous avons ce genre de tableaux, mais cela ne présente pas d’intérêts particuliers.

Ce qui est intéressant est d’observer, pour les jours où les relevés ont été effectués, les temps moyens d’avance ou de retards dans chacune de ces gares, de quantifier cela sur plusieurs missions

Je n’ai pas sélectionné de jours particuliers pour effectuer ces mesures, en me disant « Tiens ! ca merde pas mal ce soir, je fais des relevés ! »

Si certains soirs, je n’ai pas l’occasion de faire des relevés, je ne le fais pas. J’essaie à minima d’avoir 3 soirs de relevés pour une semaine.

Pour vous donner une idée : un dépouillement d’une matinée ou d’une soirée dure en moyenne une heure 30

Voici un extrait de la feuille Excel pour une soirée type : le 19 Octobre, tiens !

Quelque chose comme cela répété

  • 43 fois de Orsay Ville vers Bourg la reine du Nord
  • 38 fois de Bourg la reine vers Orsay ville en semaine
  • 16 fois de Bourg la reine vers Orsay ville les week-ends

Quand c’est rouge comme ça, c’est que c’est en retard

En effet, il est possible de repérer des annulations de mission. Certains « trous » dans les relevés entre 2 missions n’indiquent pas une annulation systématique. Il faut vraiment que toute la ligne concernant une mission soit non renseignée. Ou que son nom n’apparaisse pas dans les différentes copies d’écran sur un laps de temps donné. Ce qui n’est pas évident dans certains cas… On croit déceler une annulation de mission, mais parfois il n’en n’est rien

Il peut y avoir aussi des inversions dans l’ordre des missions. Certaines missions LEVE* ou LEVI* passent avant les missions terminus Massy

Des « compressions » de missions : certaines missions peuvent se transformer en d’autres missions en cours de route.

Nous dédions donc cette série de 7 articles à tous les usagères-usagers qui empruntent le tronçon Bour la reine <-> Orsay-Ville

Et à toutes les personnes de la ligne du RER B, tiens

Cordialement

Bilan des perturbations sur 3 ans

Bonjour

Le Blog d’En face ne vous enfume pas avec des articles dont l’intérêt est proche de la température hivernale, avec des articles qui essaient de vous faire croire que la majorité des problèmes vient des voyageurs

Non, on vous livre les chiffres, tels que nous les collectons depuis plus de 3 ans.

En Jours Ouvrables et aux Heures De Pointe, pas de fausse pudeur, pas de refus de communiquer sur les perturbations liées aux mouvements sociaux, champion toute catégorie cette années avec 44 perturbations, qui ont augmentés de 528,6% par rapport à 2015

Notre indicateur maison « Pas d’annonces » a augmenté de 100% cette année. Il recouvre les retards, les annulations de missions remontées sur Twitter, sur ce Blog. Laurent Gallois remonte depuis Septembre 2016 des problèmes de sous-effectifs de chauffeurs sur les RER A et RER B, dont la conséquence est l’annulation de missions, sans annonces forcément

L’indicateur « Incident grave voyageur », indicateur toujours trop élevé chaque année (6 cette année), a baissé de 40% cette année. Paix à leurs âmes. Ce qui n’empêche pas le Community Manager de communiquer sur ce sujet

Les bagages abandonnées (33), objet eux aussi d’un article de notre CM préféré, sont au même niveau cette année, que l’an dernier. Ils sont au coude à coude avec les pannes matérielles (31, +10,7%)

Mais le Community Manager du Blog Officiel se garde bien d’en faire un article De même reste-il très pudique sur les malaises voyageurs (26, +18,2 %)

La panne de caténaire, dont nous décernons les « RupCats » chaque mois, a fait un beau retour en 2016, avec un bond de 600%

La panne électrique (10, +150%) a elle aussi fait un beau retour en 2016, la panne de signalisation (21, +40%) : belle progression

Tous ces incidents d’origine technique affichent une belle progression en 2016, indicateurs d’un réseau délabré, à bout de souffle…

Ne vous fatiguez pas à trouver des articles sur ces sujets sur le Blog Officiel de Christophe, il passe sous silence ceux-ci : « Le fait de ne pas en parler, c’est bien que le problème n’existe pas »

