Temps cumulés durée incident, post-incident et durée totale incident 2007 à 2020

Bonjour!

Nous avions fait, lors d’un précédent article, une première analyse temporelle sur 3 types de perturbation : les pannes de signalisation, les pannes de matériel roulant et les malaises voyageurs, en considérant les temps moyens des incidents eux-mêmes, de la durée moyenne post-incident, et de la durée totale moyenne (début d’incident -> retour à la normale)

La période considérée : entre 2007 et 2020, à partir des données du site courbis.fr, des alertes remontées par le CM du RER B sur Tweeter, et sur transilien.com

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, et de la semaine 1 à 41 pour chaque année, afin de comparer ce qui est comparable, pour se caler sur la même période de temps

En 2020, les pannes de signalisation (3ème place) et de matériel (4ème place) font parties du top 6 des perturbations, les malaises voyageurs sont à la 6ème place (au 05/10/2020)

Pour être clair : nous prenons les incidents majeurs, qui ont engendré des perturbations notables pour les usagers

Cette fois-çi, nous allons cumuler les temps de ces incidents, toujours suivant ces 3 axes d’analyse

Pour le nombre d’incidents, par type, voilà ce que nous avons :

Vous remarquerez le pic de 2019, pour les pannes de matériel et les malaises voyageurs

Deuxième graphe : le temps cumulé (en Heure:Minute) des incidents

L’incident a une heure de début et une heure de fin, on regarde la durée cumulée de chaque type d’incident

Nous constatons que, depuis 2007, le temps cumulé des malaises voyageurs est en 3ème position par rapport aux pannes de signalisation (1ère place) et pannes de matériels (2ème place)

Sauf en 2014, 2015 et 2019, où les malaises voyageurs sont en 2ème place

Pour le classement, nous raisonnons par rapport à ce choix de 3 types d’incidents

Le tableau suivant sera peut-être plus clair (exprimé en heure:minute:seconde):

Dans le grand total 2007-2020 (semaines 1 à 41), la panne de signalisation est en première place, suivi de la panne de matériel, puis du malaise voyageur

Troisième graphe : on regarde maintenant le délai entre la fin déclarée de l’incident et le retour à une situation « normale », pour le RER B

Le repère sera la disparition de l’alerte sous Courbis.fr : l’incident n’apparait plus dans le reporting

Nous regardons donc le temps cumulé (en Heure minute) « Post incident » : l’incident est fini mais « Le trafic reste perturbé », expression rémanente sur cette ligne, vous y êtes habitués

On constante, depuis 2015, que ce temps cumulé a tendance à augmenter, quel que soit le type d’incident (sauf en 2019, pour les pannes de signalisation)

Un petit coup de tableau :

Tiens, dans le grand total 2007-2020 (semaines 1 à 41), c’est la panne de matériel qui est cette fois-ci en première position, suivi du malaise voyageur, et enfin de la panne de signalisation

Dernier graphe : le temps total cumulé de la « durée incident »

On regarde le temps entre le début de l’incident et le retour à une situation normale

Entre 2007 et 2013, en 2016, 2018 et 2020, les malaises voyageurs sont derniers du classement, 2014, 2015, 2017 et 2019 : 2ème du classement

Le tableau correspondant à ces courbes (en Heures Minutes Secondes) :

Où nous constatons que, dans le grand total cumulé 2007-2020 (semaines 1 à 41), la panne de signalisation est en première place, suivi de près par les pannes de matériel, et les malaises voyageurs sont loin derrière

Alors, une nouvelle fois : pourquoi la communication officielle de la RATP-SNCF insiste sur les incidents à responsabilité voyageur qui « font perdre beaucoup de temps », et n’évoque pas sa responsabilité avec les pannes de matériels et de signalisation ?

Cordialement

Jean

Temps moyens durée incident, post incident et durée totale incident, 2007 à 2020

Bonsoir!

Un peu d’analyses temporelles sur 3 types de perturbation : les pannes de signalisation, les pannes de matériel roulant et les malaises voyageurs

Puisqu’il paraît que les instances dirigeantes du RER B connaissent mon travail, elles en ont parlé à Bertrand Lambert, qui a fait un très bon Parigo samedi 03 octobre 2020, sur les retards de la rénovation du RER B, nous allons les servir

J’ai râlé car son équipe a repris une de mes courbes publiées sur Tweeter, sans me citer…

Je ne sais pas en quels termes ils lui en ont parlé (erreur d’accord, Bertrand !), mais revenons à nos moutons, pour cet article :