Les incidents voyageurs (6, – 25%) : en baisse, de même pour les actes de malveillance (1, -66,7%)

Le rail cassé : 2 cette année, +100% par rapport à 2015

L’obstacle sur les voie (5,+500%) : 2016 aura été l’année des véhicules baladeurs sur les voies, avec des accidents spectaculaires et heureusement sans conséquence tragique : une voiture, un camion

Les pluies diluviennes de Juin 2016 ont affecté le RER B (mais moins que le RER C) en gare de Saint Michel Notre Dame

Les voyageurs sur les voies (5, + 50%) : toujours la conséquence d’un incident en amont, qui finit par être présenté comme une cause de perturbation. Quand vous restez une heure coincé en plein soleil sans aucune information, il est « normal » de sortir sur les voies dans certains cas

En avant pour ce comparatif 2014-2015-2016. La tendance se base sur les chiffres observés en 2015,

 

En vert : ce qui baisse ou reste stable

En rouge : ce qui augmente

 

Type d’incident Période Nombre Tendance
Malaise Voyageur Janvier 2014 -Décembre 2014 21 EN HAUSSE + 4,8%
Janvier 2015 – Décembre 2015 22
Janvier 2016 – Décembre 2016 26 EN HAUSSE + 18,2%
Panne de Matériel Janvier 2014 – Décembre 2014 21 EN HAUSSE + 33,3%
Janvier 2015 – Décembre 2015 28
Janvier 2016 – Décembre 2016 31 EN HAUSSE + 10,7%
Panne de caténaires Janvier 2014 – Décembre 2014 3 EN BAISSE -100%
Janvier 2015 – Décembre 2015 0
Janvier 2016 – Décembre 2016 6 EN HAUSSE + 600%
Panne électrique Janvier 2014 – Décembre 2014 7 EN BAISSE -42,8%
Janvier 2015 – Décembre 2015 4
Janvier 2016 – Décembre 2016 10 EN HAUSSE + 150%
Panne de signalisation Janvier 2014 – Décembre 2014 11 EN HAUSSE + 36,4 %
Janvier 2015 – Décembre 2015 15
Janvier 2016 – Décembre 2016 21 EN HAUSSE + 40%
Dégagement de fumées Janvier 2014 – Décembre 2014 3 EN BAISSE -100%
Janvier 2015 – Décembre 2015 0
Janvier 2016 – Décembre 2016 0 STABLE
Incident Voyageur Janvier 2014 – Décembre 2014 6 EN HAUSSE +33,3%
Janvier 2015 – Décembre 2015 8
Janvier 2016 – Décembre 2016 6 EN BAISSE – 25 %
Incident grave voyageur Janvier 2014 – Décembre 2014 6 EN HAUSSE +66,6 %
Janvier 2015 – Décembre 2015 10
Janvier 2016 – Décembre 2016 6 EN BAISSE – 40 %
Acte de Malveillance Janvier 2014 – Décembre 2014 1 EN HAUSSE +200%
Janvier 2015 – Décembre 2015 3
Janvier 2016 – Décembre 2016 1 EN BAISSE – 66,7 %
Mouvement social Janvier 2014 – Décembre 2014 26 EN BAISSE  -46,2 %
Janvier 2015 – Décembre 2015 7
Janvier 2016 – Décembre 2016 44 FORTE HAUSSE + 528,6 %
Rail Cassé Janvier 2014 – Décembre 2014 0 EN HAUSSE +100 %
Janvier 2015 – Décembre 2015 1
Janvier 2016 – Décembre 2016 2 EN HAUSSE + 100 %
Incident Technique Janvier 2014 – Décembre 2014 17 EN HAUSSE +23,5 %
Janvier 2015 – Décembre 2015 21
Janvier 2016 – Décembre 2016 17 EN BAISSE – 17%
Divers Incidents Janvier 2014 – Décembre 2014 14 EN BAISSE -76,9%
Janvier 2015 – Décembre 2015 2
Janvier 2016 – Décembre 2016 2 STABLE
Colis suspect Janvier 2014 – Décembre 2014 21 EN HAUSSE +57 ,1%
Janvier 2015 – Décembre 2015 33
Janvier 2016 – Décembre 2016 33 STABLE
Pas d’annonces Janvier 2014 – Décembre 2014 13 EN BAISSE -23%
Janvier 2015 – Décembre 2015 10
Janvier 2016 – Décembre 2016 20 EN HAUSSE + 100%
Mesures de sécurité Janvier 2014 – Décembre 2014 3 EN HAUSSE + 100%
Janvier 2015 – Décembre 2015 6
Janvier 2016 – Décembre 2016 6 STABLE
Signal d’alarme Janvier 2014 – Décembre 2014 3 EN HAUSSE +33%
Janvier 2015 – Décembre 2015 4
Janvier 2016 – Décembre 2016 4 STABLE
Conditions climatiques (pluie, chaleur, froid) Janvier 2014 – Décembre 2014 1 EN BAISSE  (Etonnant !)
Janvier 2015 – Décembre 2015 0
Janvier 2016 – Décembre 2016 3 EN HAUSSE + 300%
Obstacles sur les voies Janvier 2014 – Décembre 2014 1 EN BAISSE
Janvier 2015 – Décembre 2015 0
Janvier 2016 – Décembre 2016 5 FORTE HAUSSE + 500 %
Voyageurs sur les voies Janvier 2014 – Décembre 2014 2 EN BAISSE
Janvier 2015 – Décembre 2015 0
Janvier 2016 – Décembre 2016 5 FORTE HAUSSE + 500 %
Incident d’exploitation Janvier 2014 – Décembre 2014 0 EN HAUSSE (nouvel indicateur 2015 !)
Janvier 2015 – Décembre 2015 2
Janvier 2016 – Décembre 2016 20 FORTE HAUSSE + 900 %

 

01/01/2017

EN HAUSSE : 12 types d’incidents

STABLE : 5 type d’incidents

EN BAISSE : 4 types d’incidents

 

Et le Bonus : Les types d’incidents sur 3 ans ! Période 2014 à 2016

 

Type d’incident Nombre
Colis suspect 87
Panne de Matériel 80
Mouvement social 77
Malaise Voyageur 69
Incident Technique 55
Panne de signalisation 47
Pas d’annonces 43
Incident grave voyageur 22
Incident d’exploitation 22
Panne électrique 21
Incident Voyageur 20
Divers Incidents 18
Mesures de sécurité 15
Signal d’alarme 11
Panne de caténaires 9
Voyageurs sur les voies 7
Obstacles sur les voies 6
Acte de Malveillance 5
Conditions climatiques (pluie, chaleur, froid) 4
Dégagement de fumées 3
Rail Cassé 3

 

Ce qui nous donne :

Et le bilan 2016 des semaines OK et KO :

Pour votre information, je vous conseille la consultation du site de Paul Courbis (www.courbis.fr)

Depuis Octobre 2006, il affiche pratiquement chaque jour toutes les informations des perturbations de tous les réseaux RER

 

Cordialement

Retour à froid du 15 décembre

Je vous avais dit l’année dernière que j’avais été invité à partager un repas avec le PDG SNCF division Transilien Alain Krakovitch.

Repas qui a duré plus de 2h, nous étions 12 participants.

Je me suis trouvé bien petit avec mes soucis de ligne RER B.. (surtout quand ceux-ci touchent la partie RATP..) face à d’autres qui ont remontés des soucis de régulation bien plus grave que ceux qu’on peut rencontrer sur notre ligne.

Une histoire de métriques

Alain Krakovitch indique en début de repas, que malgré une augmentation de fréquentation démentielle suite au passage au Navigo à 70 73€ , l’année 2016 n’avait pas été une mauvaise année si on regarde la régularité. Oui, ça nous fait gueuler depuis quelques années, merci le STIF ! On voit bien que le travail de Jeannot est indispensable, vu qu’il n’est visiblement pas fait dans les compagnies qui nous transportent (ou du moins ça ne semble pas inquiéter outre mesure la RATP / SNCF).

Bref, on commence le repas, avec les dents un peu crispées.

Une anecdote politiquement correcte

Je vais vous parler d’un anecdote sur Châtelet. J’ai eut l’occasion de donner plusieurs avis sur ce blog. Je trouve ça moche, je trouve qu’il y a un choix des ‘non-couleurs’ absolument pas en accord avec les recommandations de la COP-21.. (mettre du NOIR partout, pour éclairer à grands renforts de kilowatts même si c’est des leds…).. et surtout, je trouve ça mal organisé d’un point de vue du voyageur. C’est ce dernier point que j’ai souligné.