Entre 2007 et 2020, à partir des données du site courbis.fr, des alertes remontées par le CM du RER B sur Tweeter, et sur transilien.com

Aux Heures de Pointes et Jours Ouvrés, et de la semaine 1 à 41 pour chaque année, afin de comparer ce qui est comparable, pour se caler sur la même période de temps

En 2020, les pannes de signalisation (3ème place) et de matériel (4ème place) font parties du top 6 des perturbations, les malaises voyageurs sont à la 6ème place

Premier graphe : le temps moyen (en Heure:Minute) des incidents, et le nombre de ces incidents

L’incident a une heure de début et une heure de fin, on regarde la durée moyenne de chaque type d’incident

Nous constatons que, depuis 2016, ce temps moyen incident des malaises voyageurs est en 3ème position par rapport aux pannes de signalisation (1ère place) et pannes de matériels (2ème place) Nous raisonnons par rapport à ce choix de 3types d’incidents

On regardera ensuite une autre subtilité…

On s’aperçoit aussi, qu’en 2019, sur la période semaine 1 à 41, cela a été un festival d’incidents de type pannes de matériels roulants et malaises voyageurs

Deuxième graphe, où la subtilité apparait… On regarde maintenant le délai entre la fin déclarée de l’incident et le retour à une situation normale (pour le RER B, ce n’est pas facile, une situation « normale »)

Mon repère sera la disparition de l’alerte sous Courbis.fr : l’incident n’apparait plus dans le reporting

Nous regarderons donc le temps moyen (en Heure minute) « Post incident » : l’incident est fini mais « Le trafic reste perturbé », expression rémanente sur cette ligne, vous y êtes habitués

Là, cela se gâte pour les malaises voyageurs

Entre 2017 et 2019, il est premier du classement, en 2020, c’est un peu meilleur

Dernier graphe : le temps total moyen de la « durée incident »

Vous constaterez qu’on ne peut pas additionner les temps moyens des graphes 1 et 2, pour espérer retrouver les temps moyens du graphe 3…

On regarde le temps entre le début de l’incident et le retour à une situation normale

Là encore, depuis 2016, les temps moyens pour les malaises voyageurs sont en dernière position

Alors, pourquoi la communication officielle de la RATP-SNCF insiste sur les incidents à responsabilité voyageur qui « font perdre beaucoup de temps », et n’évoque pas sa responsabilité avec les pannes de matériels et de signalisation ?

Prochain article : on va cumuler les temps de ces incidents, suivant ces 3 types d’incidents et de graphes, sur la même période (semaines 1 à 41), entre 2007 et 2020

Cordialement

Jean

Bilan septembre 2020

Bonsoir!

Ce mois de septembre 2020 est à peu près équivalent au mois de août 2020

73% de jours à problèmes en Jours Ouvrés et aux Heures De Pointe 

16 jours ouvrés KO sur 22

22 perturbations majeures

Un petit rappel : Si on compare aux statistiques du Blog d’En Face en septembre 2019, nous étions à 67%

Rappel :

Septembre 2019 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Octobre 2019 : 23 jours ouvrés : 74% de jours à problèmes

Novembre 2019 : 19 jours ouvrés : 68% de jours à problèmes

Décembre 2019 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Janvier 2020 : 22 jours ouvrés : 95% de jours à problèmes

Février 2020 : 20 jours ouvrés : 80% de jours à problèmes

Mars 2020 : 22 jours ouvrés : 91% de jours à problèmes

Avril 2020 : 21 jours ouvrés : 100% de jours à problèmes

Mai 2020 : 18 jours ouvrés : 94% de jours à problèmes

Juin 2020 : 21 jours ouvrés : 67% de jours à problèmes

Juillet 2020 : 22 jours ouvrés : 64% de jours à problèmes

Août 2020 : 21 jours ouvrés : 71% de jours à problèmes

Septembre 2020 : 22 jours ouvrés : 73% de jours à problèmes

16 jours à problèmes sur 22, 5 jours avec plusieurs incidents cumulés

La fin de semaine du 01 septembre avec 6 perturbations, la semaine du 07 septembre avec 4 perturbations, la semaine du 14 septembre avec 5 perturbations, la semaine du 21 septembre avec 4 perturbations et le début de semaine du 28 septembre avec 3 perturbations

 Et nous ne comptons qu’aux heures de pointe et jours ouvrés…

Au total : 22 perturbations 

Nous avons au final connu en ce mois de septembre 2020 :

  • 8 pannes de signalisation
  • 2 pannes de matériel
  • 3 malaises voyageur
  • 1 mesure de sécurité
  • 1 acte de malveillance
  • 1 « Personnes sur les voies »
  • 3 bagages abandonnés
  • 1 panne électrique
  • 1 incident sur la voie
  • 1 panne de caténaire

Je rappelle que seuls sont retenus les incidents majeurs ayant entraîné des perturbations majeures, remontés auprès des voyageurs et consultables sous Courbis.fr, ainsi que sous Twitter

Je ne prends pas en compte les incidents mineurs qui durent quelques minutes, bien qu’ils peuplent allègrement les communications des CM sur Twitter

Nous avons, encore ce mois-ci, un panel assez large en termes de type d’incident

Bref, pour résumer : (les pourcentages indiquent la proportion de l’incident par rapport au total des incidents)

Ce mois-ci, les faits marquants, pour le RER B :

La panne de signalisation (une seule, pour Marie Adam) qui s’est produite à Gare du Nord en début de mois, pendant plusieurs jours d’affilé

Pour explication, un thread de 10 tweets, même pas la décence de rédiger un article sur le Blog Officiel

Avec des mensonges, relevés dans l’article publié ce mois-ci, où la censure côté RER B a fait son œuvre

Bref, comme toujours, pas de réponses aux questions gênantes

Je vous conseille toujours fortement de vous connecter à Twitter, si vous souhaitez avoir des informations rapides sur les perturbations, en suivant les hashtags #RERB, #TeamRERB, et les CM du compte officiel du @RERB

Ce mois-ci, le podium gagnant, à la première place « Panne de signalisation (8 !) , suivi, à la seconde place ex-aequo « Bagage abandonné (3) et « Malaise voyageur » (3), puis à la 4ème place « Panne de Matériel« (2)

D’où, à fin septembre pour 2020 :

Ce mois-ci, la zone «Nord», avec 86% des problèmes (!), conserve, haut la main, sa place de leader avec la médaille d’or du Rup’Cat’ des perturbations

Au niveau répartition, une responsabilité de la RATP-SNCF-Voyageur-Externe à 59,1%-36,4%-4,5%, ce mois-ci

Ce mois-ci, c’est le soir qui passe en tête par rapport au matin, pour les tranches horaires (59%-41%) en termes de moment où les perturbations se sont produites

Ce qui nous donne, côté jours à problèmes, à fin septembre 2020 :

Bien, si vous voulez avoir un peu d’originalité avec le commentaire de cette courbe, reprenez les précédents bilans

Les courbes de tendance sont toujours à la hausse depuis le début du Blog d’En Face !

Certains mois, la pente est plus faible, et le mois d’après, ça repart !

Les pentes des 2 courbes de tendances (jours à incidents par mois, et nombre de jours avec 2 incidents, voire plus) sont toujours croissantes vers la droite

Ce mois-ci, le mercredi est le gagnant du « Pourav’s jour » avec 31,8%, suivi du lundi, à la 2ème place avec 27,3%, puis le mardi à la 3ème place, avec 22,7%, puis les jeudis et vendredis ferment la marche ex-aequo à 9,1%

Et la répartition des 265 perturbations, par gare :

Mais… Les pannes de signalisation vont-elles rattraper les jours de mouvements sociaux ?

Notre rosace de jours OK KO à début S40 2020 donne :

Toujours pas de semaines sans aucun incident en 2020 pour le moment

Le nombre de perturbations par semaine pour 2020 (point orange carré), comparé à 2019 (point bleu) en ce début de semaine 40 :
 

Vous continuez de penser que la majorité des incidents est dûe aux voyageurs?

Hé bien non, pas du tout, à partir des notifications officielles de la RATP-SNCF, aux heures de pointes et jours ouvrés, c’est une fausse impression

Qui va à l’encontre de la communication officielle de la RATP-SNCF

Continuez à témoigner, à râler, à dire des choses positives quand il le faut, cela me motive à tenir à jour ce Blog!

D’ailleurs, même constat que les 6 derniers mois : hors Mr LEM91, Mr Plouf et Le Capitaine, il n’y a vraiment pas beaucoup de personnes à râler sur ce Blog !

Bon courage pour le mois de octobre 2020 (même si vous ne prenez pas le RER B), prenez soin de vous, et des autres

Pour ma part, on m’a demandé de revenir 2 jours par semaine au bureau

Cordialement

Bilan nombre de Jours OK/KO 2007 à 2019

Bonjour!