L’organisation du chantier me semble fait en dépit du bon sens, en fait TOUT a été fait pour déranger l’usager. On a vu la gare démontée de partout, en même temps. Puis ensuite on a laissé en plan pendant que certaines parties avançaient. On voit la fin arriver. J’ai donc demandé naïvement ce qu’en pensais Alain K.

Sa réponse m’a surprise : il ne veut pas juger du travail de son concurrent, mais souligne un truc intéressant : il est surpris de voir qu’ils ont été capable de gérer un chantier aussi grand, sans une seule interruption de service ! C’est vrai, on aurait presque oublié. J’espère un jour avoir un avis du côté RATP, et surtout, j’aimerai comprendre la logique de ce genre de travaux. Avec le chantier du tram T6, j’avais été confronté au même basard ! Tout a été pété tout de suite, ensuite on a laissé pourrir les chantiers pendant qu’on attaquait petite partie par petite partie… le tout sans cohérence apparente.

Une explication sur le choix des travaux effectués

Nous étions tous unanime autour de la table, il y a des choix d’investissement qui nous semblent mal placés. En effet, remettre à neuf une gare du sol au plafond, alors que les caténaires, et le matériel roulant est à la rue, ça nous semble un peu décalé. Nous usagers avons l’impression que on met de l’argent là, car c’est facile de faire un peu de buzz sur des travaux, que ça passe bien dans la presse locale, mais que ça n’arrange absolument pas nos conditions de transports au quotidien.

La réponse tombe sous le sens : ce n’est pas le même argent. Les gares, c’est le STIF (en gros, notre passe navigo…), les trains, c’est également le STIF, les réseaux, c’est l’état.

Nous avons donc sur la ligne B, des quais tout neufs coté nord de la ligne, des gares remaquillées pour faire plus « kikoolol trop bien », et ça fait de belles photos sur twitter…  Des trains retapés au mieux pour pouvoir durer encore quelques années…. Par contre, des rails solides, et des caténaires qui ne tombent pas tout les 4 matins…

Parlons en des rails, et des caténaires

Parmi nous, certains ont émis une grosse réserve sur le sujet : on nous explique à grand renfort de publicité, de flash à la TV, de communication dans tout les sens, par tout les médias possibles que « oui, on investit pour vous.. blablabla ». Le réseau est en cours de rénovation. Alors que nous, voyons le contraire : le réseau est de pire en pire les années passant.

Là, Alain K nous a sorti un papier et un stylo ! A rappelé que l’État a investit très lourdement pendant 30 ans dans le TGV, en laissant les réseaux se dégrader. Au fur et a mesure que les années passent, nous avons un « age moyen » de l’installation qui augmente.

L’État étant un mastodonte qu’on ne peut pas faire bouger comme ça, des décisions prisent en 2010 ne s’applique que 10 ans plus tard dans les faits. Donc, il y a eu une augmentation de budget pour l’entretient des réseaux. On accélère le remplacement des voies. Ce qui fait ralentir le vieillissement de l’installation. Le ralentissement s’accélère (OK, c’est pas très français, mais je suppose que vous avez compris). D’ici 5 ans, on aura un réseau qui aura un age moyen identique à celui d’y a 5 ans. Il faudra attendre encore 10 ans pour avoir un réseau nickel.

Et oui, là, je vous vois venir… c’est quoi ces échelles de temps de ouf… d’ici là on aura le Grand Pourri qui sera là pour en remettre du monde sur les transports…

A propos du Grand Paris justement

Oui, désolé je n’aime pas ce projet densification d’une région déjà beaucoup trop peuplée et qui n’arrive pas à gérer ses flux migratoires quotidiens. ça sera quoi dans 10 ans quand on aura 2 fois plus de personnes par m² ? Que se passera-t-il de toutes ces banlieues où il y avait encore des pavillons et des jardins… remplacés par des immeubles « moches » (oui, c’est un parti prix, « le clos du roi », « la résidence du prout prout doré » ou encore je ne sais pas quoi qui sont soit disant en BBC, mais qui sont construit tellement rapidement qu’il n’y a aucun contrôle.. et dont la façade en fausse pierre de taille en plâtre tombera en miette en 5 ans, sous une couche de gazole… Non, mais sérieux, il ne fera vraiment pas bon vivre en région parisienne dans 10 ans..).

Ok, là, visiblement le capitaine n’est pôô content du tout 😀  Et sinon la SNCF dans tout ça….. et bah, c’est un peu le même constat.

Pour la petite histoire, Alain K s’était aventuré dans une réunion avec le maire d’une commune de la ligne D. Pendant toute la réunion, le constat était le même : la ligne est saturée, il faut arrêter de rajouter du monde sur la ligne afin de lui permettre de fonctionner. A la fin de la réunion, le maire oublie TOUT, et annonce très fièrement une super projet de  construction immobilière à 2 pas de la gare ! .. SANS COMMENTAIRE. Alain K nous a semblé très agacé de cette nouvelle. Et oui, pour la SNCF aussi, ce projet ajoute encore plus de problème à gérer, et repousse encore les limites de l’acceptable.

Euh, et on va faire comment pour accueillir plus de monde

J’en avais déjà parlé sur le blog, Alain K me l’a confirmé à demi mot ! Le réseau risque fort de passer en full omnibus d’ici quelques années : à nous les allongements de parcours, et les trains bondés !

Et la fraude ?

Alors là, c’est le pompon. Perso, sur le RER B, je n’ai pas vu de flagrante différence sur les contrôle (coté SUD).. à part un contrôle à Bourg La Reine en décembre.. rien de différent. Et toujours autant de connards qui joue à « saute tourniquet ».

Sauf que visiblement, tout le monde n’était pas de mon avis, les gens autour de mois qui emprunte des lignes SNCF ont été confrontés en 2 mois à un certain nombre de contrôle qui leur ont fait perdre suffisamment de temps pour devoir attendre le prochain bus de banlieue.. qui arrive 30 minutes après ! Dans le froid, c’est agréable.

Une suggestion de contrôle à bord des trains au lieu des sorties de gare. Et là, une remarque qui nous a tuée tellement elle a de bon sens.

En heure de pointe, le contrôle dans les trains est impossible, tu contrôle 3 personnes et tu ne peux pas circuler.. donc.. t’as perdu ta journée, et les fraudeurs sont déjà dehors. En entre-pointe, ça peut s’envisager.

Sur le RER B, je trouve que les accès aux gares ne sont pas sécurisés… mais de quoi je me plains ?? Sur les ligne Transilien… il n’y a pas de tourniquet, c’est OPEN BAR !

La clope dans les trains

J’ai du être confronté une fois à ce genre de chose dans le RER B finalement pas si mal fréquenté que ça. Sur certaines lignes de Transilien, c’est tous les soir, une wagon avec quelques fumeurs organisés comme des terroristes avec un mec qui fait le gué, et la troupe qui est solidaire pour payer l’amande (qui ne revient plus à grand chose par tête de pipe… pourquoi donc arrêter de fumer..). On n’en revenait pas.

La communication, la belle affaire.

J’ai eut l’occasion de m’explimer sur les messages diffusés sur les quais (les fameux robots qui te disent « suite à un incident, le trafic est perturbé sur l’ensemble de la ligne »). J’ai clairement annoncé la couleur : arrêtez de diffuser ces trucs qui n’apportent ABSOLUMENT AUCUNE INFO à l’usager.

Nous avons évoqué le mutisme de certains conducteurs, et l’éloquence d’autres.. sur la ligne D, certains conducteurs sont connus des usagers pour leur humour très à propos dans les situations pourries. Entre les imitations de Chirac, ou encore le pilote de ligne, ça permet de décrisper un peu.

Plusieurs points : Les conducteurs sont formés et sensibilisés à la communication. Qu’on se le dise c’est peut-être pas suffisant, mais en 10 ans de RER.. oui, j’ai vu la différence. Quand un conducteur prend la parole, c’est beaucoup plus fréquent actuellement.