Retour vers le passé

Source des données : le site courbis.fr, une mine de renseignements, les alertes remontées par le CM @RERB sur Tweeter, les alarmes reçues par mail, entre début 2007 et fin 2019

Etait-ce mieux avant, en Jours Ouvrés OK (sans aucun incident) ou KO (avec un ou plusieurs incidents), sur une vision annuelle, aux Heures de Pointes (7h00 9h30, 17h00 19h30)

Les mouvements de grève, avec effets notables, seront pris en compte

On ne parlera pas de 2020, pour comparer ce qui est comparable, nous l’avons fait dans un précédent article, où nous comparions sur le même nombre de semaines, de 2007 à 2020, en fin de semaine 30

Donc 2007 à 2019 :

Année Jours OK Jours KO % jours OK % jours KO
2007 164 89 64,8 35,2
2008 162 92 63,8 36,2
2009 158 95 62,5 37,5
2010 159 96 62,4 37,6
2011 154 100 60,6 39,4
2012 160 94 63 37
2013 132 120 52,4 47,6
2014 119 133 52,8 47,2
2015 124 128 49,2 50,8
2016 81 173 31,9 68,1
2017 79 172 31,1 68,9
2018 79 173 31,4 68,6
2019 77 172 30,7 69,3
Grand Total 1648 1637 50,2 49,8

Il s’agit bien des perturbations majeures ayant engendré des soucis majeurs (pas terrible, comme formulation)

Graphiquement, nous avons ceci :

Cela a commencé à dégénérer après 2012, non ?

En détails,

2007 :

2008 :

2009 :

2010 :

2011 :

2012 :

2013 :

2014 :

2015 :

2016 :

2017 :

2018 :

2019 :

Voilà ! En parallèle, nous continuerons à regarder cette évolution, au fur et à mesure de l’avancement dans l’année 2020, en considérant les semaines 1 à 40, 1 à 52

A titre d’exemple, pour ce découpage hebdomadaire

Cordialement

Pannes de signalisation : un fil exact à 90% près

Bonjour !

Ce début du mois de septembre 2020 a été marqué par une série de 5 pannes de signalisation à Gare du Nord, les mardi 2 et mercredi 3 septembre 2020

Marie Adam, directrice de la DLU, préfère parler d’une seule panne, dans un tweet introductif à un fil de 10 tweets

Chacun son point de vue, surtout pour minimiser sa responsabilité

Vous remarquerez que le CM du RER B ne s’est pas fendu d’un article Les tweets, c’est bien, c’est fugitif, et dans quelques jours, tout le monde aura oublié

Mais dans ce fil de 10 tweets, le 6ème tweet m’a fait tomber de mon canapé :

C’est le « et mercredi matin les circulations étaient normales » qui n’est pas passé…

Comment ? Mais alors les 3 tweets, publiés par le CM du RER B, le mercredi 2 septembre, ils annonçaient quoi ?

A 7h09 : premier incident de signalisation à Gare du Nord

A 8h03 : un 2ème tweet qui annonçait la fin de ce premier incident

Et à 8h41, un 2ème incident de signalisation à Gare du Nord

On résume :

Je leur ai fait la remarque, à 6h13, en indiquant que le tweet 6/10 était faux

La réponse fuse à 6h25, et ma remarque un peu plus tard

Re réponse à 6h30

Encourageant non ? Pour une fois ils semblent de bonne foi…

Hé bien non, je reviens sur le fil à 09h55 un peu plus tard, pour m’apercevoir que ces 3 tweets entre 6h25 et 6h30 ci-dessus ne sont plus visibles Allez, disons le gros mot : « censurés »

Re question :

Et la réponse à 10h01, magnifique, définitive, sans appel (ci-dessus)

Un modèle de déni, un cas d’école

Une «correction » qui passe par la censure de 3 tweets, c’est original, cela vient de sortir

Plutôt une persistance dans son déni en disant que le thread est 100% correct

Donc, quand le CM du RER B publie des incidents un jour, il ne ment pas, à ses yeux, quand il affirme, le lendemain, que la situation était normale

Ce cas relève plutôt de la psychiatrie

Et je n’en tiens pas rigueur à Simon, mais à son supérieur qui est passé après et a décidé cette censure

MAJ 06/09/2020

J’ai posé la question, ce jour, au CM du RER B, sur la présence de 18 messages, sur courbis.fr (http://www.courbis.fr/La-meteo-du-RER-mis-a-jour-en.html?id_page=20200902), entre 07h12 et 11h16, indiquant ces 2 pannes de signalisation

Le RER D a lui aussi été impacté, dès 6h20

En attente d’une réponse

Un interlocuteur qui n’est pas capable de reconnaître ses torts et qui « communique » via la censure n’est pas digne de confiance, et prouve, une fois de plus, le mépris qu’il témoigne envers ses usagers

Cordialement