Maintenant, voilà. Prendre la parole pour annoncer « je ne sais rien », c’est quelque chose qui est rejeté en bloc par un certain nombre de conducteurs, pour la bonne et simple raison que quand ils ont signé, c’était pour faire rouler un train, et non pour faire de la radio.. et occuper les gens avec du blabla pour éviter de voir un train se vider au bout de 10 minutes en pleine voie !

Déjà entendu des conducteurs engueuler la CCU à la radio en disant qu’ils commençaient à en avoir assez d’attendre les infos, et que les gens dans la rame commence à s’échauffer !

Je serais peut-être amené à discuter avec des conducteurs lors d’une rencontre pour donner mon avis sur le sujet. C’est important pour nous de les entendre nous dire « je suis dans la même merde que vous, la seule chose que je peux vous dire, c’est que je suis face à une signal carré (ou un feu rouge), et que la régulation ne m’autorise pas à le franchir en marche lente pour avancer jusqu’à la prochaine gare. »

Retour sur l’incident de caténaires et de l’absence d’information factuelle

En tant qu’usager, on ne s’imagine pas comment peut être vécu un incident depuis une cabine ou depuis le CCU qui ne voit rien et ne fait qu’entendre ce que les conducteurs peuvent bien remonter.

Christophe était revenu dans le détail sur le déroulement de la journée, avec un œil neuf, reposé et surtout avec tout les éléments vu de l’extérieur.

Pour le conducteur, ce jour là ça a été : « j’ai plus de traction, et le train ne semble plus alimenté ».

Pour la CCU, c’est « le courant et coupé sur le canton » remonté par les conducteurs, et le poste de transformation dont les protections ont sautées.

Première question : pourquoi le courant a sauté.

Les conducteurs n’ont pas forcément une vue sur la caténaire qui a pu tomber derrière eux. Mais peuvent remonter l’info « la caténaire semble détendue ».

Ensuite,  on arrête la circulation dans le secteur, avec « on ne sait pas ce qui se passe, on va devoir voir.. c’est peut-être simplement une surcharge qui a fait sauter le jus.. dans 30 minutes on relance la circulation… ou alors un caténaire à terre.. et là c’est 1h de coupure.. et puis si la caténaire a été tirée sur plusieurs kilomètres.. c’est la journée.. » Un peu vague comme info, pour transmettre un truc précis à l’usager qui se fait chier à attendre dans son train… et aux conducteurs qui vont pouvoir se faire chier à contempler le paysage pendant des heures.. voir se les peler sévère dans leur cabine qui n’est plus chauffée !

Il faut amener quelqu’un sur place, il y a plusieurs km à faire à pied pour aller. On fait le constat : caténaire arrachée. Et merde. Bon, on appelle une équipe pour mettre en sécurité, on fait évacuer les gens.

Vu comme ça, dire que « ouais, zavaitkanouprévnir ».. c’est un peu fort de café.

Mais.. moi, usager, j’aimerai bien qu’on me partage ce genre de tranche de merde de temps en temps ! Rien que pour prendre conscience que les gens en face, ne se payent pas ma tête …. quand ils ne me donnent pas l’info dont j’ai besoin « dans combien de temps je vais pouvoir arriver au taf ? »

 

Si Christophe nous lit… et qu’il a la possibilité de nous faire un article de temps en temps sur le revers de décors quand il y a un incident, je suis convaincu que ça attirera des visiteurs curieux et des commentaires de soutiens sur le blog officiel :)

Le tunnel Gare du Nord – Châtelet

Le sujet qui revient régulièrement, pourquoi ne pas faire d’agrandissement du tunnel. Des rumeurs vont bon trains, on indique souvent « c’est trop cher…  » ou encore « c’est pooo possible, y a plus de place dans le gruyère parisien pour rajouter un trou. »

En fait, pour la SNCF, c’est une autre histoire : c’est surtout un problème lié à l’intérruption de service. Visiblement, pour arriver à interconnecter le nouveau tunnel, avec l’infrastructure existante, il faudrait une coupure de 1 an. J’ai un peu du mal à y croire, mais n’ayant aucune éléments pour juger…

Les afficheurs SNCF et RATP

On a également eut l’occasion de parler de certains comportements « marrant » rencontrés sur les afficheurs ‘infogare’ SNCF.

Parfois, des trains annoncés comme à l’approche, disparaissent tout seul.

L’explication est simple : l’ordre des trains est rentré à la main par un opérateur.

L’indication de l’heure approximative d’arrivée ou le « à l’approche » est géré par les balises qui se trouve sur les rails.

L’info « à l’approche » vient de la dernière balise. Si le train se plante après la balise et reste bloqué, le système vire la ligne au bout de 3 minutes pour éviter de faire patienter les gens pour rien.

Le fait que ça soit rentré à la main explique que parfois l’ordre des trains ne soit pas respecté. (les trains arrivant en premier ne sont pas forcément en haut).

Coté RATP, il semblerait que les informations « train machin entre gare truc et bidule » est rentré à la main par un opérateur. Ce qui explique qu’on a pas toujours cette info quand le trafic est pété.

Voies de garage

Pour permettre d’adapter le service quand c’est perturbé, le fait d’avoir des trains de réserve, c’est important. Sur le RER B, il n’y a pas assez de trains de réserve. On peut ainsi faire repartir un train à l’heure quand un train arrive ric-rac au terminus. ça nécessité un conducteur de réserve.

Malheureusement, quand la SNCF demande à ajouter des voies de garages, on se heurte à plusieurs problèmes :

  • les mairies qui ne veulent pas vendre des terrains pour faire dormir des trains, ils préfèrent vendre ses même terrains pour faire pousser des cages à lapin pour héberger à prix indécent des gens..
  • les riverains qui râlent à juste raison car les trains font du bruit quand ils sont stationnés (et puis niveau vue, c’est pas la panacée..)

Avis perso, le point 1 est une tendance vraiment forte actuellement, et je n’arrive pas à imaginer comment les régies de transports vont arriver à encaisser l’ineptie du projet Grand Paris (je sais, je me répète).

Bonne lecture.

Bonne Année 2017

Hey !

 

L’année commence sur les chapeaux de roues, avec l’arrêt brutal du serveur d’hébergement le 31 décembre 2016 à 8h42, après 4 ans de fonctionnement sans aucune interruption.

J’ai découvert ça ce matin.

 

Résolution de cette année : éclater ce qui tourne sur ce serveur en plusieurs petits serveurs afin d’être plus tolérant aux pannes.

 

Je reviens vers vous rapidement pour faire le débrif à froid de mon repas du 15 décembre.

 

Bilan Décembre 2016

Bonsoir

Ce mois de Décembre 2016 présente un léger mieux par rapport aux 2 mois catastrophiques d’Octobre et de Novembre 2016

59 % de jours à problèmes en Jours Ouvrables et aux heures de pointe

« Mais c’est Byzance ! » Oui, effectivement. Mais nous restons avec une proportion majoritaire de jours à problèmes

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en Décembre  2015, nous étions à… 59% !

Rappel :

Janvier 2016 : 20 jours ouvrés : 70% de jours à problèmes

Février 2016 : 21 jours ouvrés : 62% de jours à problèmes

Mars 2016 : 22 jours ouvrés : 77% de jours à problèmes

Avril 2016 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Mai 2016 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Juin 2016 : 22 jours ouvrés : 86% de jours à problèmes

Juillet 2016 : 20 jours ouvrés : 55% de jours à problèmes

Août 2016 : 22 jours ouvrés : 45% de jours à problèmes

Septembre 2016 : 22 jours ouvrés : 64% de jours à problèmes

Octobre 2016 : 21 jours ouvrés : 81% de jours à problèmes

Novembre 2016 : 20 jours ouvrés : 85% de jours à problèmes

Décembre 2016 : 22 jours ouvrés : 59% de jours à problèmes

13 jours à problèmes sur 22, 7 jours avec plusieurs incidents cumulés

Une fin de semaine de 2 jours (semaine du 01 Décembre) avec 2 incidents, la semaine « Caténaire » mémorable du 5 Décembre avec 9 incidents, la semaine du 12 Décembre avec 6 incidents, la semaine du 19 Décembre avec 3 incidents, et la semaine du 26 Décembre avec 1 incident

Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrables… Nous essayons de prendre en compte les annulations de missions, les retards récurrents, souvent significatifs de problèmes que la RATP-SNCF essaie de passer sous silence via notre indicateur maison « Pas d’annonce »

Au total : 21 incidents.

Nous avons au final connu en ce mois de Décembre 2016 :

  • 3 pannes de matériel
  • 4 pannes de caténaire ( !)
  • 1 panne de signalisation
  • 2 mouvements sociaux (1 jour= 2 perturbations, une le matin, une le soir)
  • 1 incident technique
  • 3 colis suspects
  • 3 Pas d’annonce
  • 2 malaises voyageurs
  • 1 signal d’alarme
  • 1 incident d’exploitation

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

Il s’agit bien sûr des pannes de caténaire de la semaine du 5 décembre 2016. Trois pannes qui ont mis une belle pagaille, la première d’entre elles au niveau d’Aulnay sous bois.

Il est à noter que la SNCF a mis en place assez rapidement (à l’échelle temporelle de celle-ci bien sûr), vers les 14h30 un système de navettes gratuites par TGV entre  Gare du Nord et Roissy Charles de Gaulle 2 TGV

Une belle démonstration de l’inutilité de la future liaison Charles de Gaulle Express. Je sais, je caricature, car le CDG Express aura d’autres gares desservies… Mais encore un bel exemple de lobbying qui a abouti au bout d’une dizaine d’années (au moins) et qui devrait servir quelques intérêts privés…

Pour toute l’année 2016, il y aura eu AUCUNE semaine avec 5 jours sans incidents, ZERO

C’est un record…Dont on se serait bien passé

En 2014 et 2015, il y avait eu, sur ces 2 années, et pour chaque année, 3 semaines sans incidents

Sur le Blog d’En Face, les photos de la vraie réalité du RER B ont fait l’objet d’un article. Cet article est devenu désormais une exposition photographique permanente, avec différentes pages, accessible dans le menu principal

La réalité du RER B à fin Décembre 2016 ? La voilà :

Mais promis, juré, craché, avant son départ en vacances (d’ailleurs, côté Twitter, on ne fait plus la différence entre le fait qu’il soit présent ou absent), Christophe, du Blog Officiel, nous réserve des surprises pour 2017, il a des tas d’idées d’articles… Si seulement il pouvait traiter les suggestions faites depuis son arrivée début juillet 2016 (sous-effectifs chauffeurs, motifs de la grève du 17 décembre), on ne lui en voudrait (presque) pas

Ce mois-ci, le matin l’emporte d’une courte tête sur le soir pour les tranches horaires (52-48%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Le « Caténaire cassé» (4) est le leader ce mois-ci, puisqu’il a bien rattrapé son retard en 2016 (6), par rapport à 2015 (0)

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin Décembre 2016 :

Ben forcément, cela va « Un peu mieux », comparé aux 2 derniers mois, mais pas de quoi pavoiser…

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) restent pentues vers la droite, ce qui est bien le signe que la dégradation se poursuit au cours du temps

Ce mois-ci, le vendredi est le gagnant de la catégorie du « Pourav’s jour » avec 29%, suivi du duo mardi-jeudi à 24%, suivi du lundi à 15%, puis du mercredi à 10%

A fin Décembre 2016, la répartition des 268 (!) incidents de l’année 2016 est la suivante :

Et la répartition des 268 perturbations par gare :

La gare de « Toutes » est encore la grande gagnante pour 2016

Côté Blog d’En Face, Le Capitaine a fait son compte-rendu suite à son déjeuner avec le président de la SNCF, qui appelleront d’autres articles pour 2017

La publication de la Saga 3 est bouclée. La phase de collecte des données de la Saga 4 est terminée, les 4 premiers articles sont déjà rédigés. Cette Saga 4 ne devrait pas, dans l’immédiat, être suivie d’une Saga 5, histoire de me reposer un peu, et de faire autre chose le soir

Le début 2017 sera marqué par la publication de statistiques sur les perturbations 2016, qui seront comparées, indicateur par indicateur, à ceux de 2015

Et vous aurez le droit à une synthèse de 3 années de perturbation (2014 à 2016), toujours indicateur par indicateur (et ce sera en couleur !)

Et le grand gagnant est… est ? On verra ça en Janvier 2017

Allez, le Blog d’En Face vous souhaite une bonne et heureuse année 2017 !

Cordialement